Festival

Vieilles Charrues : une programmation décevante

mardi 12/04/2011 - mis à jour le 13/04/2011 à 16h11

La programmation du 20e festival des Vieilles Charrues a été dévoilée ce mardi 12 avril. Malgré la présence de Snoop Dogg, Lou Reed, Supertramp ou Scorpions, l’édition 2011 s’avère décevante. Aperçu.

Différée d’un bon mois, la programmation des Vieilles Charrues 2011, vingtième du nom, a fait couler beaucoup d’encre. Pour cette date anniversaire, les pronostics sont allés bon train, évoquant tour à tour AC/DC, les Rolling Stones ou bien Nolwenn Leroy. Ces trois noms ne seront pas (heureusement pour l’un d’entre eux...) de la partie.

Plusieurs thèmes se distinguent :

- Musiques traditionnelles, avec notamment le chanteur breton Érik Marchand associé à Rodolphe Burger.

- Soirée tzigane et balkanique, dominée par la venue de Goran Bregovic.

- Soirée French Noz, où Yelle le disputera à Soprano et Ben l’Oncle Soul. Prévoyez les bouchons pour en entendre le moins possible.

- La Chanson, qui verra le retour de Pierre Perret et la venue des chanteurs de variété Jean-Louis Aubert, Yannick Noah et Olivia Ruiz. Pas évident. Eddy Mitchell, Schmoll pour les intimes, en pleine tournée d’adieu, fera également étape à Carhaix. Nous voilà rassurés.

- Musique électronique, où Stromae aura fort à faire pour ne pas être éclipsé par les désormais cultes Chemical Brothers.

- Hip-Hop, soul et reggae, avec un évènement : la venue de Snoop Dogg ! Un épais brouillard menace de s’installer à Carhaix, “fo’ shizzle my nizzle”... À noter également la présence de Cypress Hill, dont les récents concerts en France ont laissé le public quelque peu perplexe. David Guetta viendra également nous casser les oreilles pour un concert que l’on espère déjà interrompu par l’orage.

- Le versant Pop Rock de la 20e tient de belles promesses : le géant Lou Reed, Supertramp (sans Roger Hodson) et Scorpions seront les têtes d’affiche du festival. PJ Harvey, en grande forme avec son dernier album sera également très attendue, ainsi que les Hyènes, formées entre autres par Denis Barthe et Jean-Paul Roy de feu Noir désir. L’ovni Asaf Avidan surprendra sans doute le public avec sa voix évoquant Janis Joplin. Le reste laisse de marbre : Aaron, Cold War Kids, Angus et Julia Stone... Sauvés par The Shoes, représentant honorable de ce que les branchés parisiens appellent “la nouvelle scène rémoise”.

JPEG

À chaud, cette programmation tant attendue a de quoi décevoir. Entre vieilles gloires et artistes mainstream, on peut regretter l’absence de groupes comme Arcade Fire ou Fleet Foxes, en passe de signer l’album de l’année. La rumeur insistante d’un concert de Buffalo Springfield avec la présence du Loner Neil Young reste lettre morte. Quel dommage. Les festivals français ne sont décidément plus le terrain de jeu privilégié du rock & roll...

La programmation complète des Vieilles Charrues 2011 est consultable ici. La billetterie sera ouverte dès ce soir. Tarifs : 39 € la journée, forfait 3 jours : 99 €, 4 jours : 137 €.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

2 réactions

Réagissez

  • Vieilles Charrues : une programmation décevante

    13 avril 2011 16:25, par Sarah

    repondre message

    Mouais, un peu facile ton angle... Pourquoi ne pas essayer davantage de mettre en lumière les groupes moins connus, ou moins attendus ? Tu donnes l’impression de te contenter de te plaindre des rumeurs avortées ou de la médiocrité des confirmées, ce qui n’est pas forcément hyper constructif !
    Alors OK pour le fait que c’est une édition anniversaire, et qu’une reformation de Pink Floyd aurait été le minimum syndical ma ptite dame, mais de toutes façons, il est impossible de construire un festival aussi gros rien qu’avec des têtes d’affiches de l’enfer (pour ça, faut aller au Hellfest).
    Carhaix, c’est un dispositif monstrueux, et chaaaaaque année, il y a du bon et du moins bon, de l’ancien et du nouveau, et au final, je n’ai encore jamais rencontré de festivalier qui n’y avait pas trouvé son compte. L’affiche n’est pas non plus forcément ce qu’il y a de plus important, l’ambiance, les découvertes, la fête, la bonne humeur, l’expérience de patauger dans la boue ou la poussière selon la météo comptent au moins autant...

    Tiens, défi du jour, trouve quelqu’un qui a "survécu" à l’édition 2004, et qui te dira que non, que le festival entier a été merdic parce que Bowie avait dû annuler !

    Ok, je m’emporte un peu, je l’admets... Au fond, je ne dis pas tout ça juste pour qu’on en arrive à une discussion sur "les goûts et les couleurs", je comprends les tiens, puisque je les partage (presque). Mais hautcourant reste un site qui sert surtout à s’exercer pour s’améliorer, et il me semble qu’il aurait été plus intéressant de construire ton angle sur autre chose que la déception des têtes d’affiches manquantes.
    20 ans de Charrettes quand même ! Il y a de quoi faire, et je serais curieuse de voir si tu voudrais écrire là dessus.

    Voilà, c’était le conseil à deux balles de la journée, libre à toi de voir ce que tu veux en faire !

    • Vieilles Charrues : une programmation décevante 14 avril 2011 22:36, par Martin Gauchery

      repondre message

      Merci de porter intérêt à cet article, merci. Je te répondrai en te renvoyant vers ces liens :

      Le premier est un article du Diplo qui explique comment, avec les baisse de subventions publiques, il y a une uniformisation des festivals, une tendance au conformisme. Le recours au mécénat privé qui leur impose des têtes d’affiches rentables (c’est-à-dire de la variété qui puisse plaire au plus grand nombre) tue, à mon sens, "l’esprit festivalier" que tu sembles apprécier. D’où cette critique d’un festival devenu complètement généraliste. Ce n’est pas dans l’esprit Vieilles Charrues que de programmer Yannick Noah ou David Guetta, désolé. Pour ça, il ya le NRJ Music tour non ? Où est la cohérence artistique ? Voici le lien
      Ensuite, c’est bien évidemment une question de goûts et de couleurs, mais beaucoup de festivaliers sont déçus : je t’invite à regarder ici et (où après avoir répondu à ce petit sondage sans prétention, tu verras que 71 % des sondés ayant bien voulu répondre sont déçus, sur à peu près 3000 votants je crois). Ce sont des indications. D’autres messages laissent à penser que certains habitués ont déserté Carhaix depuis quelque temps pour aller voir du côté de Rock en Seine, plus à la pointe en matière de musiques actuelles.
      Enfin, l’affiche n’est peut-être pas ce qu’il y a de plus important, mais payer 150 euros pour patauger dans la boue et "faire la fête" me parait un peu onéreux. Je t’invite à regarder par exemple la programmation du Primavera Sound à Barcelone, la différence de qualité en terme de prog est frappante selon moi.

      Bien à toi.

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter