Le tour du monde de l’info #2

dimanche 03/12/2017 - mis à jour le 03/12/2017 à 18h41

Si vous n’avez pas suivi l’actualité, voici un récapitulatif des événements internationaux qui ont marqué cette semaine.

Voyage du pape François en Asie

Le pape François s’est rendu lundi 27 novembre en Birmanie. La répression des Rohingya était l’un des dossiers clés de sa visite. Pourtant, dans le discours qu’il a fait mardi 28 novembre, aux côtés de la dirigeante birmane et prix Nobel de la paix Aung San Suu Kyi, il n’a pas prononcé le mot « Rohingya », mais s’est cependant ému à plusieurs reprises du sort réservé à la minorité musulmane. Il a estimé par ailleurs que l’avenir de la Birmanie passait par « la paix », fondée notamment sur « le respect de tout groupe ethnique et de son identité » rapporte le journal L’Express. Jeudi 29 novembre, le pape est arrivé au Bangladesh où il a rencontré le lendemain, 18 réfugiés Rohingya qui ont fui la Birmanie. Ce n’est qu’à l’issue de cette rencontre qu’il a prononcé publiquement le nom de cette communauté persécutée : « La présence de Dieu s’appelle aujourd’hui Rohingya » a-t-il déclaré. Il a enfin demandé à la communauté internationale de prendre « des mesures décisives » pour résoudre cette crise.

Macron en visite en Afrique

Emmanuel Macron a, lui, entamé lundi 27 novembre sa première tournée en Afrique. Première étape : le Burkina Faso. Lors de son discours, mardi 28 novembre à l’Université de Ouagadougou, la capitale, il s’est adressé à la jeunesse pendant près de deux heures. Il y a notamment abordé les thèmes de la décolonisation et de l’émancipation des femmes, mais aussi les défis de la démographie et de la mobilité ainsi que la création d’un dictionnaire de la francophonie. Il s’est ensuite rendu en Côte d’Ivoire mercredi pour le sommet Afrique-Europe où il a plaidé pour des « opérations d’évacuation d’urgence » en Libye. Enfin, il a terminé par le Ghana, jeudi 30 novembre, où il a notamment salué à travers le président Nana Akufo-Addo, la réussite d’une nouvelle génération de leaders en Afrique « qui croit dans une nouvelle histoire pour l’avenir et la jeunesse ». Cette courte visite a aussi été l’occasion d’aborder la crise politique qui secoue actuellement le Togo, pays voisin.

Le prince Harry se marie

Difficile de louper cette info. Lundi 27 novembre, le prince Harry et Meghan Markle ont annoncé leurs fiançailles. Celle qui deviendra la femme du prince est une actrice et mannequin américaine de 36 ans. Le mariage devrait avoir lieu en mai 2018 d’après un communiqué diffusé mardi 28 novembre par Kensington Palace.

L’UE a voté le prolongement de l’autorisation du glyphosate pour cinq ans

Lundi 27 novembre, l’Union Européenne a voté en faveur d’une nouvelle autorisation pour cinq ans du glyphosate. Les 18 États favorables représentaient 65,71% des voix sur les 65% requis. La France a voté contre cette autorisation. Emmanuel Macron souhaitait en effet l’autoriser pour trois années supplémentaires seulement maximum. Tandis que du côté des organisations non gouvernementales (ONG) de défense de la santé et de l’environnement, c’est l’indignation. Les milieux agricoles, eux, se félicitent du pragmatisme d’un grand nombre d’États membres européens.
En France, le glyphosate est déjà interdit dans les espaces publics depuis le 1er janvier 2017 et le sera totalement pour les particuliers au 1er janvier 2019.

La Corée du Nord fait encore des siennes

Mercredi 29 novembre, à 2 h 48 heure locale, la Corée du Nord a opéré un nouveau tir de missile balistique, deux mois après le dernier en date, le 15 septembre. Pyongyang a affirmé dans la foulée être « capable de frapper la totalité du territoire américain », rapporte Le Monde. Le missile aurait décollé au Nord de la capitale Pyongyang, il aurait en 53 minutes, parcouru 960 km vers l’Est et atteint 4500 km d’altitude. Une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU s’est tenue mercredi après-midi. Selon le secrétaire général adjoint aux affaires politiques, Jeffrey Feltman, « le Conseil de sécurité doit faire tout ce qui est en son pouvoir pour empêcher une escalade ».

Du nouveau dans l’affaire Trump-Russie : Michael Flynn avoue

« L’enquête russe » sur les éventuels liens entre l’équipe de campagne de Trump et les autorités russes en 2016, connaît un nouveau rebondissement. Michael Flynn, ancien conseiller à la sécurité nationale de Trump, a reconnu officiellement vendredi 1er décembre avoir menti au FBI sur le contenu de deux conversations téléphoniques avec l’ambassadeur russe alors en place, Sergueï Kislyak. L’acte d’accusation du procureur spécial indique cependant que Michael Flynn n’a pas agi de son propre chef en contactant le diplomate russe. Il aurait informé « de très hauts membres de l’équipe de transition » de Trump. Du côté de la Maison blanche, on soutient au contraire qu’il a agi de façon solitaire. Mais cette thèse risque d’avoir du mal à convaincre, d’autant que Trump agit depuis les prémisses de cette affaire comme quelqu’un qui craindrait des révélations, par exemple en pressant des responsables républicains de boucler rapidement l’enquête menée en parallèle par la commission du renseignement du Sénat.

Le Sénat approuve la réforme fiscale de Trump

Le Sénat a approuvé, samedi 2 décembre, le projet de réforme fiscale de Trump par 51 voix contre 49. Il s’agit de la première grande victoire pour le président. Le projet doit encore être fusionné avec celui de la Chambre des représentants, mais semble être en bonne voie pour aboutir. Le texte prévoit de réduire les impôts de 1400 milliards de dollars sur 10 ans. Cette réforme servira surtout les intérêts des entreprises : leur taux d’impôt sur les sociétés passera de 35 à 20%. Les entreprises vont aussi abandonner le principe de l’imposition mondiale des bénéfices au profit d’un système territorial. Concernant les particuliers, seuls les plus riches auront la garantie de voir leurs impôts diminuer. La classe moyenne, elle, verra les siens augmenter. L’imposition des auto-entrepreneurs est aussi abordée dans ce projet. Cette réforme ne s’attaque en aucun cas aux inégalités, pourtant criantes aux Etats-unis.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

Monde //

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter