Les hamburgers aussi fêtent Noël

jeudi 16/12/2010 - mis à jour le 18/12/2010 à 11h37

A l’occasion des fêtes de fin d‘année, la chaîne de restauration rapide Quick lance son burger au foie gras. Cette opération avait déjà été réalisée l’an dernier par Speed Burger. Les consommateurs seront-ils au rendez-vous ?

Du 17 au 19 décembre, sera vendu dans les restaurants Quick un burger au foie gras pour la somme de cinq euros. Ce coup marketing n’est pas une première. Speed burger, enseigne de livraison de hamburgers, avait déjà lancé un produit similaire en décembre 2009. « Pour une entreprise de notre taille, ce sandwich s’est bien vendu. Ce sont près de 6000 burgers spécial fêtes de fin d’année qui ont été consommés. » déclare Anne-Marie Brogier, responsable marketing et service de Speed Burger.

L’enseigne propose cette année aussi sa recette spéciale Noël : le burger Saint Jacques. Les ingrédients sont surprenants. Le pari a été fait d‘allier noix de Saint Jacques et saumon fumé avec une tranche de pain d’épice, le tout relevé d’une sauce curry. « Notre volonté est de surprendre le consommateur en proposant des recettes originales » ajoute Mme Brogier.

Intégrer du foie gras, aliment phare des repas de Noël en France, parait moins risqué. Mais les recettes diffèrent. Quick a opté pour du foie gras de canard en dés fondants. Alors que Speed burger avait l’an dernier fait le choix du médaillon de canard.

Curiosité et réticence des consommateurs

Le burger au foie gras ? Certains consommateurs sont séduits par l’idée. « Je trouve originale l’alliance foie gras/hamburger. Ça me parait intéressant d’un point de vue gustatif. Je suis curieuse de le goûter » explique Julie, 24 ans. Arnaud, 26 ans pourrait se laisser tenter par « l’aspect décalé de la proposition. Cependant je doute que la cuisson très douce qu’exige un produit aussi délicat soit respectée et que la qualité du foie gras soit au rendez vous. »

Si curiosité il y a, la réticence prédomine chez les consommateurs. « Ils n’osent pas tester le burger Saint Jacques. Le pain d’épice fait peur, tout le monde n’aime pas le mélange sucré/salé. Pourtant, le pain d’épice est seulement présent pour mettre en avant le goût des Saint Jacques » déclare Anne Marie Brogier.
De là à dire que les mets traditionnels de Noël ont leur place dans les fast food, à vous d’en juger.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter