Handball – Euro 2014 : La France qualifiée en demi-finale

mercredi 22/01/2014 - mis à jour le 22/01/2014 à 17h16

Après une victoire contre la Biélorussie 39/30 hier soir, l’équipe de France de handball est qualifiée pour les demi-finales de l’Euro 2014. Avant même de jouer la dernière rencontre contre la Suède, les bleus sont sûrs de terminer en tête de leur poule. L’heure de dresser un premier bilan.

5 matchs, 5 victoires. Un parcours sans faute ! Dans ces phases de poule de l’Euro 2014 se déroulant au Danemark, l’équipe de France est irrésistible. Après avoir battu la Russie, la Pologne, la Serbie et la Croatie, les français ont assuré l’essentiel, hier soir, en dominant largement une équipe biélorusse déjà mathématiquement éliminée de la compétition. Cette qualification pour le dernier carré du tournoi n’est pas une surprise, pourtant, avant le début de l’Euro, de nombreuses interrogations existaient concernant les possibilités de cette équipe.

Des bleus rassurants

« On s’attendait à une phase de poule plus compliquée » explique Julien, grand supporter des bleus. « L’équipe de France est en reconstruction, beaucoup de joueurs sont absents et des nouveaux font leur apparition, continue-t-il, je suis surpris de les voir à ce niveau ! ». Les nouveaux joueurs de l’équipe de France vont-ils réussir à trouver leur place ? C’était une des questions majeures que se posaient les spécialistes en vue de cet Euro. Et depuis le début de la compétition, match après match, la réponse semble se dessiner. De Valentin Porte, 23 ans, nouvel atout majeur, à Nikola Karabatic, revenu à son meilleur niveau, chacun a son rôle a jouer. Mathieu Grébille, l’arrière gauche de Montpellier, fait partie de cette nouvelle génération. Avant l’Euro, il avait seulement 12 sélections avec l’équipe nationale. Lucide, il analyse ce début de tournoi : « lors des matchs de préparation, l’équipe a semblé en difficulté. Depuis, on a bien travaillé et aujourd’hui on arrive à prouver que malgré le départ de pas mal de joueurs, on reste une très bonne équipe. ». Lors de la phase de poule, contre la Croatie, son éternelle rivale, la France a franchi une première étape psychologique en remportant, avec la manière, une rencontre d’un très bon niveau. Michaël Guigou, Nikola Karabatic, Thierry Omeyer ou Cédric Sorhaindo, les cadres de la formation française, sont en pleine forme. De plus, l’équipe possède une profondeur de banc très intéressante, ce qui lui permet de faire tourner l’effectif sans risquer de gros déséquilibres.

Outsiders ?

Plus qu’une addition de bons joueurs sur un terrain, c’est une véritable « équipe » qu’a réussi a créer le staff français. Une équipe homogène, à la fois jeune et expérimentée, sage et impétueuse. Éliminée en quarts de finale lors du Mondial 2013 en Croatie et dès les phases de poule lors de l’Euro 2012 en Serbie, la France recommence à faire peur. Cette image d’outsider, qu’elle accepte volontiers, permet à l’équipe d’aborder les matchs avec moins de pression et plus de sérénité. Mathieu Grébille, auteur d’une superbe entrée hier contre la Biélorussie aborde la suite du tournoi avec philosophie : « Je pense que dans le sport tout est possible, maintenant qu’on est arrivé jusque-là on va tout faire pour aller au bout en prenant les matchs les uns après les autres, on verra bien ce que l’avenir nous réserve. » À quelques minutes d’un match contre la Suède qui n’aura aucune incidence sur la suite, la France pense plus que jamais aux demi-finales. Danemark, Espagne, une chose est sûre, les français devront affronter un ogre du handball européen...

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

L'auteur

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter