Une Skins Party victime de son succès

lundi 08/02/2010

« Déco enfantine et trash : coussins, nounours, poupées, petits vélos, balles en mousse, bonbons, filles, mecs, sexe… À VOLONTÉ !!! » étaient les mots d’ordre de la Skins Party organisée à la Villa Rouge le 5 Février dernier. Organisée par l’agence d’évènementielle Bad Twins, l’orgie adolescente s’est transformée en calvaire pour certains.

Les Skins parties, ce sont ces fêtes inspirées de la célèbre série britannique. Skins (en argot : « papier à rouler ») raconte la vie désabusée de lycéens vivant à Bristol.
Dans l’épisode 10 de la saison 1, le spectateur découvre la « secret party http://www.youtube.com/watch?v=tkesZCPIjQk » : scènes de bacchanales, dans lesquelles les adolescents en sous-vêtements ingurgitent ecstasy, coke, alcool et échangent joyeusement leurs partenaires. Dans cette ambiance psychédélique, la plèbe s’accouple avec l’aristocratie, les geeks du club de mathématiques sont tout aussi à l’aise que les reines de beauté. Pas de discrimination, tout le monde s’aime !
Il n’en fallait pas plus pour que les soirées du genre fleurissent dans l’hexagone. Voilà deux ans que les ados français s’adonnent aux fameuses Skins Parties.

Un concept devenu marketing

JPEG - 71.3 ko
Bad Twins a annoncé la soirée à renfort de flyers

A Montpellier, l’agence d’évènementiel Bad Twins a flairé le bon filon. Moyennant 20 euros, les créateurs de l’évènement, Lucas Defossé et Emilien Avon, ont repris le concept de la « Skins party », originairement spontanée et gratuite, idéalement située dans un lieu secret et alternatif, qu’ils ont transformé en soirée payante et encadrée.
Annoncée sur Myspace et Facebook, cette Skins Party organisée à la Villa Rouge étaient attendue par plus de 3200 personnes, dont beaucoup avaient acheté leur entrées en préventes, au tarif préférentiel de 15 euros. Bref, on est loin de la soirée déjantée organisée dans un squat par une bande de potes amateurs.
Les intégristes de l’esprit Skins sont unanimes : « c’est pas dans une discothèque que se déroule ce type de soirée. Il y a des Skins parties à Montpellier, mais elles ne font pas l’objet d’un plan-marketing et d’un business. On prévient les gens au dernier moment, ils apportent ce qu’ils veulent et tout est permis. En boîte, c’est pas possible » explique Romain, 21 ans. Certes, mais le label Skins fait vendre.

Une organisation lourde de conséquences

Ainsi, dès 21h30, une foule de jeunes clients se presse vendredi soir aux portes de la Villa Rouge. En mini-short, corsets pigeonnants, et autres tenues ultra sexy, les premiers arrivants attendent patiemment de rentrer dans la boîte. Mais, très vite, des centaines de jeunes débarquent et forment une foule compacte sur un parking où les voitures ne peuvent plus rentrer. En quelques minutes, un millier de jeunes se retrouve à attendre. Pour patienter, certains fument des joints, d’autre sortent des bouteilles d’alcool. Vers 22h00, les esprits s’échauffent. Dans la file d’attente, l’ambiance est électrique : les bouteilles explosent et les coups fusent. Plusieurs personnes perdent connaissance, dont Capucine et son amie :
« J’ai fait un malaise dans la file d’attente, nous étions un énorme troupeau d’animaux amassés et écrasés dès 22h. Une amie a aussi fait un malaise, elle est tombée par terre et a failli se faire écraser par la foule. Moi, un inconnu a réussi à me sortir en me portant, car aucun videur n’était présent pour organiser la chose. J’ai du rentrer chez moi au bout d’une heure et demi de queue après mon malaise, sans avoir même pu rentrer a l’intérieur de la discothèque ». De rage, certains jettent leur préventes et rebroussent chemin, mais d’autres vont rester bloqués dans la file d’attente.

Alors que la fête bat son plein à l’intérieur ( http://www.youtube.com/watch?v=bVLuqyVgNcE&feature=PlayList&p=19E1DAF7AF829EC6&index=6 ) , la tension monte d’un cran sur le parking et l’ambiance dégénère vers 23h00. Incapable d’extirper ceux qui ont perdu connaissance, le service de sécurité de la Villa Rouge voit arriver sur les lieux un dizaine de camions de secours : Samu, Pompiers et Police débarquent sur le parking. Devant la difficulté de la tâche, les grands moyens sont déployés : les forces de l’ordre dégainent des gaz lacrymogènes qui atteignent l’ensemble des clients.
Venu de la région PACA pour l’occasion, César explique comment il s’est retrouvé piégé : « Beaucoup de personnes criaient qu’il y avait des malaises mais la foule poussait toujours. Avec mes amis, on s’est dit qu’il fallait qu’on sorte de là. Partir était notre seule envie, mais c’était impossible. Nous étions obligés de rester, jusqu’on se fasse gazer par des lacrymos !! »

L’agence d’évènementiel Bad Twins semble clairement avoir été dépassée par le concept de la Skins Party. Près de 2500 personnes ont pénétré dans la boîte ce soir là, pour un tarif minimum de 15 euros. Ceux qui avaient acheté leurs préventes et qui sont restés dehors, se sont vu pour leur part, proposer un dédommagement relatif : la possibilité de participer à une autre soirée organisée par l’agence ! En somme, une belle avance sur trésorerie pour les mauvais jumeaux.

Le témoignage de Marion, étudiante


"Je suis allée à la Skins avec une amie et nous sommes arrivées à 21h30 pour être sures de rentrer avec préventes. Jusqu’à 22h45 tout s’est bien passé. Mais quelques personnes de la file de non préventes ont commencé à pousser violemment. Là le chaos a commencé.
On a été piétinées, bousculées, écrasées, étouffées. Honnêtement, je pensais que j’allais mourir. Est rapidement venu le moment où on ne pouvait plus respirer. Un jeune homme à côté de moi a eu la jambe écrasée par une barrière.
Je me suis frayée un chemin, dans les cris et dans les coups. J’ai réussi à sortir de foule vers 23h30. Je suis sorti au bon moment, car peu de temps après tout le monde a été sauvagement gazés. J’ai vu l’arrivée de plusieurs camions de pompiers et de policiers. Je regardais les gens sortir de la foule : des pleurs, des cris, des suffocations...
Comme nous étions venues en taxi et donc nous n’avions pas la possibilité de nous réfugier dans une voiture en attendant de pouvoir rentrer dans la boîte, si cela était encore possible. Au bout d’un moment, la foule s’est dissipée et nous avons pu rentrer (vers 1h du matin).

A l’intérieur il y avait énormément de monde, malgré tous les départs. Nous étions écrasées par les gens. Moi qui suis fan des skins party, j’ai été profondément déçue par l’ambiance. A ce stade là tout se résumé à « défonce » et « baise ». On se serait plutôt cru dans une Rave Party. Je me demande même si tout cela était bien légal. De plus, mon amie et moi avons constaté qu’il y avait beaucoup de mineurs (environ la moitié de la clientèle). Nous avons décidé de partir, car c’était glauque.
A 3h30 nous avons quitté la Villa Rouge, pleine de débris de bouteille, de préventes déchirées, d’accessoires perdus et de beaucoup de chaussures. C’est incroyable de perdre ses chaussures lors d’une soirée en boîte de nuit !"

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

16 réactions

Réagissez

  • Une Skins Party victime de son succès

    16 février 2010 20:05, par R.R S.T

    repondre message

    Les forums et les sites d’information, furent-ils à l’initiative des étudiants ne sont pas des agences de com ni des panneaux publicitaires.

    En ce sens, faire un laïus sur les atouts promotionnels de la société BadTwins ne sont qu’une preuve de recherche de publicité douteuse et mal placée. Vos méthodes ne font que refléter le monde dans lequel vous évoluez et votre argumentaire, à base de chiffres d’origine inconnue - dont, personnellement, je me fous - illustre bien le trash-marketing dans lequel les agences d’événementiel se vautrent.

    Au pire, la prochaine fois, si vous ne souhaitez pas risquer d’être débordés par une bande de "skins" des beaux quartiers, organisez donc une Derrick party !

    Bien à vous, et merci aux journalistes.

  • Une Skins Party victime de son succès

    9 février 2010 18:39, par redactrices en chef haut courant

    repondre message

    Les forums de Haut courant ne sont ni un lieu pour publier des communiqués de presse, ni pour juger de la qualité d’un étudiant et de ses compétences, nous avons des professeurs pour ça.
    Ce site n’est en outre ni un blog, ni comme vous semblez le croire "friand de scoop" ça c’est plutôt le créneau d’une agence évènementielle comme la vôtre.
    Haut courant est un site école qui comme son nom l’indique est un outil pour apprendre à de jeunes journalistes à s’exercer, et à traiter d’une actualité locale et nationale.
    Par conséquent, nous pensons que votre droit de réponse a été largement respecté et diffusé et nous tenons à vous informer que tous les commentaires sur cet article ne seront dorénavant plus publiés.

    Les rédactrices en chef

  • Une Skins Party victime de son succès

    9 février 2010 17:09, par Bad Twins

    repondre message

    Cher Christophe Lambert,

    Si tu avais correctement lu le message que nous avons laissé, tu aurais bien vu que nous ne louons pas la Villa Rouge, et que nous ne sommes qu’organisateurs de soirées. Ainsi, le service d’ordre incombe à la Villa Rouge, pas à nous ! Cela ne veut pas dire que nous avons passé la soirée à "se tourner les pouces, s’éclater, et encaisser l’argent", comme beaucoup pourraient le penser. Bien au contraire, nous avons pallié aux lacunes de la boîte de nuit, avons pris des coups, et avons joué les agents de sécurité pour tenter de ramener un semblant de calme, tout en nous occupant des artistes présents et de la clientèle à l’intérieur.

    Si les gens ne connaissent pas l’esprit Skins Party et/ou ne cautionnent pas ce genre de soirée, c’est leur droit (on ne demande pas à tout le monde d’adhérer à nos soirées et nos concepts). Mais tout casser et ruiner une soirée, en est une autre.

    Quant au boulot de "journaliste" dont elle a fait preuve, nous savons de quoi nous parlons pour être au quotidien en rapport avec de véritables journalistes qui font leur travail consciencieusement et qui prennent la peine de voir comment ça se passe des deux côtés des parties. Et ce depuis de nombreuses années. Après, pour nous, ce n’est qu’une apprentie journaliste, rien d’autre qu’une bloggeuse, qui étale une vérité tronquée et biaisée sur un site Internet qui n’en attend pas moins, et qui est friand de ce genre de "scoop".

    Nous le répétons, nous acceptons cet article en son état. Nous ne sommes pas pour la censure. Mais il faut également accepter que nous puissions répondre.

  • Une Skins Party victime de son succès

    9 février 2010 15:29, par Christophe Lambert

    repondre message

    Peu étonnant qu’une soirée de ce genre tourne au vinaigre. Vu la concentration d’attardés et l’absence complète d’encadrement, à quoi s’attendait-on ? Ha, mais on me dit que c’est une "skins party" et donc qu’être débile et faire n’importe quoi fait partie du truc.

    "Bal tragique à Montpellier, aucun mort" :-(

    Et le coco qui fait des leçons de journalisme alors qu’il est pas foutu de faire son job d’organisateur de "soirée", il me fait bien rire.

  • Une Skins Party victime de son succès

    9 février 2010 02:23, par Bad Twins

    repondre message

    Nous trouvons cet article assez orienté et mal honnête.

    D’une part, tu ne cites que l’agence Bad Twins et ses fondateurs. Si tu avais convenablement fait ton travail de journaliste, tu aurais vu que le service de sécurité incombe à la Villa Rouge et non aux Bad Twins. Si tu avais (encore) fait ton travail de journaliste, tu aurais également évité de dire des idioties, à savoir que l’on a gagné beaucoup d’argent. Une Skins Party by Bad Twins coûte excessivement cher !

    Ensuite, tu nous reproches, à nous Bad Twins, de surfer sur la vague "Skins Party". Si tu avais (une fois de plus) fait ton travail de journaliste, tu saurais que Bad Twins, avec Seb Danova au Mistral (Aix-en-Provence), fait partie des premières Skins Party en France.
    Donc oui, Bad Twins s’occupe juste de la soirée, et la Villa Rouge de la sécurité. Nous ne louons pas la discothèque !

    Si tu t’étais renseigné, tu aurais vu que les autres Skins Party officielles en France coûtent 25€ avec un plateau dix fois moins important que le nôtre, aussi bien par le prix que par le talent des DJs, cela va de paire en général.
    Une soirée à la Villa Rouge coûte 15€ un vendredi soir avec un seul DJ... Bad Twins a fait venir 5 DJs pour le même prix en prévente !

    Enfin, cet article est plus que visé car il cite les noms des deux fondateurs et le texte est plus qu’orienté. Mais c’est bien au final, c’est toi qui te sers du mouvement "Skins Party’ pour vendre ton article (si on peut appeler ça ainsi).

    Pour conclure, cet article n’est qu’un brûloir servant à fustiger notre agence, et n’est pas du tout professionnel et digne d’une journaliste. Si tel avait été le cas, tu serais également rentrée dans la boîte, tu aurais vu l’ambiance, tu aurais interviewé d’autres personnes (en plus de celles que tu avais déjà interrogées), et tu aurais pu avoir un ensemble plus que complet. Sans oublier que tu aurais pu prendre la peine de nous appeler (nos numéros étant sur Facebook, puisque tu as tiré pas mal de tes sources de là) afin de nous interviewer et avoir notre avis et notre ressenti sur la soirée. C’est ce qu’ont fait nombre de véritables journalistes véritablement professionnels (le mot "confrères" ne s’appliquant pas à toi), ce qui est loin d’être ton cas !

    Nous acceptons la critique, uniquement quand elle est constructive. Là, on s’en prend juste à l’article qui est mal fait, pas aux victimes (mot déjà moins grave) de la soirée pour lesquelles nous sommes une fois de plus désolés.

  • Une Skins Party victime de son succès

    9 février 2010 02:06, par :)

    repondre message

    J’aimerai soulever plusieur point sur votre article.

    Dans un premier temps vous dites que 3200 personnes étaient attendu..Vous tenez ces informations de "facebook", je suppose..Mais qui ne s’est jamais inscrit sur facebook a une soirée àlaquelle on n’est pas allez ?
    Croyez-vous que c’est une valeur sur pour une boite de nuit du nombre de personne venant àla soirée ?
    Un indicateur plus ou moin fiable, soit mais pas plus..

    Comme c’est dit dans votre article, les personnes se sont ammassées tot devant la boite de nuit..Sachant qu’il était précisé sur l’évenement que l’entrée des préventes ne serait ouverte pas avant 23h30..
    Comment les Bad Twins ou La Villa Rouge pouvaient prévoir ceci ?

    Pour une soirée qui commencer au plutot a 23h30, vous auriez voulu que le service de sécurité soit lààmidi ?
    Il faut être réaliste, on ne peut prévoir l’heure d’arriver des gens, on ne peut prévoir le nombre de personne qui vont éventuellement venir a une soirée..
    Avec autant de variable comment dire àquel heure le service de sécurité doit arriver ?
    Soit vous pouvez dire que lorsque La Villa Rouge ou Les Bad Twins, on vu qu’il y avait du monde devant la Villa Rouge, ils auraient peut etre du prévenir le service de sécurité..Mais les personnes du service de sécurité de la boite de nuit, doivent avoir une vie je suppose ? Et ne peuvent peut etre pas se libéré comme ça..
    Et le personnel de boite de nuit doit se reposer avant de travailler, sachant qu’ils ouvraient a 23h30 pourquoi venir àmidi, 15h, 18h ou 21h ?
    Sachant que la boite de nuit fermée à6h du matin, il faut peut etre dormir, les gens qui travaillent de jour dorment la nuit, et les gens qui travaillent la nuit je suppose qu’il dorme la journée..

    Il est aussi dit dans votre article que les personnes étaient en "mini short, corsets pigeonnants et autres tenues ultra sexy"
    Personnellement je me suis deja rendu plusieur fois àLa Villa Rouge et j’ai trouvé que les tenues portées àla SKINS n’étaient pas plus sexy qu’aux autres soirées comme la "SEX AND VIP" du samedi soir..
    A la premiere SKINS il y avait des gens avec l’esprit SKINS a celle làj’ai vu que tres peu de personne avec cet esprit..Des déguisements de folie et autres, et a la SKINS PARTY 2 j’ai surtout vu des gens dans le look "shuffle" avec Casquette americaine ou bien en chemise et jean..Rien àvoir l’esprit de la SKINS..

    Il y a eu un effet de foule non négligeable, les gens se sont poussé d’eux meme, Une boite de nuit ne peut mettre une personne de la sécurité derriere chaque individu il faut aussi prendre ses responsabilité..
    C’est pareil sur le fait que les gens fument des joins ou boivent sur un parking..Les joins c’est de la drogue donc c’est interdit et sur le parking de la Villa Rouge il est écrit en plusieur endroit que La consomation d’alcool est interdite sur le parking..
    Donc c’est la meme chose, les gens doivent prendre leur responsabilité.
    Personnellement je suis arrivé vers 23 heures àLa Villa Rouge c’était difficile d’acces les gens se garer n’importe où sur la route, marcher en buvant sur la route, àpartir du rond point de géant casino..
    C’est etre inconcient, donc prendre ses responsabilités c’est bien aussi.

    Après c’est vrai que l’arrivée de la police ou des pompiers et autres pouvait etre impressionnante, mais au moins c’était encadré et rassurant.

    Alors oui il y a eu des lacrymos mais en même vous avez vu comment certaines personnes étaient déchainées ?
    On entendait le service de sécurité dire avec un megaphone calmé vous, vous rentrez tous..Et les gens poussés, il a même étaient dit que le mouvement de foule avait fait qu’une porte soit cassée..
    Oh mais vous êtes des animaux ?

    Apres pour ce qui est des mineurs, tout jeune ayant voulu allé en boite de nuit avant sa majorité et s’ayant renseigné sur la loi c’est que, tout mineur de plus de 16 ans accompagné d’un majeur peu rentrer en boite de nuit..Alors au moins pour ça je remercie d’avoir eu des cours de droit au lycée.

    Le comportement des gens dans la boite de nuit ne peut etre imputés qu’aux gens eux même, si les gens on trop bu ou veulent avoir des rapports sexuels c’est leur soucis mais c’est exact ça peut choquer certaine personne.
    En meme temps j’ai envie de dire vous êtes venus a une "SKINS" et pas a une soirée "petite maison dans la prairie"

    Et tout les weekends les gens perdent des tee shirts ou des chaussures ou autres en boite de nuit, ça m’est arrivée a moi même.

    Et les SKINS PARTY non encadré ou tout le monde ramene ce qu’il veut c’est pire, il y a beaucoup plus de risque de dérapage que dans une boite de nuit.
    L’alcool en boite de nuit et payant donc c’est quand même limité et la drogue c’est interdit comme partout ailleurs j’ai envie de dire.
    Une SKINS PARTY en boite de nuit c’est encadrée !

    Et si tu veux avoir de la bonne musique, il faut payer. c’est aussi simple que ça.

    Vous dites aussi "Près de 2500 personnes ont pénétré dans la boîte ce soir là, pour un tarif minimum de 15 euros" , j’aimerai bien savoir comment vous pouvez donner se chiffre ? vous contiez aux 2 entrées ? je ne pense pas..Donc vous donnez des informations peut etre éronnés..Je doute donc de la fiabilité de votre article.
    Et oui il y avait du monde mais pas plus qu’un samedi simplement les gens se sont concentré dans la grande salle du haut àdire que le samedi il y a du monde partout..

    • Une Skins Party victime de son succès 9 février 2010 12:48, par Marine

      repondre message

      Juste une seule chose : s’il y avait autant de monde des 21h c’est parce que les organisateurs nous avait dit de venir tot tres tot a partir de 21h meme si cela commencait a 23h30 pour moins faire la queue. Donc c’etait tout a fait previsible qu’il y aurait du monde tot.

  • Une Skins Party victime de son succes

    9 février 2010 00:32, par Geraldine PIGAULT

    repondre message

    Devant l’affluence des vos commentaires, je tiens à preciser que l’article s’attache aux faits, sans edulcorer quoi que ce soit.
    Bad Twins est citee en tant qu’organisateur de la Skins Party du 05/02. Le nom de l’agence partenaire ne change rien àla tournure de l’article.
    Il serait donc vain d’y voir quelconque persecution. Je ne traite pas de la decoration interieure de la boite, ni du choix de la musique ou du parfum des coktails...
    Je traite d’un fait prccis : les debordements qui ont eu lieu sur le parking et qui ont engendré l’intervention de secours.

    Cordialement

    Geraldine PIGAULT

    • Une Skins Party victime de son succes 9 février 2010 11:23, par Clara

      repondre message

      Tu t’intéresse soit disant aux, je te cite :
      <>

      Soit, alors d’une part, explique le lien entre le parking et le paragraphe <>...

      Ensuite, dans le paragraphe : <>
      Admet au moins que tu t’engage dans ce que tu racontes en utilisant des termes péjoratifs et dégradant tels que :
      <>
      car à n’importe qu’elle soirée en boite tu pourras en croiser des filles comme ça, à croire que tu n’es jamais sortie en boite !

      <>
      Où est la pertinence dans cette remarque ? C’était pour montrer que les jeunes participant sont "délinquants" ?
      Que la Villa Rouge ou pire encore Bad Twins les à incités ou leur à permis de boire sur le parking ?

      Si cette remarque ne fait pas prendre une tournure péjorative à cet article alors il faut me l’expliciter !

      D’autre part, toujours dans ce paragraphe :
      <>
      Pourtant nous avons tous cru comprendre (et vu de nos propre yeux) qu’ils avaient plutôt bien acquis le concept Skins Party car toutes les personnes qui sont rentrés (à l’exception de certain(e)s) se sont visiblement bien amusés.
      Donc la encore une fois, cette remarque n’est pas du tout cohérente, surtout que l’agence Bad Twins n’a, elle pas à gérer la sécurité donc je ne vois pas en quoi ils ont été <> !!

      Et puis, pour finir, toujours le même paragraphe je cite :<>
      et maintenant je cite ton message <>
      Ne serait-ce pas une pointe de persécution que j’aperçois ici ?

      Dans l’attente de ta réponse.

      PS : Je n’ai rien à voir avec cela mis à part ma présence à l’évènement mais je trouve vraiment que cette démarche est incorrecte alors je me permet d’apporter ma contribution, encore.

  • Une Skins Party victime de son succès

    8 février 2010 22:13, par Yoann Dechambre

    repondre message

    Je me présente, Yoann Dechambre, également organisateur de cette Skins Party et chargé en communication au sein de l’agence Bad Twins.

    Suite aux incidents survenus lors de l’Official Skins Party 2 ce vendredi 05 février 2010, et en réponse à tous vos commentaires et réactions survenus dans la foulée, nous nous devons, nous Bad Twins, de vous donner quelques explications sur ce qu’il s’est réellement passé, afin que vous puissiez prendre conscience de la réalité des choses et de là où nous en sommes aujourd’hui.

    Nous regrettons profondément ce qu’il s’est passé à l’extérieur de la Villa Rouge avant même que la soirée ne débute réellement.

    Bad Twins a conscience que cette situation a pu être éprouvante et choquante pour bon nombre d’entre vous, et nous le regrettons amèrement puisqu’à l’intérieur tout se passait au mieux. Nous sommes avant tout une agence événementielle et nous pouvons vous assurer que nous avions fait notre possible pour que tout soit mis en place au sein de la Villa Rouge afin que l’attente et la soirée se déroulent dans les meilleures conditions possibles. Notre travail, en tant qu’organisateurs, consiste essentiellement et principalement à vous proposer des soirées avec des têtes d’affiche, un son hors pair, et une très bonne ambiance afin que cela en devienne inoubliable. Et nous pensons que c’est ce que nous arrivons à faire depuis quelques mois à Montpellier et ses alentours afin de redorer l’image musicale de la région.

    Ce n’est pas la première soirée que nous organisons. Par le passé, Lucas et Émilien ont organisé les soirées "Punk and Aristocrats" où 3.000 personnes se présentaient devant le Sextoy, le Pulp et la Nitro, ainsi que d’autres gros événements, où aucun incident n’a été déploré ! De plus, le phénomène Skins Party est arrivé à Montpellier grâce à nous, Bad Twins, car seuls le Mistral (Aix-en-Provence) et Paris proposaient ce type d’événement. Hier, dimanche 07 février, il y avait une Skins Party au Mistral, où 3.000 personnes se sont retrouvés devant la boite, mais où seulement 600 personnes ont pu rentrer, leur service d’ordre étant 3 fois inférieur à celui de la Villa. Seulement, vendredi dernier à la Villa Rouge, des gens ne connaissaient pas la Skins Party et c’est bien dommage !
    Vendredi, il faut bien avouer que pour nous aussi ce fut un désastre de voir les proportions que cela pouvait prendre. Par le passé, chaque soirée organisée a été un succès (Festival Good Tunes le 18 septembre, Skins Party le 06 novembre, Soirée Insensé le 1er janvier) et s’est déroulée sans heurts.

    C’est pour cela que, en accord avec la Villa Rouge, Bad Twins a décidé de dédommager les personnes ayant acheté une prévente et n’ayant pas pu l’utiliser.
    Chaque personne étant encore en possession de sa prévente originale aura la possibilité soit :
    - de rentrer gratuitement à la soirée de son choix à la Villa Rouge un vendredi ou un samedi
    - ou de rentrer gratuitement à la soirée de son choix organisée par Bad Twins (voir plus bas)

    Nous tirons les leçons de chaque événement que nous organisons, que ce soit dans le bon comme dans le mauvais. Et nous voulons vous garantir que pour les soirées à venir, le service d’ordre et de sécurité, ainsi que le système d’entrée, seront entièrement revus, exemplaires, et irréprochables. Indépendamment du lieu où Bad Twins se produira.

    Il est dommage de voir que cet article fustige principalement notre agence sans voir forcément le reste à côté. Il y a une part de colère et de jalousie, et c’est pour cela que Bad Twins continuera à vous prouver qu’elle est une agence de qualité.

  • Une Skins Party victime de son succès

    8 février 2010 22:06, par Clara

    repondre message

    Non mais sérieusement , c’est une blague cet article la ?

    Vous avez clairement pété un câble la ?

    Faut arrêter, vous exagérez tellement que vous n’êtes même plus crédible.. !!!!!!

    Juste, vous espérez quoi ? C’est quoi le but de l’article si ce n’est détruire l’agence Badtwins ?

    Ok, on s’est fait écrasez, (oui j’y était aussi et oui je suis aussi une fille) mais vous êtes ignorant ou quoi ?
    Vous saviez pas ce qu’était une SKINS party ?

    Le concept inclus le "no-limite" alors pourquoi vous êtes venue si vous êtes du genre à faire les gens choqués pour un oui et pour un non ?

    Non mais sérieusement "J’AI FAILLIS MOURIR" mais laissez moi rire !
    Et après Marion tu vas quand même en boite ?

    Tu as subit les pires tortures que la Terre puisse infliger à une personne et après tu rentre quand même dans ce que tu décris comme étant les entrailles de l’enfer ...

    Non mais sérieux, faut ARRETER vos conneries !

    Après le coup du "les gens sortent des bouteilles" non mais vous déja vu une bande de jeune aller en boite (peut importe la soirée ou la boite) sans boire, ne serait-ce qu’un verre ?

    Et ensuite, le coup du "les filles dénudées".. Vous voulez rire ou quoi ? Vous savez ce qu’est une SKINS party ?
    Le but c’est d’être trash&sexy, je veux bien que les gens n’ai pas regardé la série mais c’était bien spécifié partout alors faut pas faire non plus les gens qui n’étaient pas au courant.

    VIVE BADTWINS LES SEULS A FAIRE DES SOIREES DINGUE DE CE NOM SUR MONTPELLIER ET LES ALLENTOURS ....

    VIVEMENT LA PROCHAINE SKINS PARTY ! !!

    MERCI POUR CETTE SOIREE DE FOUS !!!

  • repondre message

    Moi j’ai trouvé la soirée vraiment géniale. Je n’oublie pas le fait que j’ai failli mourir dans la file, que des copines sont restées dehors.
    Mais j’peux vous dire qu’une fois à l’interieur la soirée était réellement parfaite.
    Le son ; rien à dire, l’ambiance vraiment déjantée, & il n’y avait pas tant de monde que ça. Etant une habituée de la villa, j’ai bien vu plus de monde.

  • Reponse

    8 février 2010 20:38, par Lucas

    repondre message

    Bon je suis lucas Defossé , un des organisateurs de la soirée Skins party à la villa Rouge .
    Je vais essayer de repondre à vos qustions , car oui il y a des erreurs de notre part mais il y aussi des choses a rectifié.
    Premierement , on est pas depassé par le phénoméne skins party sur montpellier car déjà on a fait des soirées comme les soirées Punk and Aristocrats ou 3000 personnes se sont presentés à l ’epoque devant le sextoy , Pulp et nitro .... puis d’autres gros evenements qu’on a organisé ......Aucun incidents sont intervenus .
    De plus le phénoméne skins party est arrivé à montpellier grace a nous car seul le mistral et à Paris proposés ce genre d’evenement .
    Dimanche au mistral , il y avait une skins party ou il y avat 3000 personnes devant et seulement 600 personnes sont rentrés , leur service d ’ordre etait 3 fois inferieures a celui de la villa , juste à cette soirée il y avait des gens qui ne connaissaient pas la Skins ......
    Pour ce qui concerne les preventes , la villa rouge c est aussi engagée a remboursée les preventes plus d’autres solutions .
    Puis rajoutons aussi que le service d ordre et la securité ne sont pas à L ’agence Bad Twins de s ’en occupée.
    J ’aurai aimé qu un groupe se crée à la premiere skins party le 6 nov à la villa rouge , ou autant de personne ce sont amassés devant mais bizarrement il y a eu aucun pb .
    Puis le groupe comme cette article est ciblé sur la team Bad twins , je trouve ela facile et jaloux comme le groupe d ailleur mais c est pas grave on apprend de tous et malgrés une soirée ratée pour certain on continuera a vous prouvez comme on l a deja fait que l agence badtwins est une agence de qualité

  • Une Skins Party victime de son succès

    8 février 2010 19:30, par Marion

    repondre message

    Merci pour cet article, c’est bete a dire mais cela soulage un peu du traumatisme que cela a cause ...
    Je suis la Marion de l’article et j’avais besoin d’expliquer tout ca car j’etais vraiment en colere.
    Malheureusement je crois que ce qui me revolte le plus, c’est de se faire insulter, nous personnes qui trouvons grave ce qui s’est passe, sur la page facebook de la Villa Rouge. Ces personnes estiment qu’il ne faut pas exagerer, que ce n’est pas grave alors qu’elles ont ete elles meme ecrases.On a tous failli mourrir ce soir la  ! J’avoue ne pas comprendre cette incoherence !

  • Une Skins Party victime de son succès

    8 février 2010 19:10, par Capucine

    repondre message

    Je suis bien heureuse qu’il y ait mon témoignage (capucine) j’étais tellement énervée que j’ai répondu trés vite a la femme qui me demandait un témoignage. J’ai oublié les détails mais j’ai dit l’essentiel. Le jeune inconnu n’aurait pas été la, personne n’aurait pu me sortir de la foule, car il était grand, moi je ne mesure qu’1m50.

    Je tiens surtout à dire, que personne ne poussait exactement, c’était juste un "entonnoir", alors forcément, ceux qui étaient arrivés presque à l’entrée (donc au bout de l’"entonnoir"), étaient écrasés...

  • Une Skins Party victime de son succès

    8 février 2010 18:12, par AB

    repondre message

    J’ai participer àcet article et je me répéteré jamais assez cette soirée était merdique !

Monde //

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter