Intempéries à Montpellier : sale temps pour les usagers

mercredi 21/10/2009 - mis à jour le 23/10/2009 à 02h28

Les pluies torrentielles accompagnées de forts vents qui ont frappé l’Hérault et Montpellier ce mercredi n’ont pas épargné les usagers du tramway.

Il est bientôt 14 h à Montpellier quand la pluie redouble d’intensité. Très vite, de véritables seaux d’eau s’abattent sur la cité héraultaise transformant certaines de ces rues en d’éphémères cours d’eau.
Autour des arrêts de tramway, c’est la confusion. Sur la ligne 2, reliant Saint Jean de Védas à Jacou, les quelques imprudents restés dehors s’empressent de se réfugier dans les tramways encore en circulation. Mais bientôt plus aucun ne peut circuler. Entre les arrêts Croix d’argent et Mas Drevon, au niveau d’un croisement, le tramway s’arrête net. On ne passe plus !

Devant les yeux du conducteur et des quelques usagers stupéfaits vient de se dresser un véritable torrent. Si quelques téméraires forcent le passage à bord de leurs voitures, le tramway lui ne bouge plus. « On est pas prêt de repartir » annonce le conducteur quelque peu désemparé par la situation. Dans le tramway, l’ambiance est pourtant bon enfant, chacun s’empressant d’appeler un proche pour lui faire part de la situation. Pourtant, tous vont vite déchanter. « Il est impossible de passer, nous allons faire demi-tour. Pour ceux qui doivent se rendre en direction de la gare, il faut quitter le tramway » nous informe, sans apitoiements, notre conducteur confortablement installé dans sa cabine.

Tout le monde dehors ! Pensant avoir échappé au plus gros du déluge, les malheureux usagers se voient donc contraints de quitter leur chaleureux refuge pour affronter bourrasques et pluies torrentielles. En quelques secondes, tous les efforts faits jusque là pour tenter de rester au sec sont réduits à néant. D’autant plus rapidement que, pour regagner la gare, il nous faut traverser le véritable torrent qui s’est formé devant nous.

Il est 15 h, les rues sont désertes quand s’engage la téméraire et improbable traversée. Prenant son courage à deux mains, chacun entreprend, avec plus ou moins d’hésitation, résigné, de franchir l’obstacle. Digne de la plus redoutable des épreuves de « Koh-lanta », le spectacle offert a de quoi faire sourire. Sans encombre pourtant, les pauvres usagers regagnent l’autre bord de la chaussée et peuvent se diriger, aussi sereinement que possible, vers leurs destinations respectives. Il est 15h15, le calme est revenu et la circulation des tramways semble reprendre son cours normal au niveau de l’arrêt Lemasson. Las, chacun part trouver un peu de réconfort, baskets trempées et moral ... dans les chaussettes.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

1 réaction

Réagissez

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter