La faculté de pharmacie se mobilise : marche blanche en l’honneur de Charlotte, tuée par un chauffard ivre

lundi 14/01/2013 - mis à jour le 14/01/2013 à 14h31

« On ne connaissait pas Charlotte, mais on est très choquées, on a tenu à venir lui rendre hommage ». Ikram et Yasmin, toutes deux étudiantes en Faculté de pharmacie, ont revêtu leur blouse blanche ce vendredi 11 janvier, pour soutenir la famille de Charlotte.

Charlotte, 18 ans décède sous le coup d’une voiture qui la percute, phare éteint à vive allure aux alentours de 5h45, le 22 décembre dernier. La jeune fille rentrait de boîte lorsque un chauffard alcoolisé et sans permis lui ôte la vie. «  Ce qui nous choque le plus, c’est ce geste, ce qui s’est passé, le fait qu’on n’ait pas pu la sauver. Et puis, ça c’est passé juste en face de la faculté de pharmacie » témoignent les deux jeunes étudiantes Yasmin et Ikram.

14h. Les blouses blanches des étudiants de pharmacie se mêlent parmi les Montpelliérains, venus soutenir la famille de Charlotte et lui rendre hommage. Les visages sont graves, l’heure est au recueillement. Les membres de la famille de Charlotte, en tête du cortège, ont avec eux des portraits de la jeune étudiante. Ces encadrés montrent une jeune fille souriante, que beaucoup pleurent dans l’assistance. La petite sœur, inconsolable, est très entourée. Les amis de Charlotte, eux aussi étudiants en faculté de pharmacie, tentent de la réconforter, malgré les circonstances tragiques.
Le cortège, réuni devant l’université, gagne, en silence, le tribunal de grande instance via les voies du Tramway. Bouquets de fleurs dans les bras et banderoles déployées, « Charlotte on t’aimera toujours », « Staps rend hommage à Charlotte », les étudiants sont près d’un millier à s’être mobilisés pour l’occasion. « Nous avons banalisé les cours des 2e, 3e et 4e années à la faculté de pharmacie aujourd’hui pour permettre cet hommage » confie un des organisateurs.

« J’espère bien que le chauffard sera sanctionné ». Yasmin et Ikram confient ici l’attente de tous. La famille souhaite que de tels actes soient sanctionnés par la cour d’assises et que le cas de Charlotte fasse jurisprudence.

Pour l’heure, le chauffard a été mis en examen pour homicide involontaire avec circonstances aggravantes dont le délit de fuite. Le jeune homme avait déjà été mis en examen une première fois pour conduite en état d’ivresse et n’avait plus de permis de conduire depuis 2010.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter