Football - Récompense

FIFA Ballon d’Or 2010, faites vos jeux !

mercredi 03/11/2010

Quel joueur professionnel ne rêve pas un jour de soulever le Ballon d’Or ? Depuis sa création en 1956, ce trophée demeure une référence en matière de récompense individuelle. La succession à l’Argentin Lionel Messi, vainqueur en 2009, est désormais ouverte. Hautcourant dresse pour vous sa liste de favoris.

Depuis le mardi 26 octobre, jour où la liste des nommés pour l’attribution du premier « FIFA Ballon d’Or France Football » a été dévoilée, les pronostics vont bon train sur la planète football.

Ce trophée qui couronne le meilleur joueur de la saison écoulée fait peau neuve cette année en fusionnant avec le titre de « FIFA World Player of the year », qui récompensait également le meilleur joueur mais avec un jury différent de celui du Ballon d’Or.

Désormais, une seule et même récompense est donc décernée. L’article quatre du règlement du « FIFA Ballon d’Or » stipule que la distinction est attribuée par « un jury international composé d’un nombre égal de sélectionneurs, de capitaines d’équipe nationale et de journalistes spécialisés. Chacune des trois catégories du jury dispose du même poids électoral ». Chaque membre désigne donc son propre « Top 3 », avec 5 points attribués au premier joueur, 3 points au second et 1 point au troisième.

Cette année, Coupe du Monde 2010 oblige, un bon parcours parait indispensable pour obtenir le Graal. Pas étonnant donc de retrouver parmi les 23 nommés pas moins de sept champions du Monde espagnols, cinq Allemands (troisièmes en Afrique du Sud) et…aucun Français, la faute à un séjour désastreux en Afrique du Sud, faut-il le rappeler…
Ce n’est donc pas cette année qu’un joueur français succèdera à Zinédine Zidane, dernier tricolore sacré en 1998.

Hautcourant se mue en jury et vous dresse un tableau de ses prétendants pour le « FIFA Ballon d’Or », qui sera remis le 10 janvier 2011 en Suisse, à Zurich.

Les favoris de GUILLAUME :

Wesley SNEIJDER {JPEG}

  • Wesley SNEIJDER, Pays-Bas, 26 ans, Inter Milan : le néerlandais, au vu de son palmarès en 2009-2010, peut se mettre à rêver…. Une Coupe du Monde réussie avec les Pays-Bas (place de finaliste et co-meilleur buteur avec cinq réalisations) et une saison ex-cep-tio-nnelle avec l’Inter Milan (Championnat d’Italie, Ligue des Champions, Coupe et Supercoupe d’Italie) en font un sérieux prétendant. Joueur essentiel de l’entrejeu interiste, Sneijder peut devenir le premier hollandais titré depuis Marco Van Basten en 1992.
  • XAVI HERNANDEZ, Espagne, 30 ans, FC Barcelone : pièce maitresse de l’équipe d’Espagne championne du Monde et du F.C. Barcelone, demi-finaliste de la Ligue des Champions 2010, le milieu de terrain Xavi est un candidat de premier choix pour l’acquisition du FIFA Ballon d’Or. Ce titre récompenserait sa belle carrière et sa persévérance. En avril dernier, son coach Pep Guardiola ne tarissait pas d’éloges à son égard, affirmant même que Xavi « est le meilleur milieu de terrain de l‘histoire du Barça », rien que ça !
  • Cristiano RONALDO, Portugal, 25 ans, Real Madrid : vainqueur du trophée en 2008, l’attaquant portugais reste un des favoris pour succéder à Lionel Messi en dépit d’une Coupe du Monde ratée avec son pays (élimination par l’Espagne en 1/8e de finale). Depuis le début de la saison, Ronaldo est insatiable avec déjà 12 buts en 9 journées de championnat, portant à bout de bras son club de Madrid qui pointe en tête de la Liga devant son rival barcelonais. Sur ses qualités personnelles et sa forme du moment, CR7 est actuellement sans aucun doute le meilleur du monde.

Les favoris d’HUGO :

  • Arjen ROBBEN, Pays-Bas, 26 ans, Bayern Munich : véritable poison pour les défenses grâce à ses dribbles et son incroyable accélération, ce gaucher qui joue à droite a tout connu cette saison. La joie et la déception. Finaliste malheureux de deux des plus grandes compétitions internationales, la Ligue des Champions et la Coupe du Monde, il a éclaboussé de toute sa classe le championnat allemand où il a été élu Joueur de l’année, en remportant le doublé coupe-championnat avec Munich.
  • David VILLA, Espagne, 28 ans, FC Barcelone : transféré avant l’été de Valence au FC Barcelone pour 40 millions d’euros, il a rapidement montré sa valeur au reste de la planète. Champion du Monde 2010 avec la Roja et co-meilleur buteur de la compétition (5 buts), il a pris une nouvelle dimension dans l’équipe Blaugrana même si son rendement offensif n’est pas encore à la hauteur. Il est le meilleur marqueur de tous les temps de l’équipe espagnole (44 buts en 69 matchs).
  • Samuel ETO’O, Cameroun, 29 ans, Inter Milan : attaquant moderne par excellence, il a répondu présent lors de tous les grands rendez-vous avec son club en réalisant le triplé Championnat - Coupe d’Italie - Ligue des Champions. Depuis la rentrée, en seulement 14 matchs, il a déjà égalé son nombre de buts marqués la saison dernière (16 buts). Sa Coupe du Monde en demi-teinte avec le Cameroun (élimination lors de la phase de poule) pourrait toutefois le priver du FIFA Ballon d’Or.

Les favoris d’ANTOINE :

  • Diego FORLAN, Uruguay, 31 ans, Atletico Madrid : l’attaquant uruguayen est l’exemple-type du « serial buteur », capable de marquer de partout et à tous moments. Meilleur buteur d’Europe tous championnats confondus en 2009 avec 32 réalisations, la saison 2010 fut aussi bien remplie. Avec son club, il remporte la Ligue Europa, en inscrivant un doublé en finale face à Fulham. Au Mondial sud-africain, le joueur aux cheveux blonds conduit l’Uruguay à la quatrième place de la compétition et décroche le titre de meilleur joueur. De « Ballon d’Or de la Coupe du Monde » au FIFA Ballon d’Or, il n’y qu’un pas !

Carles PUYOL {JPEG}

  • Carles PUYOL, Espagne, 32 ans, FC Barcelone : titulaire indiscutable à Barcelone et en sélection, Carles Puyol est l’un des tous meilleurs défenseurs au monde, sinon le meilleur (seul défenseur central dans la liste des nommés), capable d’évoluer aussi bien à gauche, à droite ou dans l’axe. Une combinaison parfaite de talent, de dévouement et d’humilité. Travailleur de l’ombre, il a frappé un grand coup, le 7 juillet 2010, en inscrivant le but de la victoire, en demi-finale du Mondial. Une dernière raison pour en faire un prétendant sérieux au Ballon d’Or ? Puyol rend constamment hommage à Paul le Poulpe, en arborant une coiffure digne du plus célèbre des céphalopodes.
  • Iker CASILLAS, Espagne, 29 ans, Real Madrid : si l’Espagne est championne du Monde, elle le doit beaucoup à son capitaine et gardien de but. En stoppant un penalty en demi-finale, puis en repoussant par deux fois les assauts néerlandais en finale, « San Iker » a fait honneur à son titre de meilleur gardien du Mondial 2010. Mais, sa saison décevante avec son club risque de jouer en sa défaveur. Il pourra toujours se consoler dans les bras de sa compagne et journaliste sportive, Sara Carbonero.

Les favoris de CLAIRE :

  • Andres INIESTA, Espagne, 26 ans, FC Barcelone : depuis 1998, chaque année de Coupe du Monde, c’est un joueur de l’équipe nationale victorieuse qui reçoit le Ballon d’Or. Cette année, l’Ibère Andrès Iniesta est donc un sérieux prétendant. Depuis douze saisons, il reste fidèle à son club du FC Barcelone avec lequel il a remporté quatre fois le championnat d’Espagne et deux fois la Ligue des champions. En sélection nationale, « Sweet Iniesta », comme il est parfois surnommé, a aussi un beau palmarès. Champion d’Europe et du Monde titre, c’est lui qui a marqué le but de la victoire face aux Pays-Bas en juillet dernier.

Lionel MESSI {JPEG}

  • Lionel MESSI, Argentine, 23 ans, FC Barcelone : l’international argentin, qui occupe le poste de milieu offensif au Barça depuis sept ans, est le lauréat de l’an dernier. Malgré un Mondial décevant, Messi a démarré la saison 2010-2011 sur les chapeaux de roue continuant d‘affoler les statistiques avec déjà sept réalisations en championnat et cinq en Ligue des Champions. S’il remporte le FIFA Ballon d’Or cette année, il sera le sixième joueur à être distingué deux années de suite.
  • Philipp LAHM, Allemagne, 26 ans, Bayern Munich : cinq allemands peuvent cette année prétendre à recevoir le FIFA Ballon d’Or. Parmi eux, le défenseur Philipp Lahm, formé au Bayern Munich où il évolue depuis six saisons. Lors de la saison 2009/2010 Lahm a brillé avec son club remportant le titre de champion d’Allemagne, la Super coupe et la Coupe. Il était le capitaine de la Nationalmannschaft lors de la dernière Coupe du Monde.

Et vous, quel est votre pronostic ?

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter