Des achats groupés, oui mais entre amis sur le net

mardi 29/07/2008

Avec ces histoires de pouvoir d’achat, nombreux sont ceux qui cherchent à faire des économies. Beaucoup ont compris l’intérêt des achats groupés : plus il y a d’acheteurs pour un même produit, plus le prix de celui-ci baisse.

Très en vogue au début d’internet, les sites destinés aux achats groupés entre inconnus se sont écroulés. Le site Clust par exemple ne fait plus que de la vente simple. Mais on commence à en reparler. Les internautes préfèrent aller sur des sites d’achat en ligne normaux. Amelle, 23 ans, fait des achats groupés environ une fois tous les deux mois. « Après concertation avec mes amis, je vais sur vente-privee.com, par exemple, et je commande le même article en plusieurs exemplaires afin de réduire les frais de port » explique-t-elle. Et ils sont nombreux à faire de même. « Je n’aurais pas confiance sur un site où je ne connais pas les autres acheteurs » ajoute-t-elle.

Si les achats groupés sont courant sur le net, ce n’est pas le cas en France dans la vie réelle. Malgré une grande opération en avril dans un centre commercial parisien, cela se pratique peu. A la Fnac de Montpellier, il est très rare que des gens viennent en groupe pour demander une réduction ; et même dans ce cas se sont des amis et non des inconnus s’étant donné rendez-vous sur le net. Mais à la Fnac, on refuse les réductions pour ces groupes. Par contre, on accepte si c’est une seule personne qui prend le produit en plusieurs exemplaires.
Quelqu’un voudrait acheter une télé ?

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

1 réaction

Réagissez

  • Des achats groupés, oui mais entre amis sur le net

    3 mai 2009 10:58, par Jacaranda

    repondre message

    Bonjour Carine,

    avez-vous une idée précise des causes de l’écroulement de ce type de sites.
    Est-ce uniquement la confiance entre internautes ?
    Les concepts n’étaient-ils pas trop généralistes ?
    Peu-être y aurait-il la place pour des sites ciblés autour de passions communes à plusieurs internautes (activités sportives, culturelles, ...)

    Cdt

    Jacaranda

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter