New England, vers une saison parfaite ?

mercredi 23/01/2008

La fabuleux parcours des San Diego Chargers a pris fin dimanche dans le froid sec de Boston en finale de la conférence américaine face aux redoutables New England Patriots (12-21). Les joueurs de la Nouvelle-Angleterre, auteurs de deux touchdowns en première période, se sont en effet montrés intraitables tout au long d’une rencontre pourtant décousue où chacun a eu sa chance. Mais San Diego, handicapé par la blessure de son coureur vedette LaDainian Tomlinson (seulement 2 courses pour 5 yards de gagnés) n’ont pas pu réellement inquiéter les Patriots.
Il y avait pourtant la place, si l’on en croit les statistiques du QuaterBack, et meilleur joueur de la saison, Tom Brady : 22 passes réussies sur 33, 2 TD pour 3 interceptions. Une performance en-deça de ce que nous avait habitué le natif de Californie. A titre d’exemple, il avait réalisé le match presque parfait en demi-finale face à Jacksonville (26/28, 3 TD).
Tom Brady a donc eu du mal à trouver la faille dans la défense des Chargers, sans en payer le prix fort.
Car rien, ou presque ne peut stopper la machine Patriots. A l’image de

JPEG - 14 ko

Jabar Gaffney et les Patriots courent vers un nouveau Superbowl.

Jabar Gaffney (photo), New England s’est qualifié pour le sixième Superbowl de l’histoire du club. En quête de leur quatrième titre en sept ans (2002, 2004 et 2005), ils s’y présenteront le 3 février prochain à Phoenix sur un bilan parfait de dix-huit victoires consécutives, dépassant dans les annales les Miami Dolphins de 1972 qui avait gagné 17 rencontres d’affilées. Personne ne dit mieux.

Qui pourra se payer la peau des Patriots ?

Alors, imbattable les Patriots ? La question peut se poser. Surtout lorsqu’on connait leur adversaire en finale : les Giants de New York. Les New Yorkais ont en effet battu l’autre favori de ces demi-finales, les Green Bay Packers, sur leur propre terrain de Lambau Field, où la température frôlait les -30 degrés (20-23, ap). Et ce, grâce à un coup de pied long de 47 yards réussi par Lawrence Tynes, qui avait quelques minutes plus tôt manqué une tentative de 10 yards plus courte à l’ultime seconde du temps règlementaire. Un échec sans conséquence, Brett favre lançant une interception dès sa première passe dans la prolongation, et les Giants récupérant le cuir en position favorable sur le terrain.

JPEGLes Giants, qui remportent là leur dixième succès d’affilée à l’extérieur, se positionnent en épouvantail pour contrer les Patriots. Il n’y a qu’à se souvenir de la dernière rencontre opposant ces deux équipes. C’était le 29 décembre dernier, et les coéquipiers de Tom brady avaient eu le plus grand mal à maintenir leur invincibilité, s’imposant de justesse 38-35.

Le Superbowl, qui aura lieu à Phoenix le 3 février prochain mettra donc aux prises un grand favori et un outsider capable de tout.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

1 réaction

Réagissez

  • New England, vers une saison parfaite ?

    24 janvier 2008 19:37, par Thierry G. et Jean-Michel L.

    repondre message

    Il faut aussi noter le rôle de D.Beckham dans la médiatisation en Europe du Foot US... Car, que nous l’aimons ou pas, il a permis cette démocratisation.

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter