Salon Energaïa de Montpellier

Fred, de C’est Pas Sorcier : "Nous avons des spectateurs de plus en plus jeunes"

dimanche 13/12/2009 - mis à jour le 13/12/2009 à 23h22

Au Salon Energaïa, C’est Pas Sorcier met l’ambiance ce samedi 12 décembre. Le quizz, animé par Fred, suscite des réponses enthousiastes du public, entre 5 et 10 ans. Suite à la tournée des mini-émissions sur les énergies renouvelables en Languedoc-Roussillon, l’animateur interroge des petits bien branchés sur l’écologie, pour répondre ensuite aux questions de Haut Courant.

Savez-vous ce que c’est le liquide caloporteur ? Pas de souci, un enfant de sept ans pourra vous l’expliquer : c’est ce qui fait marcher un chauffe- eau solaire. Il pourra également nous dire que ce sont les électrons et non pas les protons que le soleil met en mouvement dans un panneau,

JPEGAu quizz “C’est pas sorcier” au Salon Energaïa, l’enthousiasme ne lâche pas. Des questions sur l’efficience énergétique, les puits de carbone ou l’isolation thermique. Les petits n’ont pas peur. Fred pose des questions à choix multiples et une foule d’enfants s’apprête à lever la main pour répondre. « Oui, c’est les puits canadiens, pas les puits indiens » dit l’un d’entre eux. « Ils servent à quoi ces puits alors ? » demande Fred. La réponse de l’enfant est rapide :
« Ils servent à chauffer la maison en hiver et à la refroidir en été ».
« Comment le sais-tu ? »
« Ben, c’est écrit dans la question » indique l’enfant tout sourire.
Suite aux réponses du jeune public, Jamy le compère de Fred, explique la bonne réponse par vidéo.

« Les gens qui nous regardent sont de plus en plus jeunes » révèle Fred. JPEG
Ceci contribue à montrer pourquoi ils n’hésitent pas à parler de “photovoltaïque” ou à illustrer le fonctionnement d’une éolienne. Jamy indique sur la vidéo, avec sa clarté habituelle, pourquoi une maison en plain-pied est moins économe qu’une maison cubique. Mais avant ça, les idées des jeunes sur la meilleure forme captent l’attention du public : un petit aux cheveux bouclés et à l’air confiant se lève pour énoncer
« C’est cubique, clairement. Moi je ne vois que des maisons cubiques, une maison ovale serait plus bizarre, et puis ça mettrait six fois plus de temps à construire la cheminée ». Pour plaisanter, Fred surnomme l’enfant “monsieur l’architecte”, pendant le reste de l’émission, .

JPEGDes connaissances surprenantes pour leur âge, le public actif avait des âges entre 5 et 10 ans. Également source des réactions spontanées de quoi enchanter les adultes : «  Qu’est ce que c’est plus écologique, de manger des fraises ou des pommes en hiver ? » lance Fred. Les réponses ne se font pas tarder : « les pommes, parce que j’aime bien », «  les pommes parce que l’on peut faire du compost avec les épluchures », ou «  oui, les pommes ont plus de graines et comme ça on peut les replanter, c’est plus écologique ». Fred explique toutes les nuances avec une empathie prodigieuse. Les jeunes ne le lâchent pas des yeux. Il montre trois chiffres différents, et demande «  combien de litres d’eau dépense t on lorsque l’on laisse le robinet ouvert en se brossant les dents ? » Pas de vrai consensus sur le chiffre, mais pour un petit l’affaire est claire « Plusieurs litres ».

D’après l’animateur, la performance dans les réponses des enfants n’est pas toujours garantie, il nous confirme qu’ils sont bien éveillés par rapport à des thématiques liées au développement durable.

"On sent les jeunes plus éveillés à ce type de sujet"

Fred évoque en rappel la Fête de la Science, où il constate que les connaissances comprises à l’âge de six ans, ont été assimilées par les petits dès quatre ans et demi.

À la fin du quizz, Fred révèle son coté jeune. Son téléphone portable sonne, d’un sourire gêné : "Excusez moi, c’est mon père qui m’appelle tous les samedis à cette heure-ci".

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

Monde //

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter