Cinéma

"Fortapàsc", Journalisme et Camorra ne font pas bon ménage

jeudi 29/10/2009

Toujours dans le cadre du 31e Festival du cinéma méditerranéen de Montpellier, mardi 27 octobre a été présenté "Fortapàsc" de Marco Risi. L’histoire vraie de Giancarlo Siani, l’unique journaliste italien, à avoir été abattu par la Camorra, la mafia napolitaine, pour s’être intéressé d’un peu trop près à leurs affaires.

1985. Torre Annunziata, petite bourgade dans la banlieue de Naples, Giancarlo Siani (avec l’acteur Libero de Rienzo, inspiré), jeune journaliste de 26 ans travaille pour l’agence locale d’ “Il Mattino”, quotidien napolitain. “Gianca”, comme le surnomme ses amis, y est pigiste, couvrant principalement les Faits divers. Comme chacun le sait, la Camorra règne en maître. Malheureusement pour le jeune reporter, à trop vouloir informer son lectorat sur les agissements frauduleux de la “Grande Pieuvre”, son destin sera scellé. En mettant le doigt sur une affaire de détournement d’argent public initialement destiné à la reconstruction de logements détruits suite à un tremblement de terre, le jeune homme signera son arrêt de mort : tué par balles quatre jours après son 26e anniversaire.

Libero de Rienzo sous les traits du journaliste Giancarlo Siani {JPEG}

“Fortapàsc” signifie en dialecte napolitain “Fort Apache”, en référence au film de John Ford (1948). Terme cité dans un des articles de Siani pour décrire la corruption omniprésente. Ici, les Indiens sont les autorités politiques locales, certains habitants. Ce n’est pas avec de l’alcool ou des armes qu’ils sont amadoués mais bien avec des lires.
Après “Gomorra” de Matteo Garrone (adapté du livre de Roberto Saviano), un film de plus s’attaque au problème de la Camorra. Cette organisation criminelle qui continue encore et encore de ronger l’Italie.

Marco Risi, le fils du célèbre metteur en scène Dino Risi, restitue à merveille l’innocence de Giancarlo qui, voulant à tout prix exercer son métier du mieux possible, ne réalise pas à quel point il va s’attirer les foudres de la Camorra. Au volant de sa Mehari, on suit le jeune homme sillonner la côte napolitaine à la recherche de quelque information susceptible de prouver les actes malfaisants de l’organisation mafieuse.
Siani met un point d’honneur à être un “journaliste-journaliste” comme il le disait et non un “journaliste-employé” [1], ce qui malheureusement va le mener à sa perte.

Fortapàsc (2009) Durée : 1h48

Réalisateur : Marco Risi

Acteurs : Libero de Rienzo, Valentina Lodovini, Michele Riondino

Production : BiBi Film, Rai Cinema, Minerva Pictures Group

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

1 réaction

Réagissez

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter