Marché de noël : le nouvel emplacement fait débat

jeudi 20/12/2012

Nouvel emplacement, nouveaux problèmes. Une fois n’est pas coutume, le marché de noël de Montpellier ne se tient pas sur la place de la Comédie mais sur l’esplanade Charles de Gaulle. Une décision de la mairie qui fait débat autant chez les commerçants que chez les passants.

Certains des artisans présents semblent satisfaits de ce changement. Pour François, producteur d’huile d’olive, « cette disposition assure une égalité entre les commerçants. Tout le monde est visible ce qui permet une parité économique ». D’autres en revanche estiment que l’étalage en ligne des chalets dénature complètement l’esprit du marché de Noël. « Il y a un côté grande surface, on dirait une galerie commerçante plus qu’un véritable marché. » confie Nicolas, artisan chocolatier. La circulation est encombrée et les passants se massent parfois autour d’un chalet, formant ainsi un effet entonnoir qui peut gêner. Même constat pour Corinne, propriétaire du « Chaudron d’or » : « Cette nouvelle disposition est nulle ! La clientèle n’est pas la même. C’est une avenue, plus un marché. Les gens viennent y faire une ballade mais consomment peu. ».
Mais au-delà du désenchantement de l’esprit de Noël perçu par certains, c’est surtout un manque à gagner pour les quelques chalets situés au bout de l’esplanade. « C’est peut-être bien pour les gens qui passent. Mais pour moi, c’est très difficile. » estime Sylvie, joaillière. « Je suis au bout de l’Esplanade. Tout le monde ne va pas jusque là. Beaucoup de monde fait demi-tour et ne me voit même pas. ». Des pertes économiques qui sont similaires pour la plupart des commerçants les plus éloignés et ce, en dépit du petit train installée à l’extrémité de l’esplanade. Les passants sont également très partagés sur cette nouvelle disposition. Si certains estiment que « cela dégage la place de la Comédie et [que] ce n’est pas plus encombré ici. » d’autres en revanche font la fine bouche : « C’est vrai que ce n’est pas la même ambiance. L’alignement des chalets, je trouve ça très froid. ».

La mairie est restée très évasive quant aux raisons de ce changement : dégager la place de la comédie, laisser de l’espace pour le passage des secours, mettre en valeur l’esplanade Charles de Gaulle… Les raisons sont multiples et que cela soit du côté des commerçants ou des clients, l’incompréhension sur le sujet reste entière. De plus, la majorité des commerçants a été mise au courant très tard : « Moi je l’ai su par le journal ! » précise Kahly, tenant d’un stand de fromage.
Une organisation maladroite d’autant que le marché permanent vient quant à lui d’obtenir un emplacement définitif sur la place de la Comédie il y a deux semaines après une année entière de négociation selon Marc Sentourens, vice-président du syndicat des Halles et Marchés. L’acquisition de cet emplacement arrive juste après le tollé des entreprises et notamment du syndicat des halles et marchés contre la hausse de la CFE (Cotisation Foncière des Entreprises). Alors que les échéances électorales approchent, la mairie offre un très bon emplacement au marché permanent avec de nouveaux étalages certes payés par les commerçants mais dont ils seront exonérés fiscalement de surcroît. Des petits plus accordés aux marchands qui se font au détriment des artisans du marché de Noël. De quoi rendre vin chaud, chocolats et autres sucreries bien amères.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

Monde //

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter