Languedoc Roussillon : dossier Régionales 2010

"A Gauche Maintenant" marche contre Agrexco

samedi 06/03/2010

Samedi 6 mars, la liste "A Gauche Maintenant !" marche de Montpellier à Sète, afin de mettre en échec le projet d’implantation d’Agrexco, soutenu par Georges Frêche.

C’est face à l’hôtel de région que René Revol, tête de liste unitaire "A Gauche Maintenant !", a apporté son soutien à la journée d’action nationale contre Agrexco (entreprise dont Israël détient 50% du capital et qui cultive ses fruits et légumes dans les colonies de Cisjordanie)

La marche contre l’implantation de la société israélienne dans le port de Sète a donc démarré à 8h30 sur les berges du Lez. Malgré le froid et l’heure matinale, une centaine de personnes s’est mobilisée afin de rejoindre l’île singulière dans l’après midi. Certains étaient même venus en bus depuis la région parisienne, dans la nuit.

« Sète ne doit pas devenir un port d’implantation privilégié avec une colonie »

A une semaine des régionales, cette manifestation vient renforcer l’opposition au projet cher à Georges Frêche, que d’installer Agrexco dans le port sétois. Interrogé sur place, René Revol est catégorique : « Sète ne doit pas devenir un port d’implantation privilégié avec une colonie ».

Au cœur de la polémique, des forces israéliennes qui bloquent les exportations palestiniennes des territoires occupés dans la vallée du Jourdain. Ainsi, les colonies se sont appropriées les ressources en terre et en eau, grâce à une politique soutenue par l’armée.

En France, la grande distribution commercialise régulièrement ces fruits et légumes certifiés de provenance israélienne.

JPEG - 52.5 ko

Pour René Revol, Agrexco ne passera pas : "cette marche n’est pas une lutte de gauchistes excités, mais le refus de subventionner une société qui ne respecte pas les résolutions de l’ONU. On a le droit international avec nous. Mais ici, le président de région fait passer cela pour quelque chose de tout à fait normal.".

De ce fait, si au cours de la prochaine décennie, Georges Frêche veut faire de Sète « l’un des grands ports de la Méditerranée entre Gênes et Barcelone » ce sera non seulement au détriment des petits producteurs de la région Languedoc Roussillon, mais également au plus grand mépris des fondamentaux des droits de l’Homme.

Retour au dossier spécial Régionales 2010 en Languedoc-Roussillon

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

Région //

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter