De l’âge d’or du rock : les 10 meilleurs artistes des 70’s.

mercredi 20/01/2016 - mis à jour le 21/01/2016 à 14h33

Retrouvez chaque semaine le Top 10 des artistes les plus influents et prolifiques d’une décennie. Des premiers groupes mythiques, à l’arrivée du rock progressif : découvrez ceux et celles qui ont fait danser et rêver la jeunesse de 1970 à 1980.

Après des années 60 bercées par le mouvement hippie et leur gimmick “peace and love”, les 70’s sont marquées par l’avènement du groupe de rock au format “chanteur-guitariste-bassiste-batteur”. Du premier choc pétrolier de 1973 à la stagnation de la guerre froide, les moeurs se durcissent, ce qui finît par se ressentir dans la musique. Des premières expérimentations de la décennie précédente découle une toute nouvelle génération d’artistes. Les chansons gagnent en longueur, la distortion des guitares s’accentue et le piano classique laisse sa place aux premiers claviers électroniques. Pas de doute : les années 70 sont placées sous le signe du rock.

10 - Boney M

Dire que le rock a le monopole sur les années 70 reviendrait à mentir. La funk a émergé durant les années 60, mais elle était souvent ignorée du public blanc. Boney M fait parti de ces groupes qui ont réussi à s’émanciper de la black music et à braver une période de ségrégation touchant à sa fin. Bobbi Farrell et ses allures de “Huggy les bons tuyaux”, fait presque figure de proxénète entouré de ses trois femmes. Avec des titres comme “Sunny”, “Daddy cool” et “Ma baker”, le disco est né. Le succès est retentissant, avec une accumulation rapide de nombreux disques de diamants et de platine. Avec un style de musique joyeux et groovy, les Boney M font encore le bonheur des soirées dansantes d’aujourdhui.

Un titre : “Rasputin”, single sorti en 1978.

9 - Aerosmith

Aussi bien capable de produire du rock brut et puissant, comme des ballades sur lesquelles les amoureux des années 70 s’enlaçaient, Aerosmith fait partie des groupes qui ont influencé toute une génération de musiciens. En intégrant dans leurs compositions du blues, comme du metal ou de la pop, la bande de Boston a su traverser les âges sans prendre une ride ; à l’image de son charismatique leader, Steven Tyler. 150 millions d’albums vendus plus tard et en plaçant 21 de leurs titres dans le Top 40 américain, ils ont fait tomber les records les uns après les autres.

Un titre : “Dream on” sur l’album éponyme Aerosmith sorti en 1973.

8 - Sex Pistol’s

Autant que durant la décennie précédente, les britanniques n’ont rien eu à envier à leurs concurrents outre-Atlantique. Alors que le rock progressif et la pop sont les principaux genres musicaux de leur époque, les Sex Pistol’s débarquent sur les scènes anglaises en enchainant les controverses et en choquant l’Angleterre. Entre riffs de guitares acides et discours enragés, le Punk Rock naît. Osant tout, les londoniens n’auront pas peur une seconde en sortant un titre tel que “God save the queen” en 1977, vu par la population comme une attaque à la monarchie. Le discours prônant l’anarchie trouvera pourtant un public et surtout une continuité. D’autres groupes mythiques tels que The Clash sont considérés comme enfantés par les Sex Pistol’s.

Un film : L’obscénité et la fureur de Julien Temple, sorti en 2000
Un titre : “God save the queen” sur l’album Never Mind the Bollocks, Here’s the Sex Pistols sorti en 1977.

7 - Supertramp

S’il y a un style de musique à retenir durant les années 1970, c’est le rock progressif. Les limites stylistiques de ces sonorités sont presque inexistantes : un brin de pop, un peu de rock, des influences jazz et classiques, tout y est. Ils n’en sont peut-être pas les plus dignes représentants, mais les anglais de Supertramp en ont fait la part belle. A l’écoute de “Breakfast in america” ou “The logical song”, le son de clavier est reconnaissable parmi mille autres. En rajoutant quelques solos de saxophone par ci et de guitares par là, le groupe a connu un succès immense. Avec différentes formations et passant de 4 à 9 membres selon les années, les Supertramp ont sorti une multitude de concept albums qui ont changé la face du rock.

Un titre  : “The logical song” sur l’album Breakfast in America sorti en 1979.

6 - Elton John

17 albums en 9 années. Avec une productivité incroyable et une virtuosité sans égal, Elton John a marqué plusieurs générations. Il suffit d’écouter un live de 1972 du titre “Rocket man”, pour noter son talent de pianiste, doté d’une voix capable d’atteindre des notes aigus et un trémolo maîtrisé. Ce n’est pas lié au hasard si l’anglais fait partie du club très fermé des artistes ayant vendu plus de 300 millions d’albums à travers la planète.

Avec plus de 40 ans de carrière, Elton John a tantôt fait danser le monde avec des titres tels que “I’m still standing”, comme il l’a fait pleurer en chantant “Candle in the wind” pour les funérailles de la princesse Diana. En sachant renouveler son style musical comme vestimentaire, le chanteur britannique est encore aujourd’hui un des artistes les plus respectés dans le monde.

Un titre : “Your song” sur l’album Elton John sorti en 1970.

5 - Deep Purple

Tout comme leurs compatriotes Led Zeppelin, les Deep Purple font partie des groupes de hard rock les plus influents de tous les temps. Avec la voix ultra versatile de Ian Gillan et les riffs de guitare légendaires de Ritchie Blackmore, ces londoniens ont marqué leur temps. Van Halen, Judas Priest, Metallica ou encore Iron Maiden : tous ces groupes légendaires revendiquent Deep Purple comme leur influence majeure. Rien que ça.

Le tube de 1972 “Smoke on the water” sorti de l’album Machine Head est un des plus grands classiques du rock, appris par des millions de guitaristes amateurs, tant la rythmique est à la fois simple et efficace. Avec plus de 40 années d’existence entrecoupées de séparations, le groupe rentrera dans le fameux et très prisé “Rock and Roll Hall of Fame” en avril 2016.

Un titre : “Child in time” sur l’album In rock sorti en 1970.

4 - The Who

Le groupe anglais a beau être né au milieu des années 60, c’est au début des années 70 que sa notoriété a été la plus marquante. Avec l’album Who’s Next sorti en 1971, le groupe révolutionne la musique des temps modernes en pratiquant un rock explosif, nuancé par des passages solos de synthétiseurs entêtants. Mené par Roger Daltrey et sa puissante voix, les Who ont fait parti de la fameuse “british invasion” - des charts américains - des années 60/70, aux côtés d’autres monstres musicaux tels que les Beatles ou les Rolling Stones.

Outre les morceaux de guitares lancinants de Pete Townshend, le batteur Keith Moon faisait parti des meilleurs de son temps. Certains les considèrent comme les précurseurs du mouvement punk rock.

Un film : Tommy de Ken Russel sorti en 1975.
Un titre : “Baba O’Riley” sur l’album Who’s Next sorti en 1971.

3 - Queen

Freddy Mercury est sans aucun doute une des plus belles voix que le rock ait connu. Pionniers à bien des égards, ils ont été les premiers à utiliser le clip vidéo comme mode de communication. Il s’agit cependant d’un détail en observant l’immense notoriété que le groupe a connu dans les années 70 et 80. Menés par son chanteur autant charismatique qu’extraverti, les londoniens ont su créer une multitude de titres légendaires, dont les hymnes “We will rock you” et “We are the champions”. Outre la voix hors du commun de son chanteur, les solos de guitare de Brian May en ont inspiré plus d’un.

Malgré le décès de Freddy Mercury en 1991, le groupe n’a cessé de se réunir avec des artistes invités, dans l’idée de faire vivre leur musique à travers le temps. Le pari est réussi : dans un sondage d’opinion commandé par la BBC Two en 2007, le groupe Queen est considéré comme le meilleur groupe britannique de tous les temps, devançant les Beatles ainsi que les Rolling Stones.

Un titre : “Bohemian Rhapsody” sur l’album A night at the opera sorti en 1975.

2 - David Bowie

Le chanteur britannique vient de sortir son 26ème album le 8 janvier dernier. Alors que Blackstar semble être une renaissance pour Bowie, les années 70 ont été les plus prolifiques pour un des artistes les plus influents de tous les temps (11 albums en 10 années). David Bowie est avant tout un artiste aussi complet que complexe, souvent considéré comme souffrant de multiples personnalités. Tantôt Ziggy Stardust, tantôt Aladdin Sane, il est passé par tous les styles de musiques et a su composer des concept-albums hors du commun.

C’est sans aucun doute en s’entourant des meilleurs, tel que le pianiste Mike Garson, ou en collaborant avec d’autres artistes tels que Queen pour le titre “Under pressure”, que le chanteur a su conquérir le monde par sa musique. Non content de sa notoriété en tant que chanteur et musicien, il a également fait partie de plusieurs productions cinématographique. Avec des titres tels que “Ashes to ashes”, “Starman”, “Space oddity” ou encore “Heroes”, le phénomène nommé Bowie a crée des titres intemporels. Décédé 2 jours après la sortie de son dernier album, David Bowie laisse un héritage musical aussi conséquent que varié.

Un titre : “Life on Mars” sur l’album Hunky Dory de 1971.

1 - Pink Floyd

En terme d’expérimentation, le groupe londonien est une référence incontournable des années 1970. Ils sont notamment les premiers à utiliser des synthétiseurs analogiques comme instruments de studio. Tout d’abord emmené par Syd Barrett à la fin des années 60, le formatino a principalement été composée de David Gilmour, Roger Waters, Rick Wright et Nick Mason.

Les Pink Floyd sont reconnus comme un des premiers groupes de rock progressif, dont la composition flirtait souvent avec le psychédélique. Très productif dans les années 70, le groupe a affirmé sa présence sur la scène internationale en grande partie suite à la sortie du Dark Side of The Moon, dont les titres phares “Money”, “Time” et “Us and Them” sont extraits. Avec 45 millions de disques écoulés, l’album de 1973 est le 3ème disque le plus vendu de tous les temps. Toujours plus créatifs et inspirés, ils continueront à enchaîner les succès avec des albums tels que le Wish you were here (1975) et The Wall (1979). Suite à des querelles internes, le groupe finira par se dissoudre dans la nature dans le courant des années 80, pour se reformer à plusieurs reprises pour des courtes durées. Moins populaires aujourd’hui que d’autres formations de leur époque, ils sont pourtant reconnus par les spécialistes comme le groupe le plus influents des années 70.

Un film : The Wall de Alan Parker sorti en 1982.
Un titre : “Us and Them” sur l’album Dark side of the moon sorti en 1973.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

Culture //

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter