Le maire de Montpellier, président de région ?

lundi 30 novembre 2015

Pour Gaston, Philippe Saurel « se frêchise » (sic) en arrivant à « être ennemi avec ses amis ». Le dessinateur n’est pas très convaincu par la candidature du maire : « Frêche avait envie de faire avancer la ville. Avec sa candidature au poste de président de région, je me demande quel est le but de Saurel ? » Il renchérit : « Saurel a les mauvais côté de Frêche, il faudrait aussi qu’il ait les bons ! », et il s’interroge : « Laissons-lui le bénéfice du doute, son côté dissident plaît, je crois qu’il fait en sorte qu’on le craigne. Reste à savoir s’il veut redonner du poids à Montpellier ou est-ce que c’est Montpellier qui va perdre son maire ? »
Plus posé, Frédéric Destaillats respecte le choix du maire : « S’il pense être légitime et faire le poids pour défendre au mieux les intérêts de Montpellier, alors pourquoi pas ? »

Répondre à cette brève

A propos du master - Annuaire - Mentions légales - Nous contacter - Plan du site