Changement climatique et viticulture : l’adaptation en deux projets de recherche

mercredi 31 janvier 2018

Projet Laccave (2012-2016) : Adaptation à long-terme au changement climatique pour la viticulture et l’oenologie.

Piloté par l’Inra et regroupant les forces vives de 70 chercheurs de 23 laboratoires (Inra, CNRS et universités), le projet avait pour objectif d’analyser les impacts du changement climatique sur les vignobles français et de proposer des stratégies d’adaptation. Quatre scénarios stratégiques à horizon 2050 ont été élaborés. Ils s’articulent autour de deux paramètres à faire varier plus ou moins intensément : la nécessité de relocaliser les vignobles et le degrés d’innovation nécessaire pour faire évoluer les techniques.

Projet Life-Adviclim (2014-2019) : Adaptation des pratiques viticoles au changement climatique, analyse et modélisation à haute résolution.

Le projet s’attache à l’aspect local de la gestion des impacts du réchauffement climatique en étudiant des scénarios d’adaptation et d’atténuation (diminution de l’émission de gaz à effet de serre) à l’échelle des vignobles. Cinq vignobles représentatifs de la diversité climatique européenne ont ainsi été équipés de capteurs en France, Allemagne, Angleterre et Roumanie. Hervé Quénol (CNRS) coordonne le projet en partenariat avec des instituts et laboratoires de recherche des quatre pays impliqués.

Répondre à cette brève

A propos du master - Annuaire - Mentions légales - Nous contacter - Plan du site