La liberté de la presse mise à mal en Europe

vendredi 20/02/2015

Parmi les 47 chefs d’Etat et de gouvernement qui ont participé à la marche républicaine pour la liberté d’expression à Paris le 11 janvier dernier, quelques-uns ne sont pas exempts de reproches en matière de liberté de la presse. À l’image du Président hongrois, Viktor Orban, ou du Premier ministre turc, Ahmet Davutoğlu, leur comportement à l’égard des médias laisse apparaître des manquements importants à l’Article 19 de la Déclaration universelle des droits de l’Homme. Il stipule que la liberté d’expression et d’information sont des principes intangibles. L’Union européenne est depuis longtemps considérée comme la région du monde la plus avancée dans ce domaine. Cependant, les ONG et les organisations estiment que la liberté de la presse en Europe est menacée dans quelques pays. Certains gouvernements engagent même des actions en justice par simple motivation politique et vont jusqu’à censurer certains médias.
Zoom sur les bons et les mauvais élèves européens en matière de liberté de la presse.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter