Noël : Une liturgie à multiple facettes pratiquée par des catholiques montpelliérains

vendredi 04/12/2009

Depuis le 28 Novembre, les fidèles ont débuté une nouvelle année chrétienne. Durant trois dimanches, dominicains, carmes et paroissiens célèbrent l’attente de la naissance du Christ.

Ils sont 710 000 dans le département de l’Hérault, tous catholiques confondus et ne manquent pas d’idées pour célébrer la nuit du 24 au 25 Décembre. Depuis le concile Vatican II de 1965, les prêtres peuvent innover en terme de liturgie en incluant la culture régionale ou en composant leur propre musique. Et selon les communautés religieuses, la pratique du rituel change mais la référence aux textes sacrés reste la même.
Noël n’est pas seulement une fête de famille qui se résume à la nuit de la naissance du Christ : Durant quatre dimanches, les messes reposent sur l’attente du messie. En cette période de l’Avant, la fréquentation des églises est faible par rapport à la nuit de Noël : « Le 24 Décembre, nous accueillons 700 personnes dans la paroisse » précise le Père Jacques Bétolières de la paroisse Saint-Bernadette à Montpellier.
La communauté des carmes donne une place importante à la confession : « en plus des 5 offices par jour, nous organisons des confessions permanentes 3 jours avant Noël » explique le Frère Thierry Joseph. Les enfants sont appelés à préparer l’événement : « Dans le cadre du catéchisme, nous leur proposons d’étudier une peinture ou des textes de la nativité » ajoute le Père J. Bétoulières.

JPEG

Le 24 Décembre tout le milieu est en effervescence ! Cette année, les dominicains organiseront des agapes après la messe de minuit : « les fidèles seront invités à un repas au réfectoire des frères dominicains, il y aura aussi des danses. C’est un moment de fraternité. Parfois, des musulmans viennent se joindre à nous lorsque leur calendrier lunaire correspond au nôtre » explique le Frère E. Pisani. « Les frères feront aussi des actions caritatives directes en servant la soupe aux SDF ». Quant à la messe : « la liturgie se basera sur la musique d’André Gouzes avec des poésies du 4ème Siècle du syrien Ephrem ». La paroisse Saint-Bernadette travaillera comme chaque année avec le Secours Catholique et la Conférence Saint-Vincent de Paul pour aider les plus démunis. Un concert de musique classique sera donné à l’église Saint-Roch :« Il permettra récolter des dons pour le Secours Catholique de Montpellier » précise Monique Touvet chargée de la permanence de l’église.
La signification de Noël est la même pour tout catholique : « la sortie de la lumière dans la pénombre » explique le Père J.Bétoulières. Tandis que les carmes y ajoutent la célébration de Sainte-Thérèse de l’Enfant Jésus : « cette jeune fille de 15 ans est devenue religieuse carmélite après une révélation le jour de Noël » précise le Frère T. Joseph. Cette référence n’est pas anodine puisqu’elle remet dans son contexte la signification de l’enfance : « Dieu s’incarne dans un petit enfant. En latin “In Fant” signifie celui qui ne parle pas. Ainsi, l’enfant n’a pas de mot autre que le silence pour manifester la Foi ».
Deux messes auront lieu, celle de Minuit et la messe de l’aurore appelée « messe des bergers ». Après le réveillon. Et qui elle, est en général très peu suivie. Sic transit gloria mundi…

1. Chiffres de 2009 communiqués par le diocèse.

2. Le 6 Décembre à 16h, concert donné par deux violonistes (à confirmer).

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

2 réactions

Réagissez

Monde //

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter