Billet d’humeur

La paix n’est pas pour demain

vendredi 26/11/2010

Un éternel recommencement. Voilà comment l’on pourrait qualifier les négociations israélo-palestiniennes. Ayant repris le 2 septembre dernier après avoir été interrompues durant de longs mois, elles sont à nouveau au point mort, après la reprise de la colonisation en Cisjordanie suite à la fin d’un moratoire de 10 mois.

Et que propose Israël désormais ? Un nouveau moratoire de 90 jours...qui ne concernerait pas Jerusalem-Est, qui devrait pourtant constituer la future capitale du futur Etat palestinien, selon les résolutions de la communauté internationale. Au rythme où vont les choses, on fait bien de parler de futur.

Quelle hypocrisie que ce moratoire. Un moratoire sur ce qui est unanimement considéré comme le principal obstacle à la paix et à la coexistence de deux Etats. Sur ce qui rend chaque jour un Etat palestinien indépendant de moins en moins possible.

Quelle hypocrisie que l’attitude des Etats-Unis, qui proposent désormais de nouveaux accords militaires et diplomatiques aux Israéliens pour qu’ils cessent la colonisation. Comme si l’arrêt de la colonisation était négociable. Comme si ces accords allaient régler définitivement le problème.

Quelle hypocrisie de la communauté internationale, qui se contente de rappeler que la colonisation est un obstacle à la paix, mais ces déclarations ne sont jamais suivies de faits. Comme si les communiqués allaient faire cesser l’occupation des territoires palestiniens.

En attendant, Gaza continuera d’être affamé, la Cisjordanie colonisée, et le droit international bafoué.

Jusqu’aux prochaines négociations

Décidément la paix n’est pas pour demain.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter