"La presse n’est pas un service public"

Rencontre avec Pascal Riché, rédacteur en chef de Rue89

jeudi 20/11/2008 - mis à jour le 12/01/2009 à 13h55

Le vendredi 17 octobre 2008, nous avions le plaisir de recevoir Pascal Riché, co-fondateur et rédacteur en chef de Rue89.com. Fondé en 2007, ce site d’information généraliste et participatif a été conçu comme une alternative à la presse traditionnelle. C’est en réaction à la crise qui les touchait en tant que journalistes de Libération que Pascal Riché et Pierre Haski, accompagnés de Laurent Mauriac et Arnaud Aubron ont lancé ce projet.

Pascal Riché nous explique leur choix de la gratuité de l’accès au site, vu comme une propriété génétique d’Internet, légitimant ainsi le recours à la publicité :

Le site n’a cependant pas encore atteint son équilibre financier, ne bénéficiant pas des subventions accordées aux journaux traditionnels se lançant sur la toile. Pascal Riché déplore cette distorsion de la concurrence :

On pourrait croire que l’indépendance financière par rapport au pouvoir politique leur garantit une certaine liberté. Au contraire, il s’avère que Rue89 a subi des pressions, notamment au mois de juillet, après avoir diffusé une vidéo montrant Nicolas Sarkozy en off de son interview sur France 3 :

Refusant une « république bananière », Pascal Riché se dit choqué : ce n’est pas à l’Elysée d’organiser les Etats généraux de la presse :

Quoiqu’il soit, Pascal Riché reste optimiste : « Internet ne tuera pas les autres médias ».

Avec ça, vous ne pourrez plus dire que vous n’êtes pas haut courant.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

L'auteur

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter