Cet article a été marqué avec 1 tag1 tag

Affaire des paris truqués : les amateurs agacés

lundi 05/11/2012 - mis à jour le 12/09/2014 à 19h26

Tout ça pour ça ! Après un entretien avec Nikola Karabatic, mardi, Rémy Lévy, président du MAHB, décidait la réintégration du handballeur dans l’équipe montpelliéraine. Retour sur cette affaire dans les coulisses du handball amateur.

Depuis le 30 septembre (date de l’interpellation des neuf joueurs mis en cause), le handball français vit au rythme des rebondissements de l’affaire des paris truqués. Même les deux titres olympiques des « experts » n’ont pas à ce point défrayé la chronique. Dans le microcosme du handball amateur montpelliérain, l’heure est plutôt à l’agacement face à cette déferlante médiatique. 

Pour Céline Allègre présidente du MUC (Montpellier Université Club), l’affaire dérange surtout le MAHB [1] et la mairie. Le handball est avant tout un sport collectif, « c’est une équipe qui est championne, pas des stars individuellement. » déclare David Droit, entraîneur au MUC. C’est d’ailleurs là que le bat blesse : « Le point négatif dans cette histoire c’est l’idée qu’ils aient fait ça dans leur coin, qu’ils aient lâché l’équipe. Certains joueurs comme Guigou attendent d’ailleurs des explications » ajoute l’entraîneur.

JPEG - 326.7 ko
Le MUC (Montpellier Université Club)

Mais c’est surtout la médiatisation de l’affaire qui est mise en cause par ces amateurs. Céline Allègre souligne que si l’affaire n’avait pas eu un tel écho, le MAHB se serait probablement contenté d’une suspension [2]. Pour David Droit, les joueurs ont été jetés en pâture. « Les médias n’ont pas fait la part des choses, les chaînes infos sont restés bloquées en continu sur l’affaire toute la soirée du 30 septembre alors que les règlements de compte en Corse sont moins médiatisés. »

David Droit ajoute que si l’histoire fait parler, elle ne suscite pas de réaction négative chez les jeunes handballeurs. Fanny Thibault, capitaine de l’équipe féminine du MUC, regrette surtout de ne plus voir les joueurs inculpés sur un terrain.

Si les conséquences pour le MAHB sont importantes (retrait du sponsor Brother, fréquentation de l’Arena en berne, organisation de la formation des jeunes etc.), le monde du handball amateur montpelliérain a encore de beaux jours devant lui. Depuis la victoire des handballeurs français aux jeux olympiques de Londres cet été, Céline Allègre a constaté une augmentation de 20% du nombre de licenciés.

L’affaire n’a pas fait bouger le monde du handball amateur d’un iota. La ferveur autour du sport reste la même.

Notes

[1Montpellier agglomération handball club

[2on apprenait mardi 30 octobre que Luka Karabatic était convoqué à un entretien préalable de sanction disciplinaire

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter