Crowdfunding : financez la « Dyslexie »

jeudi 17/11/2016 - mis à jour le 10/12/2016 à 14h06

Depuis 2008, les dyslexiques ont leur police de caractère baptisée simplement « Dyslexie ». Aujourd’hui, son créateur fait appel au financement participatif pour étendre les possibilités d’utilisation.

p / q ; c / e ; d / b. Notez le peu de différences graphiques entre ces lettres. La police de caractère utilisée peut rendre la lecture plus difficile pour les personnes souffrant de dyslexie, un trouble spécifique et durable de l’apprentissage de la lecture et de l’écriture, touchant au minimum 3 à 5 % de la population.

Une police adaptée améliore la qualité de lecture

En 2008, Christian Boer, étudiant dyslexique, est confronté à l’impossibilité de lire un polycopié. De ce constat, la même année, ce futur graphiste néerlandais crée « Dyslexie », une police de caractère pour les dyslexiques. Elle est librement accessible sur internet pour les particuliers.

JPEG - 2.1 Mo

Exemple de typographie facilitant la lecture pour les dyslexiques.

Crédit : Dyslexie Font

Chistian Boer, a conçu sa police de telle sorte que chaque lettre ne puisse être méprisée pour une autre.
Afin de faciliter la lecture, l’espace entre les lettres est plus important. Les majuscules sont plus marquées pour visualiser immédiatement le début d’une phrase. Christian Boer a travaillé sur le contraste noir et blanc de l’écriture. Diminuer le contraste, en privilégiant une police bleu foncé, ou un fond jaune pâle, favorisait la lecture.
Dans une récente étude, à paraître dans la revue approche neuropsychologique des apprentissages chez l’enfant, Laurent Sparrow, chercheur en psychologie cognitive à l’université de Lille 3, confirme qu’une police adaptée entraîne chez les enfants dyslexiques une réduction du taux d’erreur lors de la lecture à voix haute, et une augmentation du taux de compréhension.

Vidéo explicative de la police « Dyslexie »

Pour 7 000 €, devenez « président »

Aujourd’hui, « Dyslexie Font » fait appel au financement participatif pour étendre l’accessibilité de sa police de caractère.
Les organisateurs de la campagne de financement espèrent rassembler 35 000 €. Ces fonds serviront à développer un convertisseur de fichier PDF. Accessible en ligne, il permettra de convertir directement une police traditionnelle en police « Dyslexie ». «  Les avis sur la police étaient encourageants. Cependant, avec un PDF les utilisateurs étaient obligés de copier-coller le texte pour changer la police sous un logiciel de traitement de texte. Avec cette campagne, j’essaie de répondre à une forte demande  », précise Christian Boer.
Si la campagne atteint son objectif, une extension pour les navigateurs internet (Firefox, Chrome, Safari) ainsi qu’une application pour smartphone (Android et IOS) seront développées.

L’objectif de cette entreprise est avant tout de rendre la lecture accessible à tous. En fonction de leur participation, les internautes peuvent financer un an de police de caractère et les outils développés à une école ou à l’ensemble des écoles d’une ville. Pour 7 000 €, devenez « Président » : l’intégralité des écoles d’un pays, au choix, se verra offrir un an de licence.

À ce jour, « Dyslexie Font » a récolté plus de 20 000 €, la campagne se termine le 21 novembre.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

L'auteur

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter