Le Planning familial est en danger

vendredi 13/02/2009 - mis à jour le 13/02/2009 à 10h25

L’Etat s’apprête à réduire considérablement les budgets alloués au Planning familial. Les salariés se sont mis en grève et ont manifesté contre cette mesure.
Entretien avec Françoise Imbert, directrice du Planning familial de Montpellier, qui nous explique les dangers d’une telle réduction de budget.

Quel rôle exercez-vous au sein du Planning familial de Montpellier ?

J’occupe la fonction de directrice, et je suis en poste depuis juillet 2001.

Depuis combien de temps le Planning existe t-il ?

Le MFPF (Mouvement Français du Planning Familial) a fêté ses 50 ans en 2006 …. il est donc né en 1956, sous l’intitulé de Maternité Heureuse.

En moyenne, combien de personnes viennent consulter le Planning par an ?

En moyenne, nous sommes en contact avec 13.000 personnes par an, parmi lesquelles environ 4.200 qui font la démarche de venir nous rencontrer (planification, entretiens individuels dits de Conseil Conjugal et Familial)

Combien gagne un(e) salarié(e) du Planning, comment est-il (elle) recruté(e) ?

Les salaires sont établis en fonction du poste occupé : il n’y a donc pas d’uniformité à ce niveau.
Je peux juste préciser que la contribution de l’Etat concernant notre mission d’information, d’accueil, d’écoute et d’éducation à la sexualité est actuellement de 8 € de l’heure. C’est de la suppression de cette aide dont il est question aujourd’hui.
Les recrutements se sont à trois niveaux, parallèles : ANPE, réseau national du MFPF et réseau local.


Pouvez-vous expliquer en quoi consiste exactement la révision du budget du Planning familial ?

Le projet de loi de Finances pour 2009, prévoit, entre autre chose, une baisse de de 1 million d’euro concernant le programme 106 : actions en faveur des familles vulnérables. C’est cette ligne budgétaire qui permet notamment le financement du conseil conjugal et familial et au soutien à la parentalité. Il s’agit donc pour 2009 d’une amputation de 40% du budget précédemment alloué, le risque étant sa suppression totale en 2010.

Quelles seront les conséquences directes sur votre métier et sur le Planning ?

L’ensemble des Associations Départementales du réseau national du MFFP se sont vues confiées cette mission d’utilité publique suite à la loi Neuwirth de 1967. Pour certaines d’entre elles, il s’agit d’un mission exclusive. De fait, la suppression de cette aide ne manquera pas d’entrainer avec elle la fermeture d’environ 1/3 des associations départementales du MFPF.

Quelles conséquences pour les personnes qui fréquentent le Planning ?

Dans la mesure où elle concerne notre travail d’accueil, d’écoute et de prévention, la disparition de ces associations ne sera bien entendu pas sans conséquences sur les différents publics qui fréquentent le MFPF ou auquel il s’adresse (jeunes en établissements scolaire notamment). Il y a donc clairement mise en danger de l’information sur les droits sexuels et reproductifs, et ce danger se profile alors qu’une campagne triennale nationale autour de la contraception a été lancée par le gouvernement fin 2007, et que le MFPF en est un relai d’information important !

Après la manifestation et la grève, aurez-vous d’autres recours pour vous faire entendre ?

La situation du MFPF a été abordée le 4 février dernier, en Assemblée Nationale. Aux vues du mouvement de grève du MFPF et du fort soutien qu’il reçoit depuis la médiatisation de cette situation, le Ministre Hortefeux a assuré qu’il n’y avait aucune inquiétude à avoir concernant les financements alloués au MFPF. Vous vous doutez bien que notre Secrétaire Générale, Marie-Pierre MARTINET, suit cette annonce de très près !

Pourquoi pensez-vous que l’Etat restreigne le budget ? (Alors que l’Etat souhaite plus de structures d’accueil pour les femmes battues par exemple et que le Planning en est une)

Je suppose que cela s’inscrit aussi dans une logique de petites économie …. qui n’en est pas moins une fausse économie et qui serait une grave erreur dans la mesure où, une fois de plus, elle concerne entre autre la prévention des risques sexuels.

Lorsque vous avez accueilli les gens dans la rue (lors de la grève), quelles ont été leurs réactions face aux menaces qui pèsent sur les Plannings ?

Tout d’abord, de nombreuses personnes ont été surprises que notre réseau associatif puisse être en danger, car encore beaucoup pensent que nous sommes une institution et non pas une association Loi 1901. Mais ce qui ressort très majoritairement, c’est un soutien des citoyen(e)s : à titre d’exemple, en 4 jours, notre pétition en ligne a reçu 30.000 signatures !

Que pensez-vous du film « Les bureaux de Dieu » de Claire Simon ? Pensez-vous qu’il reflète bien le quotidien des Plannings ?

Le film de Claire Simon témoigne d’une partie des activités du MFPF (les entretiens individuels sur les questions de contraception, IVG, violences, difficultés relationnelles ….), qui est justement l’une de celles menacées aujourd’hui. L’accueil que lui a réservé le public a été très favorable, c’est donc un film qui a atteint son objectif, notamment car il fait mieux connaître au grand public ce qu’est le « métier » de conseiller(ère) conjugal(e) et familial(e), tel que pratiqué au MFPF (nous sommes d’ailleurs organisme de formation pour la validation de ce titre). C’est en outre un excellent outil que nous pourrions utiliser en interne, au niveau de notre formation au Conseil Conjugal et Familial, mais aussi en matière d’analyse de la pratique...

Portfolio

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

2 réactions

Réagissez

  • repondre message

    Je suis de tout coeur avec vous, continuez...
    Si vous avez besoin de bénévoles contactez-moi, j’ai travaillé en PMI, je pourrai peut être vous être utile.

    Fanny

  • Le Planning familial est en danger

    25 février 2009 20:32

    repondre message

    juste pour dire que je soutiens le MFPF je vous souhaite bien du courage ! A quand une manif à Rennes ?

L'auteur

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter