La grenouille transparente

samedi 08/12/2007 - mis à jour le 29/01/2008 à 18h22

Des chercheurs de l’Institut de biologie de Hiroshima (Japon) ont donné naissance à la première grenouille dont la transparence permet de visualiser ses organes internes.

Dans la nature, il existe une grenouille brune japonaise appelée Rana japonica qui possède, à cause d’une mutation de son code génétique, une peau très claire. Le professeur Masayuki Sugita et son équipe ont eu l’idée de faire se reproduire les grenouilles mutantes les plus claires jusqu’à obtenir la grenouille totalement transparente. Le procédé n’est pas encore idéal. Seulement une grenouille sur seize est parfaitement transparente.
L’intérêt de ces travaux réside dans l’observation du développement des organes, des vaisseaux et des os de l’amphibien. Méthode peu coûteuse, elle permet aussi d’étudier les impacts toxicologiques de certains médicaments sur le métabolisme. Autre application possible, l’utilisation de cette grenouille permettrait de limiter la dissection dans les classes de sciences naturelles. Bonne nouvelle pour les activistes anti-vivisections.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter