Avis d’experts

Les panneaux bilingues sont-ils contraire au Code de la route ?

samedi 29/01/2011 - mis à jour le 16/10/2013 à 12h28

Le tribunal administratif de Montpellier justifie sa demande de retrait des panneaux d’entrée de ville en occitan à Villeneuve-lès-Maguelone par leur possible dangerosité pour les automobilistes. Trois spécialistes livrent leur opinion sur la question.

  • Chantal Rieusset, coordinatrice en préfecture héraultaise de la politique de sécurité routière :

« Que ce soit en Catalogne ou en Bretagne, on trouve des panneaux bilingues partout depuis des années. Ils ne gênent pas plus les automobilistes que les immenses publicités de supermarchés aux bords des routes. Et avec mes 22 ans d’expérience en la matière, je pense qu’ils ne sont certainement pas la première cause de mortalité routière. »

  • Philippe Lermine, chef de l’unité “Sécurité routière et gestion de crise” pour la DDTM34 :

« Le panneau d’agglomération n’est pas un panneau d’information mais de police. Il instaure des règles comme une limitation de vitesse à 50km/h plus qu’il ne dit où on est. On ne peut pas faire n’importe quoi dans le domaine public sinon ce serait la foire d’empoigne ! Mais il se peut que le jugement soit ici un peu excessif. »

  • Phillipe Robin, responsable de la signalisation à la DDE aujourd’hui retraité :

« J’ai travaillé 35 ans dans l’Hérault et c’est vrai que les maires ne sont pas toujours experts en signalisation. Mais, si j’ai déjà vu des panneaux posés à l’envers, je n’ai jamais été confronté à ce genre d’affaire. Je dirais qu’un maire qui veut poser un panneau en occitan doit le faire 10m après celui d’entrée de ville et dans un couleur différente. »

Localiser cet article :

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter