La Vie parisienne d’Offenbach

samedi 10/07/2010

La Vie parisienne d’Offenbach symbolise la fête, les plaisirs, l’étourdissement de vivre. Elle rencontre un succès devant un public conquis au théâtre du Domaine d’0, à ciel ouvert.

L’opéra est pour certains jeunes un spectacle ennuyeux et réservé aux seniors.
La Vie parisienne d’Offenbach est une opérette et une comédie musicale qui va changer ces aprioris et ne vous laissera pas indifférents. L’orchestre Avignon Provence, les chœurs de l’Opéra de Montpellier font parti de ce grand spectacle. Son titre renvoie dès la création de l’œuvre à une « photographie » de la vie
à Paris à une époque bien précise, avec des situations et des personnages
fortement caractérisés en fonction d’un contexte historique et culturel. « J’ai donné à mon interprétation de la vie parisienne le sous-titre de l’Egotisme de l’Hédonisme » précise Carlos Wagner metteur en scène.

Le décor place dans un écrin de dentelles noires l’action menée par les amiraux suisses, les dandies parisiens, les élégantes, les touristes et les généraux à plumer. Et tous dansent un quadrille qui, à un siècle et demi de distance, n’a rien perdu de sa virevoltante folie.

Nous les avons rencontré lors de leur dernière répétition au Parc des
expositions. Ce résultat édifiant est le fruit d’un travail colossal comme en témoigne le metteur en scène, les comédiens et le chef d’orchestre lors de ce reportage de 7LTV.

La représentation se déroule à ciel ouvert les 7, 9 et 10 juillet au domaine d’O à Montpellier. Malgré la pluie qui a interrompue plusieurs fois le spectacle lors de la représentation du 9 juillet, sans doute un clin d’œil à la vraie vie parisienne, les comédiens ont reçu un standing ovation de la part des spectateurs totalement conquis.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

Culture //

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter