Les arts du cirque s’invitent à Montpellier

mardi 29/11/2011 - mis à jour le 01/12/2011 à 20h51

« Cela a été un grand succès en fréquentation et en satisfaction » a estimé Philippe Goudard. Clown, acteur mais aussi maître de conférence en arts du spectacle, il est le directeur adjoint de du centre de recherche RIRRA21 (Représenter et inventer la réalité du romantisme à l’aube du XXIème siècle) affilié à l’Université Paul Valéry de Montpellier et à l’initiative de l’évènement.

De la recherche…

Philippe Goudard reconnait que longtemps « l’UPV a été la seule et maintenant une des rares universités françaises où l’on conduit des recherches universitaires sur le cirque ». Cette année le centre d’étude a donc choisi de mettre le cirque en exergue dans la mesure où « il croise de nombreux arts, disciplines et pratiques au niveau de la création, de la performance physique en passant par la formation ,l’enseignement et l’histoire » nous a expliqué le chercheur. Toute la semaine donc, les sites de l’Université, ainsi que le musée Fabre ont accueillis des conférences à portée internationale où de nombreux participants sont intervenus sur les thèmes tels que « cirque et médecine des arts », « cirque et littérature », « cirque et sciences de l’éducation » ou encore « cirque et arts du spectacle ». Ces colloques étaient notamment animés par des enseignants chercheurs venus essentiellement de l’Europe ainsi que d’Amérique du nord et du sud. Ce panel universitaire s’est vu renforcé par des professionnels avec la présence de HorsLesMurs, le centre nationale de ressource des arts de la rue et du cirque ainsi que du Centre National des Arts du Cirque (CNAC) et la Fédération européenne des écoles de cirque afin de mener à bien ces réflexions. Bref, des rencontres d’un genre nouveau qui ont permis pour la première fois de telles discussions et analyses pour la compréhension « de la richesse du patrimoine du cirque » comme l’entend le CNAC.

…des films

Parallèlement, 10 films de cirque étaient proposés au public et aux intervenants tout au long de l’évènement projetés dans les cinémas Diagonal et Utopia, ainsi qu’à à la médiathèque d’agglomération Federico Fellini. De même, grâce à l’évènement Ciné Cirque les étudiants en Art du spectacle de Montpellier 3 proposaient toute la semaine de « voir du cirque en vidéo » gratuitement entre midi et deux. L’occasion de faire « une pause » selon les organisateurs et de découvrir des films parfois inédits.

… et du spectacle !

JPEG - 22.1 ko

Pour cette première édition, c’est le cirque contemporain qui était mis à l’honneur, la programmation des spectacles étant pilotée par la Verrerie d’Alès. Le Pôle National des arts du cirque Languedoc Roussillon « défend le cirque de création contemporaine » comme le précisait son directeur Guy Perilhou alors qu’il présentait les « pièces courtes de cirques » » au théâtre de la Vignette. Jeudi et samedi, le théâtre de l’UPV a fait salle comble avec une soirée “ Plateau à numéros ”. Le public a pu apprécier un cirque contemporain poétique et novateur incarné par les numéros de jeunes artistes dits «  nouveaux » issus des écoles supérieures de cirque européennes (Châlons-en-Champagne, Londres, Bruxelles ou encore de Stockholm). « Un moment de plaisir, de rigolade et parfois de frisson » nous a confié à la sortie du spectacle, Nelly infirmière à Montpellier. « Bien loin du cirque traditionnel » renchérit Fatima, bibliothécaire quinquagénaire qui l’accompagne. Philippe Goudard se défend de tout «  ostracisme » dans ce choix de programmation et promet d’inviter des artistes du cirque traditionnel pour la prochaine édition. Le théâtre Jean Villard et la Chai du Terral à saint Jean de Védas, partenaires de l’évènement, accueillaient respectivement la Cie Pochéros pour “Carnet d’une voleuse et une adaptation d’Antigone de Sophocle, théâtre clownesque de et par Adèll Nodé-Langlois et “ Le Grand C ”, spectacle de la Cie XY où 17 artistes ont présenté un spectacle original fait « d’acrobatie de danse et de pyramide humaine ».
De la recherche, des films et du spectacles, « c’est le croisement de toutes ces modalités d’approche du cirque que le public a retenu » se félicite modestement Philippe Goudard qui espère une prochaine édition 2012.

Les actes des colloques et des tables ronde seront édités de façon exhaustive et retranscrits en ligne sur le site du RIRRA21 : http://recherche.univ-montp3.fr/rirra21/index.php?option=com_frontpage&Itemid=1

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter