Dans les bacs #4 – Semaine du 27 octobre 2017

vendredi 27/10/2017

Amir, Lord Esperanza, Gregory Porter, Bootsy Collins et Ty Dolla $ign sont dans les bacs cette semaine.

Amir – Addictions

Après son album Au Coeur de moi qui a été vendu à plus de 300 000 exemplaires, Amir propose ce vendredi son deuxième album. Addictions propose 15 titres et est porté par le single « Etats d’amour ». Le disque contient un duo avec le groupe pop/rock OneRepublic ainsi que le titre « Idéale Idylle » enregistré avec son épouse, Lital. Pour l’ancien représentant de la France à l’Eurovision, cet album est une manière de confirmer le succès rencontré depuis « J’ai Cherché ».
Page Facebook

Bootsy Collins – World Wide Funk

Le retour d’une légende du funk en ce 27 octobre. World Wide Funk est le 14e album de Bootsy Collins, 6 ans après son précédent. Orienté vers les dancefloors, ce nouveau disque est résolument fait pour vous faire danser. Vos pieds auront du mal à résister. Site officiel

Ty Dolla $ign – Beach House 3

Deux ans après son premier album Free TC, le rappeur californien nous propose la suite des deux mixtapes intitulées Beach House qui l’ont permis de se faire remarquer. Pour l’occasion, Ty Dolla $ign s’est entouré de plusieurs invités de prestige : Lil Wayne, Damian Marley ou encore Skrillex. Avec une jaquette qui nous présente les initiales du rappeur entouré d’une eau claire, ce disque va vous ramener en été.
Compte Twitter

Gregory Porter – Nat King Cole & Me

Album hommage à Nat King Cole pour le jazzman californien. Après Liquid Spirit en 2013 qui l’a fait connaître au grand public, Take Me to the Alley l’an dernier avait confirmé ce nouveau succès. Cette fois-ci, Gregory Porter choisit de célébrer un chanteur qui l’a inspiré durant toute son enfance. Petite anecdote : le titre de l’album est aussi le titre d’une comédie musicale que Gregory Porter avait écrite il y a plus de 10 ans maintenant.
Site officiel

Lord Esperanza – Polaroïd

Lord Esperanza, le rappeur français qui monte. À seulement 21 ans, le jeune parisien propose avec Polaroïd son deuxième projet de l’année. En mars, il avait proposé Drapeau Noir, un disque réalisé en collaboration avec son producteur Majeur Mineur. Grâce à cet EP de 9 titres qui culmine plus de 3 millions de streams, Lord Esperanza bénéficie d’une belle popularité avant la sortie de Polaroïd. Retenez bien son nom, vous n’avez pas fini d’en entendre parler.
Page Facebook

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

Culture //

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter