Les soldes d’hiver : un démarrage timide

lundi 14/01/2013

Le coup d’envoi national des soldes d’hiver a été donné mercredi 9 janvier à 8 heures, avec des démarques importantes. Selon l’agence France Presse et l’IPSOS, le budget moyen des Français est en baisse avec 223 euros par personne contre 244 euros l’an dernier. Ce n’est donc pas gagné pour les commerçants, d’autant plus que les soldes sont concurrencés par les promotions proposées tout au long de l’année. Vêtements, chaussures et matériel high-tech, sont les produits phares de cette période de soldes d’hiver 2013.

Mercredi 9 janvier au centre commercial Polygone de Montpellier. Dans un contexte où les consommateurs restreignent leur budget, les Montpelliérains sont nombreux à arpenter les boutiques à la recherche de la bonne affaire. Cette année les achats utiles semblent primer sur les coups de cœur : « Nous avons vu de bonnes affaires mais nous privilégions les articles dont on a réellement besoin. Nous essayons de ne pas céder à la tentation car nous avons un budget limité. Environ 550 euros pour deux. » confie Sylvie et sa fille Eva au centre Polygone de Montpellier. La tendance des consommateurs cette année : faire de repérage sur internet. Selon la fédération e-commerce et vente à distance, plus de sept consommateurs sur dix ont fait du repérage en amont sur internet, c’est le cas de Jérôme et son épouse Maya : « Il y a tellement de monde pendant les soldes et c’est mal rangé dans les rayons, on s’y perd. Nous avons repéré des vêtements qui nous plaisaient sur les sites web des magasins pour gagner du temps et nous venons voir sur place le premier jour des soldes pour les essayer. L’attente pour les cabines d’essayages est insupportable ! » Autre tendance : les magasins de grandes marques sont nombreux à avoir proposé des ventes privées, pour clients fidèles, dix jours avant la période des soldes. Cette situation affecte la fréquentation des soldes. Bien que la fin de cette période propice aux bonnes affaires soit annoncée pour le 12 février, des commerçants spécialisés dans l’habillement, tels que Zara ou Mango, déclarent que « l’essentiel des soldes se réalise les dix premiers jours et représente 30 % des ventes totales de leur enseigne. » Les soldes restent donc un moment fort de consommation mais beaucoup moins que par le passé, notamment à cause d’Internet. Les consommateurs ne sont plus forcés d’attendre les soldes pour accéder à des offres très attractives.

Internet : une concurrence écrasante

Les sites spécialisés dans le textile frappent fort cette année avec des remises de l’ordre de – 60 %, voire – 70 %. Aujourd’hui, il est beaucoup plus facile de trouver des bonnes affaires sur ces sites spécialisés que de se ruer dans les magasins. Le large choix des produits, les prix bas, la rapidité de livraison sont plébiscités par les cyberacheteurs, en particulier les jeunes : « Grâce à mon iPhone, j’ai présélectionné mes achats sur les sites web et j’ai attendu l’ouverture des remises, signalées « Off » ou « On », sur les sites, pour acheter » déclare Amine venu accompagner sa copine dans le bain de foule des soldes du Polygone. Les sites spécialisés dans la mode comme Net-à-porter, Topshop, Outshop, Stylebop ne cessent de se développer et permettent également aux plus fashionistas d’acheter des pièces originales et rares. Nombreuses sont les marques anglaises et américaines à ne pas posséder de magasins en France. En boutique ou sur Internet les soldes d’hiver sont toujours l’occasion de se faire plaisir avec modération après les fêtes !

Ipsos France : études marketing, opinion, études de marché, post test et pré test publicitaires, CRM, satisfaction clientèle, sondages medias, internet.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

2 réactions

Réagissez

  • Magasins timides aussi

    20 janvier 19:14, par Cricri

    repondre message

    Qu’il arrêtent avec leurs soldes à 20 ou 30% au démarrage, qu’ils

    les fassent d’entrée à 50% et ils pourront concurrencer les sites internet.

    Ils peuvent le faire sans aucun problème, mais voilà ils essaient

    de gratter encore un peu avant de tous liquider.

  • Les soldes d’hiver : un démarrage timide

    20 janvier 19:12, par Cricri

    repondre message

    Qu’il arrêtent avec leurs soldes à 20 ou 30% au démarrage, qu’ils les fassent d’entrée à 50% et ils pourront concurrencer les sites internet.
    Ils peuvent le faire sans aucun problème, mais voilà ils essaient de gratter encore un peu avant de tous liquider.

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter