Cet article a été marqué avec 1 tag1 tag

"The Curious Days" : mode, arts, et design à Montpellier (2/3)

Interview d’Anne Gaëlle, créatrice de la marque "Noon"

lundi 10/12/2012 - mis à jour le 10/12/2012 à 17h43

Bercée par les vagues de l’Atlantique, Anne Gaëlle respire la créativité. Instigatrice du projet The Curious Days et créatrice de Noon, elle nous dévoile son univers à la fois street et chic.

Qui est Noon ?

« C’est la marque pour femme que j’ai créé en 2010. “Noon” c’est le surnom que me donnaient mes parents quand j’étais petite. »

Avez-vous toujours voulu être créatrice ?

« Après le bac, j’ai fait les beaux-arts à Montpellier. A l’origine je suis donc illustratrice et plasticienne. Je bouillonne d’idées et je réalise souvent plusieurs projets en même temps. En ce moment je prépare la collection de bijoux printemps-été et Il m’est parfois difficile de m’y limiter. Je façonne des pièces en bois, je dessine encore beaucoup.

Actuellement, je finis l’illustration d’un skateboard car mon petit ami le pratique. J’envisage de m’essayer aux planches de surf car mise à part la marque “Hibiscus”, le design féminin dans ce domaine est plutôt pauvre. »

Décrivez nous l’esprit de la marque.

« Tout a commencé à la période où je faisais du surf. Après une session j’avais envie de vêtements confortables mais féminins. J’ai commencé par découper un tee-shirt de mon petit ami et je n’ai plus arrêté, j’ai dû customiser plus de 800 pièces depuis. »

Quel est le processus de création des vêtements ?

« Je prends surtout des tee-shirts d’homme et je les féminise. Pour la collection d’hiver la plupart des pièces proviennent de la marque “American Apparel” que je découpe, rebrode. Je teins certains modèles. Pour “The Curious Days”, j’ai fait en exclusivité quelques pièces vintage à partir de sweats de la marque “Old school”. »

Comment assurez-vous la promotion de votre marque ?

« C’est en grande partie grâce à ma page “facebook” et j’ai également une boutique en ligne. A Montpellier, ma marque est diffusée dans l’enseigne “Majestic Femme” [1] pour les vêtements et à “l’Atelier 19” [2] pour les bijoux.

La gamme de prix est abordable. Ce sont des pièces uniques qui demandent pas mal de travail, mais honnêtement, je ne me vois pas vendre un sweat à 120 euros. On me dit souvent qu’il faut arborer des prix élevés pour que cela se vende et assurer un standing à la marque, mais je ne suis pas toujours d’accord. »

Contact : www.bynoon.fr

A lire aussi : Interview de Marie, créatrice de la marque "Le Bestiaire"
La première édition d’un rassemblement de créateurs branchés a Montpellier.

Notes

[1Majestic femme, 2 rue des étuves, 34 000 Montpellier

[2Atelier 19, 2bis rue four des flammes, 34 000 Montpellier

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter