FIGUEROLLES - Inauguré jeudi dernier, le square du Père Bonnet accueille une initiative originale : des jardins partagés.

Les jardins partagés de Figuerolles : « le Montpellier que nous voulons »

vendredi 01/02/2013 - mis à jour le 16/10/2013 à 12h28

Le square du Père Bonnet était inauguré jeudi dernier par la mairie. Un petit espace original et convivial à Montpellier, qui insuffle une bouffée d’air dans le quartier Figuerolles. Ses habitants peuvent ainsi bénéficier de leur travail. En plus de profiter du cadre, des carrés potagers y sont cultivés. Un lieu de plaisir et de partage.

Un espace vert inauguré au cœur de Figuerolles

En accord avec sa politique de soutien aux acteurs locaux, la maire de Montpellier, Hélène Mandroux, accompagnée de trois de ses adjoints - Audrey Delagrange, Philippe Thinès et Christian Bouillé - était en visite au quartier Figuerolles, jeudi. Au programme : tour des associations, discussion avec les commerçants, et surtout, inauguration d’un square très original. Le square du Père Bonnet, espace vert de proximité, a été voulu et imaginé par les riverains. « Ce lieu est à vous, vous l’avez voulu, on vous a aidé. Mais surtout, c’est vous qui l’avez créé. C’est grâce à vous. (…) Continuez dans cette direction pour créer le Montpellier que nous voulons. » a déclaré à cette occasion Hélène Mandroux. « Rendre les citoyens responsables de leur quartier », voilà l’un des buts de la mairie et des associations du quartier, comme Figues’n’roll. Yann Decaix, président très investi de l’association, souligne le succès de ce type d’initiative citoyenne : « Nous sommes très contents de redynamiser le quartier et d’avoir une oreille attentive. » Une inauguration qui, calendrier municipal oblige, intervient un an après l’ouverture du square au public.

Du jardin à l’espace de jeu : un bol d’air dans la ville

Il n’aura fallu que quatre mois à la mairie pour détruire l’ancien bâtiment et offrir au quartier cet espace de 326 m². Quelques installations s’y ajoutent : jeux pour enfants, bancs, fontaine, pergola, plantations et arbres fruitiers. Livré au printemps 2012, le square est immédiatement investi par les habitants. Uniques à Montpellier, les carrés potagers du square, sont devenus des jardins partagés ou chacun apporte sa graine, sans trop se soucier de savoir qui en récoltera le fruit. Le compost fabriqué avec les gamins du quartier, déborde, victime de son succès. Au quotidien, on y fait une halte pour boire un verre avec les voisins et les amis, écouter un morceau de guitare ou arracher quelques mauvaises herbes au passage. Pour Ahmed, qui habite à deux pas de là, ce type d’espace est essentiel en ville : « On vit toute l’année dans des petits logements, sans jardin, sans espace. Ici on se retrouve après le travail pour se détendre, boire un coup, discuter, c’est plus sympa et moins cher que la terrasse du café. » Et les dimanches ensoleillés, à l’heure ou l’église de l’Immaculée Conception appelle ses fidèles, les jardiniers du Père Bonnet, eux, se retrouvent pour partager les fruits et légumes du travail collectif. Reste à savoir si la joyeuse équipe du square transposera l’essai, en se saisissant également du square Coursindel, tout proche, squatté puis fermé au public depuis six mois. •

Localiser cet article :

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter