Rock en stock : la Frêche mania enflamme le Comptoir du Disque

mercredi 17/03/2010 - mis à jour le 18/03/2010 à 14h33

Depuis une dizaine de jours, le Comptoir du Disque est aux couleurs du Languedoc Roussillon.

Depuis des années, Alain Boucher met subtilement en scène les vitrines de son magasin. Sous les yeux des passants médusés, les variations sont multiples : car, au gré de l’actualité, les collections et anthologies sont régulièrement renouvelées. Aujourd’hui, cette véritable muséographie fait parler d’elle : derrière les parois vitrées, s’offrent un drapeau de la région Languedoc Roussillon, une lithographie de Georges Frêche en Elvis Presley et des albums de Martine, célèbre petite héroïne des éditions Casterman.

Le 11 Mars, lorsque Martine Aubry s’est rendu salle Pétrarque pour soutenir la candidature d’Hélène Mandroux, la nuée de journalistes, qui n’avaient d’yeux que pour la Première secrétaire du PS, est passée sans égards devant cette caricature chatoyante.

Quelques jours plus tard, des albums de Martine au zoo et Martine en avion venaient garnir la fameuse vitrine et tenir compagnie au fringant Georges américanisé. La saynète est cocasse, il paraît d’ailleurs qu’elle fait glousser la Septimanie.

JPEG - 1.5 Mo

Cette impertinence a germé dans la tête d’Alain Boucher en pleine campagne des Régionales : "ces élections n’ont pas franchement passionné les Français, sauf en Languedoc Roussillon. Je suis l’actualité et je voulais faire une vitrine sur ce thème. Georges Frêche n’ayant pas sorti de disque à ce jour, j’ai fait éditer cette carte postale. Évidemment, il y a un peu de provoc, j’aime bien interpeller."

L’illustration respire la "rOCk attitude" chère à tous les rebelles : chevalière à l’index et ceinturon frappée de la croix occitane, le King de Roussillon arbore aussi le micro à portée de bouche pour chanter les louanges de ses adversaires.

JPEG - 788.8 ko

A ce titre, "Mr Frêche est un rocker !" Certes, le clin d’œil est excentrique mais l’évidence de la formule frappe de justesse : populaire et effronté, le politique en question bénéficie aujourd’hui de l’aura d’une vedette.

En janvier 2010, l’imagination foisonnante de l’antiquaire du disque avait déjà frappée puisque la carte de vœux du magasin, adaptée de la pochette de l’album Sergent Pepper des Beatles, avait statufié Frêche dans le marbre, au côté du personnel du magasin et des habitués du quartier.

Inspiré, Alain explique : " en fait, ça fait longtemps que je voulais faire ça. Et, si ce n’était que moi, je sortirai ce genre de carte tous les jours. Pour cette dernière, j’avais aussi pensé à la "Frêche attitude"...bref, mes idées fusent dans tous les sens parfois".

Ainsi, l’antre discographique de la place Pétrarque ressemble à un musée, où chaque note distillée fait mouche.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

1 réaction

Réagissez

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter