Euro 2008

Bleus : Qui sera le prochain Chimbonda ?

Les surprises que réserve Domenech pour l’Euro

mercredi 23/01/2008 - mis à jour le 23/01/2008 à 11h56

A six mois de l’Euro 2008 co-organisé par la Suisse et l’Autriche, l’ossature principale de l’équipe de France semble arrêtée. Domenech comptera sur un onze de départ bien rôdé dans lequel Karim Benzema peut espérer être la grande révélation. Si la sélection du jeune buteur lyonnais parait acquise et ne représentera pas une surprise, quel(s) coup(s) réserve Domenech ? Tour d’horizon des principaux prétendants aux précieux strapontins qui demeurent vacants, des postulants proches du but aux sensations improbables.

Les fausses surprises

Sébastien Frey : Peu connu en France, Sébastien Frey est comparé en Italie à Gianluigi Buffon, le meilleur portier du monde. Arrivé tardivement en équipe de France A, le gardien de 27 ans fera vraisemblablement partie des trois gardiens que Domenech emmenera à l’Euro. Numéro 3 dans la hiérarchie des gardiens derrière Coupet et Landreau, le gardien de la Fiorentina a désormais 6 mois pour dépasser ses concurrents directs.

Patrice Evra : Enorme à Manchester où il a brillamment glané sa place de titulaire dans le couloir gauche, le défenseur mancunien semble avoir distancé toute concurrence pour être la doublure d’Eric Abidal. Si jamais, par choix tactique, Domenech recentre le Barcelonais dans l’axe, la place de titulaire à gauche de la défense française s’offre à lui. Une évidence.

JPEG - 36 ko

Le meneur olympien Samir Nasri sème le trouble dans les défenses de Ligue 1

Samir Nasri : Avec son comparse de la génération 87 Karim Benzema, le meneur de jeu marseillais Samir Nasri a fait son entrée dans la Grande équipe de France depuis moins d’un an. Sa fougue, sa technique et son culot ont aussitôt séduit le sélectionneur qui devrait faire bénéficier au jeune milieu de 21 ans d’une première expérience internationale.

Ils peuvent espérer y aller


François Clerc
 : Appelé régulièrement par Domenech depuis un an et demi, le défenseur droit lyonnais figure en bonne position pour être le suppléant officiel de Willy Sagnol. De plus, son expérience européenne avec le club rhodanien et un temps de jeu conséquent jouent en sa faveur. Mais attention, son coéquipier Anthony Réveillère le talonne de près.

Lassana Diarra : Transféré l’été dernier à Arsenal, le milieu de terrain défensif a déjà fait ses valises. Direction Portsmouth où le jeune Parisien espère pouvoir jouer plus réguliérement. Avec Toulalan, Diarra semble avoir la préférence de Domenech pour doubler les postes de Patrick Vieira et Claude Makélélé. Pour garder l’avance prise sur ses concurrents, il devra jouer plus en cette deuxième partie de saison.

David Trézéguet, Djibril Cissé et Louis Saha : Difficile de ne pas les citer ensemble et les mettre sur un pied d’égalité. Tous trois ont rétrogradé dans la hiérarchie des buteurs, rélégués par Henry, Anelka et Benzema au second rang.
Auteur de 13 buts en 19 matchs, « Trezegol » est celui des trois qui affiche le meilleur rendement. Cependant « Coach Raymond » semble peu porter attention à ce « détail » et les récentes non sélections du goleador de la Juve ne prêtent guère à l’optimisme.
Pour Djibril Cissé comme Louis Saha, une lueur d’espoir de participer à l’Euro persiste car ils ont toujours plu à Domenech. Leur situation dans leur club reste cependant inconfortable même si Cissé semble retrouver les bonnes grâces de Gerets à l’OM.

Jérôme Rothen et Hatem Ben Arfa : Quel remplaçant pour Florent Malouda sur l’aile gauche de l’attaque tricolore ? Le milieu parisien, travailleur et qui revient en forme avec le PSG. Ou le jeune prodige lyonnais en plein épanouissement cette saison et qui commence à mettre sa technique hors pair au service du collectif. A Domenech de trancher. L’un des deux sera déçu.

Les sensations comme Domenech les aime

Matthieu Flamini : Régulier et polyvalent, le milieu de terrain travailleur d’Arsenal forme la jeune garde conquérante de l’équipe londonienne cette saison. Sa sélection pourrait être l’une des grosses surprises de la liste des 23 de juin. Mais aux dépends de qui ? Seul un faux pas d’un Lassana Diarra ou d’un Jérémy Toulalan pourrait lui faire espérer l’un des précieux sésames pour la Suisse et l’Autriche.

Steve Mandanda : Le dernier rempart de l’Olympique de Marseille a assumé l’intérim de Cédric Carrasso au point de lui chiper la place de titulaire. Impressionnant dès ses débuts, ce grand gardien né à Kinshasa pourrait s’intercaler parmi l’un des trois gardiens amenés à l’Euro. Pour préparer l’avenir.

Jérémy Ménez : Encore une perle de technicité de la génération 87. Peut-être celui dont on parle le moins mais qui ne cesse d’augmenter son volume de jeu cette saison avec l’AS Monaco. Nettement distancé par Govou pour être la doublure de Ribéry sur le coté droit du milieu français, une grosse deuxième partie de saison comme celle qu’avait produit le milieu minichois en 2006 pourrait l’entraîner dans la liste des 23.


Sébastien Puygrenier
 : Découvert avec le bon début de championnat de Nancy la saison dernière, Sébastien Puygrenier a confirmé cette saison qu’il était l’un des meilleurs « centraux » actuellement en Ligue 1. Plus en vue avec la première moitié de championnat tonitruante de l’ASNL, toute la Lorraine souhaite le voir évoluer sous le maillot bleu.

JPEG - 12.7 ko

Le défenseur central de l’AS Nancy-Lorraine, pierre angulaire d’une défense solide

Sa faible expérience au haut niveau européen ne plaide pas en sa faveur. Mais si son signe astral correspond aux bonnes étoiles de « l’astrologue Domenech », il peut avoir sa chance.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

1 réaction

Réagissez

  • Bleus : Qui sera le prochain Chimbonda ?

    10 février 2008 20:04, par Xavi

    repondre message

    Cet article est très intéressant mais quid de Gaël Clichy ? Il est vrai que ma remarque est facile les deux matchs amicaux étant passés, mais avant d’être dans le "Groupe" pour France-Congo et Espagne-France ces performances à Arsenal faisaient de lui un Bleu en puissance, devant Sébastien Puygrenier...

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter