Dossier Université Montpellier Sud de France

IdEx : Les étudiants écartés du dossier

jeudi 24/03/2011

Grands absents du feuilleton médiatique qui a conduit au dépôt de l’Initiative d’Excellence (IdEx), les représentants étudiants montpelliérains déplorent un manque de concertation et le désintéressement de la population étudiante.

Les étudiants montpelliérains auraient dû être consultés sur le projet d’idEx. En théorie seulement, puisqu’au désarroi des organisations étudiantes, cela n’a pas été le cas.

« Les étudiants élus au sein des conseils auraient dû être consultés. Mais j’ai eu connaissance du projet final quelques jours avant le vote en conseil d’administration. Certains ont même reçu le document de 80 pages le jour du vote. On a tout de même rédigé une contribution sur le volet de la vie étudiante dans la précipitation mi-décembre. Elle n’a finalement pas été intégrée au dossier », explique Antoine Mariotat, président de l’Association Fédérative des Étudiants Montpelliérains (AFEM) et étudiant à l’UM3.

Les représentants de l’Union Nationale Inter-universitaire/Mouvement des Étudiants (UNI/MET) et de l’AFEM ne sont néanmoins pas opposés au projet d’idEx qui a été déposé le 7 janvier 2011 par les présidents d’université. « On rejoignait le positionnement de la Région. Les initiatives d’excellence sont une véritable chance pour Montpellier qui ne doit pas devenir une université de seconde zone », argumente Grichka Tchappsky, vice-président étudiant du Crous de Montpellier.

« On n’est pas dans la magouille »

En revanche, tous dénoncent la représentativité peu démocratique des étudiants au sein du Pôle Régional d’Enseignement Supérieur (PRES). « Il n’y a au Conseil d’administration du PRES aucun élu à ce jour, uniquement des étudiants désignés arbitrairement par les universités », dénonce Gabriel Holard-Sauvy de l’Union Nationale des Étudiants de France. Une information confirmée par les élus de l’UNI et de l’AFEM. Les présidents d’université ont eux-mêmes choisi Nicolas Giraudeau, doctorant à l’UM1 et Philippe Gambette de l’UM2 pour siéger au PRES.

Des élections auraient tout de même eu lieu à l’UM2. Paul Emmanuel Vanderielle, représentant de l’UNI/MET, affirme avoir été élu au conseil du PRES, mais il n’a jamais été convoqué. Des affirmations que réfute Dominique Deville de Périère, présidente du PRES : « On n’est pas dans la magouille, les étudiants ont été élus. » Philippe Gambette déclare lui avoir été désigné par la présidence de l’UM2, suite à un vote en Conseil d’administration de l’université.

Antoine de l’AFEM décrit un système complexe en phase de transition : « Avant une modification de la loi LRU (loi relative aux Libertés et Responsabilités des Universités, NDLR) en novembre 2010, seuls les étudiants membres du PRES, c’est-à-dire les doctorants, pouvaient siéger au Conseil d’administration. Ce n’est plus le cas aujourd’hui et on espère que ça changera des choses à Montpellier. »

« Quand ça arrivera, les étudiants actuels ne seront plus à la fac »

Les élus avouent toutefois être dépassés par la technicité de la partie scientifique de l’idEx. « Au départ, c’était très axé recherche et on n’avait pas forcément les compétences nécessaires pour s’investir là-dedans. On a tout de même suivi l’avancement du projet notamment sur le point de vue de la gouvernance et de la fusion qui nous concernaient plus », explique Victoire Leroy, élue au Conseil des Études et de la Vie Universitaire de l’UM1.

Au-delà de la compétence, l’obstacle majeur rencontré par ces jeunes élus est le désintéressement général des étudiants. Certains ont essayé d’informer leurs camarades. Paul-Emanuel Vanderielle a par exemple organisé en décembre un café-débat sur l’avancement de l’opération campus. « Quand je suis allé tracter pour cette soirée, de nombreuses réactions étaient négatives. Les étudiants actuels ne se sentent pas concernés car quand ça arrivera, ils ne seront plus à la fac », explique l’étudiant.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

Région //

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter