H1N1

La grippe A court toujours sur le net

mardi 19/01/2010

Savez-vous qu’un oignon peut vous protéger de la grippe A en emprisonnant le virus ? Depuis le début de l’épidémie de multiples rumeurs au sujet de la grippe A transitent sur Internet. Bien que la fin de l’épidémie ait été annoncé la semaine dernière, les e-mails les plus farfelus circulent toujours. La toile reste la source principale de la contestation de la campagne de vaccination.

Différentes rumeurs sur la grippe A polluent depuis quelques mois nos boites mails. Ces “hoax”, en français canular, sont de fausses nouvelles transmises par les e-mails et les listes de diffusion de chaque internaute. Le site Hoaxbuster les a répertorié dans son dossier spécial “grippe H1N1 : Pandémie de rumeurs”. Ce site créé pour mettre fin à la propagation des “hoax” livre son enquête sur les rumeurs plus ou moins vraies qui circulent sur la toile. La plupart de ces canulars utilisent des sources qui semblent crédibles (docteurs reconnus, chercheurs, spécialistes, ...) pour faire passer un message anti-vaccin. Les exemples se ramassent à la pelle. Une chercheuse des laboratoires Pierre Fabre affirme que le vaccin est très dangereux. S’en suit sur le message une liste d’effets secondaires dramatiques qu’elle tiendrait d’une source sûre. Hélas, ce message est faux et contient des informations non-vérifiées et exagérées selon Hoaxbuster.

Un autre type de rumeur plus farfelue circule sur la toile, comme l’oignon qui protègerait du H1N1. Le message nous compte l’histoire d’un médecin qui en 1919 rendait visite à des fermiers atteint de la grippe espagnole. En arrivant chez une famille qui semblait en bonne santé, il aurait découvert que leur maison était protégée par des oignons. En les étudiant au microscope, il aurait découvert le virus apparemment absorbé par l’oignon. Chose impossible à l’époque puisque le grossissement des microscopes ne permettait pas de voir un virus. Cette histoire prête à sourire, mais plusieurs internautes apportent leur témoignage à l’article en disant utiliser cette pratique, convaincus de son utilité.

Ce ne sont là que quelques exemples de ce que les internautes peuvent recevoir. Le site Hoaxbuster recommande la prudence face à ces informations plus ou moins vérifiées qui se propagent.

Malgré toutes ces rumeurs qui circulent sur le virus H1N1, le Réseau Sentinelles Inserm a annoncé en début de semaine dernière la fin de l’épidémie de grippe A. Dans son bulletin hebdomadaire, on pouvait lire que la France était passée « en dessous du seuil épidémique ». Le réseau Grog (Groupe Régionaux d’Observation de la Grippe) était lui plus nuancé dans son dernier bulletin sur la situation épidémiologique française. Il confirme un « reflux de la vague pandémique » tout en précisant que la grippe A est « toujours présente ».

L’épidémie médiatique de la grippe A est aujourd’hui éclipsée sur nos écrans par l’actualité du séisme en Haïti, mais elle perdure encore sur Internet.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

2 réactions

Réagissez

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter