Développer l’œnotourisme à travers le label Vignobles et Découvertes

jeudi 02/02/2017 - mis à jour le 06/02/2017 à 12h10

Pour sa 13e édition, le salon Vinisud de Montpellier consacre un espace à l’œnotourisme en Occitanie. Les objectifs : mettre en lumière le potentiel de cette nouvelle activité, mais également créer un réseau entre professionnels et vignerons. Le label Vignobles et Découvertes participe à cet élan.

Vous êtes amateur de vin et souhaitez partir à la découverte des domaines sans que l’organisation du voyage devienne un véritable casse-tête ? Rassurez-vous, Vignobles et Découvertes est là pour vous. Créé en 2009, le label recense les propriétés viticoles proposant des services aux visiteurs, autre que la vente stricto sensu de vin. Les domaines qui souhaitent obtenir le label Vignobles et Découvertes doivent avoir une capacité d’accueil suffisante, des horaires d’ouverture fixes ainsi que des services de qualité : visite des caves, dégustation, restauration ou encore chambre d’hôte. Le label est attribué pour une durée de trois ans, renouvelable.

Sur la base du volontariat, des structures territoriales comme les offices de tourisme ou des associations deviennent porteurs du projet et communiquent sur ces destinations. Le label Vignobles et Découvertes permet de mettre en valeur la richesse des territoires. Pour cela, la marque recense également une multitude de partenaires tels que des musées, des sites naturels et historiques, des restaurants... dans un rayon de 30km autour des domaines viticoles.
Pour Jérôme Villaret, délégué général des Vins du Languedoc, Vignobles et Découvertes n’est pas seulement un label mais a pour vocation de « fédérer différents domaines d’activités pour plus de visibilité du territoire. » Il s’agit de proposer un maillage intelligent et attractif de la région Occitanie. Vignobles et Découvertes propose aujourd’hui 60 destinations labellisés dont 12 en Occitanie.

La région Occitanie a un fort potentiel œnotouristique

JPEG - 504.8 ko

Le prix de l’Oenotourisme 2016 a été attribuée à Hélène Cadeau pour son développement de la filière Hérault-Tourisme.

Crédit : Alain Reynaud

Ce territoire a toutes les cartes en main pour devenir un véritable « eldorado œnotouristique » comme le souligne André Deyrieux, expert en accompagnement à la labellisation œnotourisme des territoires.

La région Occitanie dispose d’une grande richesse patrimoniale et draine 15 millions de visiteurs par an. « Les touristes sont attirés en premier lieu par la présence du bord de mer. Notre volonté est de faire sortir ces personnes de la plage pour les ramener vers de véritables destinations dans l’arrière pays » explique Jérôme Villaret. La création du label Vignobles et Découvertes a permis d’organiser l’offre d’œnotourisme et de la rendre plus visible en faisant travailler ensemble des vignerons, des syndicats et des collectivités.

En plus de la visite et des dégustations traditionnelles, certains viticulteurs se diversifient en proposant des services touristiques tels que l’hôtellerie ou la restauration. C’est le choix qu’ont fait le Château La Dournie (Saint-Chinian) en proposant des soirées concerts et restaurations ou encore le Domaine Saint-Martin (Carcassonne) qui possède plusieurs gîtes et profite d’une zone culturelle riche et attractive grâce à la proximité du Canal du Midi et de la ville de Carcassonne.

Pour André Deyrieux, l’œnotourisme est l’opportunité de « raconter les histoires de la région, aux confluents entre le marketing territorial et le tourisme culturel ». En plus de faire découvrir et valoriser les productions viticoles, la venue des touristes au domaine favorise la vente directe, plus rentable que l’export. Selon le CIVL (Conseil Interprofessionnel des Vins du Languedoc), 15% des AOC Languedoc sont écoulés en vente directe. Pour Virginie Rozière, députée européenne et présidente du Comité Régional du Tourisme (CRT) , « le prochain objectif est de convaincre l’agglomération de Montpellier de rentrer dans le projet Vignobles et Découvertes afin d’augmenter sa visibilité ». Premier vignoble de France, la région doit encore développer son offre pour obtenir le titre de destination phare du tourisme viticole.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter