A la limite du cercle polaire, la Laponie finlandaise abrite le village du Père Noël

Rovaniemi : du tourisme au pays du Père Noël

mardi 20/12/2011

Depuis 1950 et le passage d’Eleanor Roosevelt, Rovaniemi est considérée comme la ville du Père Noël. Chaque année, la capitale de la Laponie finlandaise voit affluer les touristes venus de partout dans le monde pour vivre la magie de Noël.

Le site de l’office de tourisme finlandais annonce la couleur : « Pourquoi le vrai Père Noël vit-il en Finlande ? Parce que c’est seulement ici que vous pouvez le rencontrer tous les jours de l’année, gratuitement ». Le barbu le plus célèbre du monde a en effet élu domicile dans une ville de 60 000 âmes, située à 10 km au sud du cercle polaire : Rovaniemi.

En deux décennies, la capitale de la Laponie finlandaise est devenue l’une des destinations phares des touristes pendant l’hiver. Jusqu’à 20 charters y atterrissent par jour à la période de Noël. Et chaque année, c’est la même ritournelle.

« Tout est mis en œuvre pour retrouver la magie de Noël », Aurélie, future touriste à Rovaniemi

Quoi de mieux que de passer le réveillon avec le Père Noël lui-même ? Parmi les personnes qui ont choisis d’affronter le climat extrême de la Finlande, on trouve Aurélie. « C’est un peu un rêve d’enfant » confie la jeune femme, qui a décidé de séjourner à Rovaniemi du 23 au 27 décembre. « Tout est mis en œuvre pour retrouver la magie de Noël ». Et si le Père Noël ne vivait pas en Laponie ? « Je sais qu’il vit là-bas rétorque-t-elle, je l’ai vu en vidéo ! ».

Budget indispensable

Partir à la rencontre du personnage préféré des enfants, c’est bien. Avoir un budget, c’est indispensable. Au départ de Paris, avec une escale à Helsinki, Aurélie avoue que son voyage lui a coûté « environ 2 000 euros ». Un séjour qui comprend «  l’aller-retour, l’hôtel, les petits déjeuners, les repas du soir, deux déjeuners, ainsi qu’une initiation à la conduite de rennes, une visite du village du père noël, et une visite de la ferme des rennes ».

En complément, les tour-opérateurs proposent aussi des options. Elles ne sont pas obligatoires, mais se révèlent nécessaires. « Il faut savoir que les 24, 25 et 26 décembre sont des jours fériés, donc tout est fermé » prévient Aurélie. Pour éviter l’ennui, elle a donc décidé d’ajouter, par exemple, une « excursion en moto neige pour voir les aurores boréales ».

Une option revient à 110 euros. « Rajouter 110 euros ou refaire un voyage à 2 000 euros, autant tout faire maintenant. C’est peut-être quelque chose qu’on ne refera jamais ! » lâche la jeune femme, avant d’ajouter sur le ton de l’humour : « Je demanderais au Père Noël de me rembourser le voyage… ».

Plus d’un demi-million de visiteurs viennent passer chaque année quelques heures, parfois quelques jours dans ces vastes étendues enneigées. Le tourisme génère 200 millions d’euros de recettes en Laponie finlandaise, dont 60% en hiver, entre début décembre et mi-janvier. Rencontrer le Père Noël, ça n’a pas de prix.

Mais où habite vraiment le Père Noël ?

Le lieu d’habitation du père Noël est très controversé. Selon les Norvégiens il habite à Droeback, à 50 km au sud d’Oslo. Pour les Suédois, c’est à Gesunda, au nord-ouest de Stockholm, et pour les Danois au Groenland.

Les Américains considèrent qu’il habite au pôle Nord, mais en 1927 les Finlandais ont décrété que le père Noël ne pouvait pas y vivre, car il lui fallait nourrir ses rennes : sa résidence fut donc fixée en Laponie, au Korvatunturi puis, cette région étant un peu isolée, ils l’ont fait déménager près de la ville de Rovaniemi au Santa Claus Village.

La Sibérie revendique également cet honneur, mais il y a sans doute confusion avec Ded Moroz, le cousin serbo-russe du père Noël qui est fêté le 7 janvier avec sa fille Sniégurotchka.

Le Canada, pour sa part, prétend qu’il serait dans le grand-nord canadien, particulièrement dans les Territoires du Nord-Ouest. En 1953, Réal Rousseau et Jacques T. Melchers construisirent la résidence d’été du père Noël à Val-David dans les Laurentides, au Québec. Le Père Noël y déménagea l’année-même et y arriva en hélicoptère. Il y revient à chaque été et a reçu près de 3 millions de visiteurs.

Dans le Pacifique, l’île Christmas se revendique également comme une résidence secondaire du père Noël.

Que les enfants se rassurent, dans nombre de pays, une lettre envoyée au père Noël (quelle que soit l’adresse inscrite : pôle Nord, Laponie ou autre) sera traitée par le service des postes qui répond aux jeunes expéditeurs.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

Monde //

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter