Le Pass’culture de Montpellier : sept ans de démocratisation culturelle

dimanche 21/11/2010

Mis en place en 2004, le Pass’culture continue encore de se développer. Proposant aux étudiants montpelliérains une offre culturelle à des coûts privilégiés, il a su satisfaire les jeunes acteurs de la vie culturelle. Retour sur un projet qui marche.

Plus 6% de places de spectacles vendues, plus 11,4% de tickets cinéma distribués et un chiffre clé : 7065 étudiants abonnés en 2009. Le Pass’culture, carte donnant accès à une offre culturelle riche pour des tarifs spécifiques, connaît un succès croissant auprès des étudiants montpelliérains. Il a été lancé en 2004, par le directeur du CROUS de Montpellier, dans le but de rendre la culture accessible aux jeunes. Ce Pass repose sur un système d’échanges bi-partis entre le service de la vie étudiante et les acteurs de la vie culturelle comme les salles de spectacles, les cinémas, les théâtres...

Partenaires culturels et bénéficiaires du Pass’ sont ravis

« Concrètement, pour une place de concert vendue à 15€ plein tarif, le Crous la rachète 10€ à la salle de spectacle et offre 5€ de compensation, pour un tarif étudiant final de 5€, explique Maud Determ coordinatrice du Pass Culture. L’étudiant peut ainsi accéder à une offre large d’activités culturelles adaptée à un budget souvent restreint. » Pour assurer son fonctionnement, un budget de 500 000 euros lui est alloué chaque année. Un financement provenant majoritairement des fonds propres du CROUS, d’une participation des établissements d’enseignement supérieur (0,97cent par étudiants inscrits) et de la mairie (à hauteur de 40 000€).

Une machinerie bien rodée qui permet aux étudiants non seulement d’avoir accès à la culture plus facilement mais aussi de découvrir des propositions culturelles alternatives ou peu usitées telles que l’opéra ou la danse. « L’année dernière j’ai assisté à plus d’une vingtaine de spectacles et concerts, et j’ai découvert le théâtre » s’enthousiasme Lucie, étudiante à l’université de Montpellier 1 et consommatrice du Pass depuis deux ans. Valable du 13 septembre 2010 au 12 septembre 2011, il ne coûte que 9€ et peut être donc vite amorti.

Du coté des partenaires culturels la satisfaction est identique : « Le public de l’opéra est généralement composé de personnes d’âge mûr, remarque Fabienne Roche, responsable de la billetterie Opéra Orchestre. Grâce au Pass’culture, nous pouvons toucher le public jeune, lever la barrière symbolique créée autour de l’opéra ». Pour Marion Batellier, assistante qualité de conservation au Musée Fabre, il s’agit d’un « véritable relais vers le monde étudiant, un moyen de mieux communiquer auprès de ce public ».

Un bilan positif pour le Crous qui n’est pas prêt d’arrêter ce dispositif, moteur de la démocratisation culturelle : des jeunes montpelliérains au “Barbier de Séville” il n’y a plus qu’un Pass’.

Le Pass’culture est disponible au CROUS (arrête Boutonnet), ouvert du mardi au vendredi de 10h à 16h et le lundi de 12h à 16h. Un kiosque est installé devant la B.U. de l’université de Montpellier 3 (ouvert de 10h à 17h sauf le week-end) et un autre circule entre les campus

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

Région //

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter