La Suisse est-elle menacée par ses voisins ?

lundi 15/03/2010

« La France, l’Italie, la Grèce, l’Espagne et le Portugal sont des pays dangereux pour la Suisse ». C’est en substance ce qui ressort d’une « Carte secrète » préparée par le chef de l’armée suisse André Blattmann.

« La France, l’Italie, la Grèce, l’Espagne et le Portugal sont des pays dangereux pour la Suisse » C’est en substance ce qui ressort d’une « Carte secrète » préparée par le chef de l’armée suisse André Blattmann. L’affaire a suscité une véritable polémique dans la classe politique suisse avec pour l’instant très peu d’échos en France.

« Une vague de réfugiés prête à envahir la Suisse »

Le Matin, nous apprend que le chef de l’armée suisse « a présenté à la Commission de la politique de sécurité du Conseil national (chambre basse de l’assemblée fédérale suisse) une carte “secrète” censée mettre en évidence les dangers potentiels qui menacent la Suisse à moyen et long terme. » La France, l’Italie, l’Espagne et le Portugal ont connu des « désordres sociaux », des « attentats terroristes » et dans des pays comme la Grèce «  les déficits budgétaires y sont tels que le pays pourrait être exclu de l’Union Européenne ». Ces situations vont créer « des situations que nous ne pouvons même pas imaginer aujourd’hui ». Face à cet amoncellement de menaces très différentes, André Blattmann se hasarde à un pronostic pour la Grèce : « un flot de réfugiés grecs risque d’arriver en Suisse ».

« L’armée invente-t-elle des menaces ? »

Le Matin pose la question de l’aspect concret de ces menaces à ses internautes. Les réponses ne se font pas attendre, ainsi “Roland” explique : « j’ai connu au début des années 90 des officiers qui nous parlaient de l’arrivée imminente des chars russes (alors que le mur de Berlin était sur le point de tomber). Désormais, cet effort devient pathétique et le délire est apparent. » “Ouin Ouin” ironise : « on comprend mieux pourquoi il faut des nouveaux avions et des chars : pour contrer les Français, Italiens et Grecs qui vont nous envahir... évidemment ! ». Cette remarque fait référence à une actualité suisse récente. Ainsi l’armée a demandé au conseil fédéral suisse (qui détient le pouvoir exécutif) d’inclure dans le programme d’armement 2010, l’achat des avions militaires destinés à remplacer la flotte de Tiger. Ce dernier a repoussé la demande préférant attendre le programme 2011.

Reste à connaître les réactions des pays considérés comme «  à risque ».

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

Monde //

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter