Découverte

Un solstice d’hiver à Helsinki

lundi 21/12/2009 - mis à jour le 21/12/2009 à 12h41

Pour tout l’hémisphère Nord, le 21 décembre est considéré comme le jour le plus court de l’année. Mais plus on remonte vers l’Arctique, plus cette tendance est marquée. Haut Courant vous propose de découvrir un solstice d’hiver à Helsinki, la capitale la plus au nord de l’Union européenne. Sept ou huit heures de lumière maximum. Bienvenue en hiver.

Au petit matin, il ne faut pas compter sur le soleil : il fait la grasse matinée. Jusqu’à 8 ou 9 heures, c’est l’aube. Vaste pénombre contrastée par des lueurs violettes qui s’étalent dans le ciel en provenance du sud-est, là où le soleil attend de franchir la ligne d’horizon.

JPEGLe quartier de Kannelmäki, au nord de Helsinki.

10 heures. Le soleil est levé. Tout au long de la matinée, sa progression dans le ciel ne se fera pas d’est en ouest, mais plus du sud-est vers le sud-ouest. Sa courbe journalière a la forme d’un arc-en-ciel.

JPEGLes maisonnettes des micro-îles de la baie d’Helsinki.

Midi. Le soleil est à son point culminant, il reste bien bas par rapport à ce qu’on a l’habitude de voir en France. Il faut regarder au Sud, assez en hauteur, pour le trouver plein axe. C’est aussi le meilleur moment de la journée pour admirer les canards qui marchent sur la glace. A Helsinki, la mer qui s’infiltre dans les terres à de nombreux endroits, gèle partiellement pendant l’hiver.

JPEGLe Golfe qui relie Helsinki à sa voisine, la ville d’Espoo.

À 13 heures, le soleil amorce sa descente. Sa lumière s’adoucit, produisant sur les façades blanches de l’église protestante d’Helsinki, sur son flanc sud-ouest, un reflet orangé qui fait le bonheur des photographes.

JPEGPhoto prise depuis la baie d’Helsinki, sur la mer Baltique.

C’est aussi, le moment que choisissent les étudiants du centre-ville pour flâner au pied de l’église, sur ses impressionnants escaliers, quand le temps est clément.

JPEGPhoto prise sur la place du Sénat.

Dès 15heures, il est trop tard pour se lancer dans une partie de football en plein air. Le soleil s’éclipse en une demi-heure et sa lumière diminue fortement.

JPEGVue de la terrasse de l’Ateljee Bar, au dessus de l’hôtel Sokos.

Les traces du coucher de soleil sur la mer Baltique valent le coup d’œil. Pour atteindre le meilleur point de vue, il faut prendre le bateau pour se rendre sur l’île de Suomenlinna, les yeux rivés vers la droite.

JPEG

Une fois sur l’île, mieux vaut ne pas trop traîner : à 16 heures, il sera déjà largement trop tard pour y voir quoi que ce soit. Alors que le soleil a déjà disparu, ciel et mer se confondent derrière les ruines de l’ancienne forteresse maritime de l’île de Kustaanmiekka.

JPEG

La lune est déjà là depuis un moment, mais elle ne fait pas le poids tant que le soleil ne s’éclipse pas. Une fois l’astre couché, elle se met à briller, sur son flan droit, la face exposée au soleil.

JPEG

17 heures. C’est la nuit. Sur la place Rautatientori, la patinoire bat encore son comble, juste devant le Théâtre national. Ambiance “Esplanade Charles de Gaulle à Montpellier”. En plus froid...

JPEG

À Helsinki l’éclairage est simple et fonctionnel. Il illumine les façades à l’architecture sobre, mélange russo-scandinave marqué par le fonctionnalisme d’avant et d’après-guerre. Des statues de femmes sont disséminées dans certaines rues, pas forcément colossales.

JPEG
Une statue à taille humaine posée sur une parcelle de roche naturelle.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

1 réaction

Réagissez

  • Un solstice d’hiver à Helsinki

    4 janvier 2010 00:42, par Marie G

    repondre message

    Très joli reportage. Voici quelque chose qu’on a pas l’habitude de voir et de vivre ! Très belles photos.
    Merci pour ces heures hivernales partagées. Marie G

Monde //

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter