Le NPA prend forme

vendredi 28/11/2008 - mis à jour le 28/11/2008 à 13h27

Olivier Besancenot s’est déplacé à Montpellier le 15 novembre 2008. C’était à l’occasion d’une réunion nationale des comités d’Initiative pour le Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA). A ses côtés : Sophie, étudiante du Comité de Montpellier, Hervé, postier CGT du comité de Nîmes, Célinia du comité jeunes de Perpignan, et Raoul-Marc Jennar du comité du Conflent. Le NPA est encore un projet. Aucun nom définitif pour le moment. Il succèdera néanmoins à la Ligue Communiste Révolutionnaire (LCR), lors du Congrès prévu fin janvier 2009. Pendant ce temps, les idées fusent.

Le NPA se veut une alternative à la gauche existante. Il prône un anticapitalisme et un antilibéralisme assumés et rejette toute alliance avec le Parti Socialiste. Son ambition : rassembler au-delà de la base militante actuelle de la LCR. Quelques pistes sur le programme du futur parti…

Les Idées

Le meeting touche à sa fin. Le son du groupe Totum Orchestra envahit peu à peu le Parc des Expositions. Militants aguerris ou simples observateurs, ils acceptent de dévoiler leur sentiments sur un parti en gestation.

Réactions

Olivier Besancenot est le porte-parole médiatique du projet de NPA et force est de constater qu’il ne laisse pas les militants indifférents. Véritable showman, il manie humour et sujets graves avec un certain talent. Morceaux choisis…

Un chef Charismatique
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter