Le soleil a rendez-vous avec la lune

mercredi 22/07/2009

Le 22 juillet 2009, à 5h28 heure locale (23h58 GMT), la côte ouest de l’Inde était plongée dans le noir pour le début de la plus longue éclipse solaire du XXIe siècle.

Le soleil avait rendez-vous avec la lune... et la lune était bien là où le soleil l’attendait, pour la plus longue éclipse solaire du XXIe siècle. Leurs ébats célestes, ont plongé dans l’obscurité une grande partie de l’Asie, de l’Inde au Japon en passant par la Chine et la Birmanie, pour contenter la curiosité de près de 2 milliards d’êtres humains.

Dans un petit coin perdu au milieu du pacifique la rencontre a duré 6 minutes 39, juste le temps d’écouter Let the music play de Barry White avant de repartir. Plus timides devant un public, ils ne sont restés ensemble que cinq minutes dans le ciel chinois et moins de quatre au dessus de l’Inde. Un spectacle dissimulé parfois derrière une épaisse couche de nuages, la météo capricieuse ayant préservé l’intimité de l’entrevue astrale au détriment de milliers de déçus.

En ces temps de crise, la rencontre entre nos deux astres favoris est venue à point nommé pour les professionnels du tourisme. Les étrangers sont venus en nombre, les hôtels et leurs « petits-déjeuners spécial éclipse » ont fait le plein et c’est sans compter les lunettes et autres filtres à infra-rouge, vendus par millions pour permettre à ce public immense d’admirer cette unique représentation. L’éclipse, c’est aussi un business.

Et il n’y aura point eu plus de violences ou d’émeutes au Xinjiang comme le prédisaient certains astrologues chinois. Car dans l’Empire du milieu, quand « le chien du ciel mange le soleil », c’est le présage d’une catastrophe. Le très populaire site chinois Baïdu.com avait même annoncé quelques jours avant l’évènement que « la probabilité qu’il y ait des violences ou une guerre lors d’une éclipse totale est de 95% ». Manqué.

Les indiens, eux, ont célébré cette nuit soudaine avec des « bains purificateurs ». Au total, près de cinq millions d’hindous ont rendu hommage au dieux en se baignant dans les eaux sacrées pendant l’éclipse. Un moment censé porter bonheur. Au Bangladesh, un témoin raconte que des milliers de personnes réunies dans un stade « se sont mises à pleurer et à trembler de peur quand le soleil a disparu et ont applaudi quand il est réapparu ». Oh Miracle !

Les deux amoureux ne se retrouveront pas avant le 11 juillet 2010 au dessus de l’ile de Pâques, mais ce sera sans doute plus furtif. Pour retrouver un moment d’intimité aussi long ils devront attendre jusqu’en 2132. Une éternité, même pour un astre...

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter