J’ai testé pour vous : la gueule de bois au vin bio

vendredi 27/03/2015 - mis à jour le 01/06/2015 à 14h23

Le vin bio fait-il vraiment moins mal au crâne que le vin conventionnel ? Hautcourant s’est interrogé... On a testé pour vous ! On n’aurait peut-être pas dû. Autant dire qu’on en a tout de suite subi les conséquences.

Tout est parti d’une boutade lancée par des étudiants de la promo, alors en pleine préparation du dossier sur le vin bio. L’objet du délire ? Une interrogation pas vraiment existentielle mais assurément tendancielle : une cuite au vin bio a-t-elle les mêmes effets qu’une cuite au vin conventionnel ? La question intrigue, passionne, démange même. Et si on comparait ? Le projet suscite immédiatement l’adhésion. On veut faire ça bien. Il faut que ce soit léger mais sérieux quand même. « Une véritable expérience journalistique » selon la formule d’un membre de la rédaction. Rapidement, l’organisation de l’évènement se précise.

Au programme, deux soirées : l’une consacrée au vin bio, l’autre au vin conventionnel. Les étudiants de la promo joueront les testeurs. Pour garantir sa fiabilité, l’expérience se fait à l’aveugle. Seule une poignée de participants, les organisateurs, savent si la soirée est bio ou « traditionnelle ». Pas question de fausser les perceptions en dévoilant à l’avance la nature des bouteilles, préalablement recouvertes de papier journal pour dissimuler les étiquettes. Obnubilée par la réussite du projet, la rédaction déploie toute son énergie durant la phase de préparation. En témoigne cette liste de douze symptômes typiques de la gueule de bois, dressée en concertation avec les plus éminents spécialistes de la gueule de bois.

JPEG - 73.7 ko
Tableau des douze symptômes de la gueule de bois, notés de 0 à 10

Un document soigneusement rempli par les participants au lendemain des deux soirées, sur lequel chacun consigne avec application son ressenti émotionnel, physique et moral et évalue sur une échelle de 0 à 10 la prégnance des symptômes sur son organisme. Restait à comparer les notes de ces deux soirées distinctes. Dernier détail, et non des moindres, chaque verre bu pendant l’expérience est soigneusement comptabilisé afin d’obtenir un ratio équivalent entre les deux soirées. Hasard ou pas, on a commencé par la soirée « conventionnelle ».

Moyennes du tableau :

JPEG - 60.6 ko
Moyennes des symptômes pour chaque soirée

Globalement, les résultats montrent que tous les symptômes ont été plus importants avec le vin conventionnel (sauf sueur et tachycardie). De plus, les écarts entre les deux moyennes d’un même symptôme sont significatifs (excepté pour la fatigue qui est sensiblement similaire d’une soirée à l’autre). Les chiffres laissent donc croire que la gueule de bois au vin conventionnel est plus difficile à encaisser pour le corps qu’une cuite au vin bio.... Enfin, si on ne fait pas du cas par cas.

JPEG - 72.9 ko
Evaluation des symptômes de la gueule de bois au vin conventionnel et au vin bio

Crédits infographie : Mathilde Belin

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

4 réactions

Réagissez

  • idée de nouveau test

    6 février 2015 13:23

    repondre message

    Je pense qu’il serait intéressant d’ajouter une modalité à l’expérience, et donc une soirée : cuite aux vins naturels (sans sulfite ajouté)... Les résultats pourraient être intéressant ;)

  • repondre message

    On peut en effet penser à une blague en lisant ça.
    Si c’est de l’ironie, j’ai bien ri, si c’est "sérieux", j’espère que vous avez conscience de ce que vous avez écrit...

    julien

  • Le vin est la réponse de la terre au soleil .

    5 février 2015 15:04, par L’homme en T

    repondre message

    Trop peu de vin interdit la vérité , on sent que vous avez beaucoup bu ! Article cool ( à flot ). Même si on sait tous qu’importe le flacon, c’est l’ivresse qui nous intéresse...

  • Et la photo des dégustateurs après l’effort ?

    3 février 2015 16:49, par Duchenne

    repondre message

    Nous voilà rassurés ! Bravo pour le test. J’aurais aimé une photo des dégustateurs après l’effort ! Quelque chose me dit que ce test va faire du buzz sur la toile. T Duchenne

L'auteur

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter