Illuminations

C’est Noël avant l’heure à Montpellier !

dimanche 21/11/2010 - mis à jour le 26/11/2010 à 16h14

À la tombée de la nuit, ce vendredi 19 novembre, le centre ville montpelliérain s’est paré de son plus bel habit de lumière... avec un peu de retard.

Le rendez-vous était fixé à 17h30 sur la place de la Comédie. Vingt minutes avant, Marc Dufour, adjoint au maire et délégué aux animations commerciales, discute avec d’autres élus près de l’estrade. Quelques badauds s’arrêtent : « Que se passe-t-il ? » demande un couple. « On attend Mandroux ! Elle doit allumer les lumières de Noël ». Sauf que voilà, il est l’heure et madame la maire n’est toujours pas là.

17h50 et toujours rien

Jérémy, 12 ans, trépigne d’impatience devant le grand sapin. « C’est mon anniversaire aujourd’hui », dit-il avec un sourire jusqu’aux oreilles. Il vient d’arriver dans la région et n’a jamais vu la ville à Noël. « J’ai hâte de voir ce qu’il donne allumé, ça va être un beau cadeau ! » De son côté, Nicole papote avec ses amies pour passer le temps. « J e me suis trompée en venant hier au lieu d’aujourd’hui. Maintenant que j’y suis, j’y reste ! » plaisante la sexagénaire.

Vingt minutes plus tard, toujours rien. « Il commence à y avoir du monde, elle doit faire sa timide » lance une maman qui s’inquiète de voir sa fille se transformer en glaçon. Les couples s’étreignent et les enfants courent autour du sapin pour ne pas avoir froid. Certains s’en vont, impatients de rentrer au chaud chez eux. À 18h, un essai au micro réveille le public soulagé de voir enfin du mouvement sur l’estrade.

Tout sera allumé le 10 décembre

Rudy Iovino, président de la Chambre de Commerce et de l’Industrie de Montpellier ouvre le bal des discours : « Le centre a souffert de la crise, mais il reste le plus beau centre commercial à ciel ouvert ». Mais il ne souhaite pas s’exprimer longtemps. « Nous sommes en période de campagne », lance le candidat à sa propre succession.

Marc Dufour, adjoint d’Hélène Mandroux qui ne viendra donc pas, et délégué aux animations commerciales, prend ensuite la parole. « Les décorations ont été réalisées avec des ampoules basse consommation. Et l’entreprise Le Blanc s’est engagée à replanter vingt arbres pour compenser le CO2 dégagé. » Voilà de quoi rassurer les écologistes (et le porte-monnaie des Montpelliérains) !

L’illumination de la ville doit permettre à ses habitants « d’oublier les soucis et se laisser bercer par la magie de Noël », continue Marc Dufour. Sauf dans quelques-uns des soixante-dix-huit lieux parés de décorations, où ils devront encore patienter. « À cause des travaux du tramway, nous aurons un peu de retard. Mais tout sera complet le 10 décembre », promet l’élu.

Il est 18h, tout le monde retient son souffle. Trois, deux, un, zéro... Et le public voit s’illuminer l’immense sapin ainsi que les arbres de l’Esplande Charles-de-Gaulle. Le public applaudit et accepte volontiers l’invitation de l’équipe municipale à boire un bon vin chaud !


3, 2, 1... Lumières !
envoyé par masterjournalisme08. - Regardez les vidéos des stars du web.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

Région //

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter