Mexique-EU : le plus grand couloir migratoire du monde

vendredi 25/01/2008 - mis à jour le 25/01/2008 à 16h59

Selon un rapport de la Banque Mondiale, le Mexique apparaît comme le pays avec le plus d’émigrants économiques au monde. De plus en plus de mexicains diplômés, principalement en médecine, quittent le pays. Traduction d’un article du quotidien mexicain La Jornada signé Roberto Gonzalez Amador.

"Le Mexique a consolidé sa première position comme pays d’émigration économique au monde. Un flux migratoire qui a converti la frontière avec les Etats-Unis comme le principal point de transit de personnes qui émigrent à la recherche d’un emploi, selon les révélations d’un nouveau rapport de la Banque Mondiale.

Le rapport, rendu public il y a moins de deux semaines, rend compte de l’importance des transferts d’argent familiaux dans l’économie nationale. Le Mexique est le principal récepteur des transferts venus de l’étranger dans la région. Un flux monétaire estimé par la Banque Mondiale à 25 mille millions de dollars en 2007, un pourcent de plus qu’en 2006.

5% des médecins mexicains émigrent

L’organisme international rapporte également une augmentation de la migration de mexicains diplômés d’université. Selon les chiffres les plus récents, 5% des médecins formés à Mexico partent travailler dans un autre pays. Un pourcentage deux fois plus élevé que la moyenne latino-américaine.

Cette information de la Banque Mondiale a été révélée au moment où croît la peur sur la crise du système financier aux Etats-Unis. La crainte est grande de voir cette crise se déporter sur le secteur productif de l’économie. L’activité économique mexicaine est grandement dépendante des Etats-Unis, principalement dans le secteur industriel, sur les flux de marchandises et les investissements.

JPEG - 34.7 ko

Pour lutter contre l’émigration mexicaine, les Etats-Unis ont construit un mur le long de la frontière

Le rapport Migration and remittances factbook indique que 11,5 millions de citoyens mexicains ont quitté le pays pour l’étranger, et bien que ce ne soit pas spécifié, principalement pour les Etats-Unis. Cette quantité d’émigrants est équivalente à celle de la Russie, pays de 140 millions d’habitants, soit 35 millions de plus que le Mexique. L’Inde arrive en troisième position avec 10 millions de personnes qui ont quitté leur patrie sur une population de plus d’un milliard.

Un flux migratoire supérieur à celui de l’Europe de l’Est ou de l’Inde

La migration de mexicains, mais aussi de citoyens d’Amérique Centrale depuis le territoire mexicain, a transformé les trois mille kilomètres de frontière commune avec les Etats-Unis en « plus grand couloir de migration » (Banque Mondiale) de la planète. Ce flux de personnes est supérieur à celui enregistré aux frontières de l’Europe de l’Est ou de certains points fortement peuplés du Bengladesh ou de l’Inde.
Ainsi, 10,3 millions de migrants sont passés par ce « couloir » Mexique-EU, sur les cinq dernières années. Le double du lieu de transit classé en deuxième position, entre la Russie et l’Ukraine (4,8 millions de personnes sur la même période).

Se plaçant comme le plus grand expulseur de migrants, le Mexique se positionne, en contrepartie, comme le troisième bénéficiaire de transferts d’argent venu de l’étranger, avec 25 milliards de dollars selon la Banque Mondiale (chiffre qui diffère des projections officielles qui situent ces ressources à 23,5 milliards de dollars. En tête arrive l’Inde avec 27 milliards, devant la Chine qui reçoit près de 25,7 milliards de dollars."

JPEG - 63.1 ko
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

Monde //

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter