Cet article a été marqué avec 1 tag1 tag

Le tourisme des crocodiles en Australie, une attraction toujours sauvage

jeudi 06/12/2012

Une nouvelle attaque de crocodile a eu lieu dans le nord est de l’Australie. Un enfant de onze ans a été attrapé par un crocodile alors qu’il se baignait. Anciennement menacés, les crocodiles d’eau salée pouvant dépasser les six mètres, sont désormais protégés par la loi en Australie et ont atteint les 150 000 spécimens.

Dans le Territoire Nord australien, ils sont devenus une attraction essentielle. Les touristes affluent pour voir sauter les crocodiles qui veulent attraper le poulet ou le poisson, tendu au bout d’une canne par de pseudos crocodile dundee. Le nombre de compagnies, proposant des tours en bateau pour observer les crocodiles sauteurs, s’est multipliés dans les rivières et estuaires de la région de Darwin.

Si les australiens risquent la prison en cas d’atteinte à ces animaux, ils ont donc réussi à tirer profit de la prolifération de l’espèce. Pouvant rester des mois sans se nourrir, les crocos sont des opportunistes : ils mangent des poissons, des kangourous, des chauves-souris, des chiens mais aussi ce que les humains leur donnent.
JPEG
Même si les accidents restent rares, ces pratiques posent problème car elles familiarisent les animaux sauvages aux hommes. Ils ne les craignent plus et vont avoir tendance à associer directement la présence humaine et les bateaux à la nourriture. Ils peuvent alors sauter dans de petites embarcations de pêcheurs ou attaquer directement les humains.

Les esprits s’échauffent alors autour de leur protection, qui devrait être supprimée pour certains : « Si nous continuons à protéger ces créatures sanguines, il y aura bientôt plus de crocodiles que d’humains dans cette zone », écrit Ginda, sur le site Northern Territory News. Toujours sur le site NTNews, Dalone of out of Darwin, ajoute un commentaire plus qu’explicite : « Le seul moyen de sécuriser le Territoire Nord est de se débarrasser des crocodiles ». Déjà régulièrement déplacés de leurs habitats naturels pour autoriser la baignade dans des parcs naturels comme Kakadu, les crocodiles risquent donc de voir leur protection disparaître.

L’attraction très en vogue des Jumping Crocodiles, tout comme la plongée en cage avec les requins blancs, créent donc une proximité non naturelle entre animaux sauvages et humains, qui est lourde de conséquences. Entre accidents et remise en question de la place de ces animaux, ces pratiques sont un véritable danger pour la biodiversité.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter