BnF : en marche vers la privatisation du public

jeudi 24/01/2013

La Bibliothèque Nationale de France et le ministère de la culture envisageraient une privatisation des œuvres du domaine public ; des associations lèvent leur voix pour alerter l’opinion.

Une déclaration commune de plusieurs associations, publiée le 18 Janvier 2013, aura permis d’attirer l’attention sur ce qui se trame.

Le ministère de la culture s’est félicité le 17 janvier en annonçant « la conclusion de deux accords, signés entre la Bibliothèque nationale de France et des firmes privées, pour la numérisation de corpus de documents appartenant pour tout (livres anciens) ou partie (78 et 33 tours) au domaine public », comme nous l’écrit L’Humanité.fr.

Principale critique : les documents seraient alors centralisés sur Paris. Le reste du territoire (bibliothèques, établissements scolaires, chercheurs, lettrés) verrait son accès au patrimoine clairement restreint. Ce serait la mise en place d’une « exclusivité d’exploitation commerciale des fonds numérisés » sur laquelle revient Les Notes d’un Economiste.

La valeur du domaine public est ici mise à rude épreuve. Alors qu’internet reste immatériel et pose le problème du partage gratuit, la numérisation des archives de notre patrimoine doit être débattue. Si la Bibliothèque de France n’a pas les moyens (financier, humain ou temporel) de numériser l’ensemble du domaine public, elle peut très bien réfléchir à une sous-traitance. Ce qui n’est pas compris, c’est le choix de directement vendre les œuvres.

Pour en savoir plus sur la déclaration, et les réactions à la privatisation, c’est ici.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

1 réaction

Réagissez

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter