FISE 2010 : Victoire éclatante en BMX pour Alessandro Barbero

mardi 18/05/2010 - mis à jour le 18/05/2010 à 19h34

Dimanche 16 Mai, la finale de BMX street pro défiait les lois de la gravité : sur le park du FISE, les 20 riders finalistes ont enchaîné leurs meilleurs tricks, deux heures durant. Devant un public chauffé à blanc, les speakers Zack Yakush, aka Catfish, et Lionel Cardoso se sont presque étranglés. Forcément, avec des figures toutes plus “dingues” les unes que les autres, comment ne pas avoir le souffle coupé ? Retour sur l’épreuve qui a fait trembler les berges du Lez.

Cet après midi là, tous les éléments favorisent la compétition : le soleil est de retour, le vent s’est (un peu) calmé et les spectateurs sont terriblement enthousiastes. Pendant que s’achève la finale pro de rollers, les finalistes de BMX Street s’affairent autour de la tente riders. Alors que Mark Webb, Gary Young et Alessandro Barbero discutent, posés sur les bancs, d’autres, tels Daniel Dhers, s’isolent et concentrés sur leur run.

JPEG Plus loin, Mad Dog est devenu le centre d’intérêt des médias.
A seulement quinze ans, l’adolescent talonne déjà les plus grands. Pendant qu’il répond aux questions des télévisions, Mark Webb flaire le phénomène : “mes principaux adversaires aujourd’hui, ce sont Ben Wallace et Maddog”.

JPEG
Pour Lionel, le speaker français, Brett Banasiewicz, aka Maddog, mérite bel et bien son surnom de chien fou. Il suffira, quelques minutes plus tard, de l’observer lâché sur le park, qui enchaîne les frontflips, balance un triple whip, pour finir par être le seul à passer un 1080° !

Les deux Français présents se sont également illustrés, avec audace. Si Maxime Charveron est l’un des rare rider à pouvoir caser un wall to flair, il n’atteint pourtant pas le top dix du classement. Quant à Jean Baptiste Peytavit, c’est à l’issue d’un run cadencé par des 3.6 double whip et 3.6 flip, qu’il se classe 9e. JPEG

A 23 ans, cet étudiant aux Arts et Métiers roule chez les pro, mais préfère se concentrer une année encore sur la fin de son cursus universitaire : "je pars en échange à Atlanta cette année, mais quand j’aurais terminé, je pense prendre quelque mois pour me consacrer uniquement à la compétition. A vrai dire, je ne sais pas si je pourrais me contenter uniquement du BMX, j’aime pouvoir concilier ma formation d’ingénieur et ma passion."

Les chouchous du public, Mark Webb (UK) et Daniel Dhers (Vénézuela) finissent, respectivement, à la 4e et 6e place. Le "pitbull" anglais a eu beau caser un decade to 3.6, cela n’a pas suffit face à la détermination des nouveaux arrivants sur la scène mondiale du BMX. JPEG

Enfin, si Dhers réussit à prendre la box à l’envers en casant un 3.6 whip et à exécuter parfaitement une cash roll, un pneu crevé pendant le run l’envoie directement à la 6e place du classement.

Le grand vainqueur de cette finale pro street de BMX, c’est l’italien Alessandro Barbero. Imperturbable, il s’élance sur l’aire et engage un run spectaculaire, enchaînant les tricks avec une aisance décuplée sur les Flair Whips. A 27 ans, le rider originaire de Turin semble avoir, enfin, pris son envol : " je suis incroyablement heureux. Dans les contests, je finissais toujours second ou troisième, jamais premier. J’ai réalisé des tricks que je n’avais jamais osé auparavant, c’est ce qui a fait la différence et, incontestablement, m’a permis de gagner". Avant de retourner s’entraîner à Woodward Camp (USA), Alessandro explique avoir envie de se reposer quelques temps et de savourer ce nouveau titre.

Alors que les rives du Lez se sont vidées, quelques gamins se faufilent entre les journalistes pour obtenir un autographe ou une photo de leurs modèles.
Le FISE 2010 voit arriver une nouvelle génération de riders, prêts à aller toujours plus loin que leurs aînés.

JPEG

1er : Alessandro Barbero, (Italie)
2ème : Gary Young (États-Unis)
3ème : "Mad dog" (États-Unis)

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter