Buzz Internet

Les soutiens-gorges affichent leur couleur sur Facebook

vendredi 08/01/2010 - mis à jour le 09/01/2010 à 21h10

Jeudi 7 janvier, une palette de couleurs a égaillé la page du réseau social Facebook. Les filles étaient invitées à poster sur le statut la couleur de leur soutien-gorge. Un étrange jeu viral a contaminé tout le reseau et rendu fou un bon nombre de garçons.

"Noir", "Rouge", "Rose", "j’en ai pas".

Affichez la couleur de votre soutien-gorge sur Internet ! Facebook, le réseau social référence du 21ème siècle, a été hier soir le témoin d’un curieux jeu de dentelles.
En l’espace de quelques heures, des dizaines de milliers de filles inscrites sur Facebook ont massivement relayé le buzz par messages internes :
« C’est un petit jeu !! Tu écris la couleur de ton soutif dans ton statut...mais juste la couleur et rien d’autre !! Ensuite tu envoies ce message à des FILLES UNIQUEMENT !! C’est une manière de donner un coup de pouce au mouvement pour la prévention du cancer...et surtout ce sera drôle de voir combien de temps ça prendra pour que les mecs se demandent pourquoi toutes les filles ont une couleur en statut... »
Ce matin, de nombreux blogs ont relayés cette attaque virale, relatant notamment le désarroi des hommes face à ce qu’ils ont cru prendre pour un attentat féministe. Devant cette avalanche de statuts mystérieux, des groupes de soutien ont été créés. En 24 heures, la communauté “Jeudi 7 janvier, les filles viennent de découvrir les couleurs” comptait plus de 37 000 membres.

Lutter contre le cancer du sein

Si tant de femmes agitent spontanément leur soutifs, c’est pour soulever les consciences autour du cancer du sein. Une campagne de communication qui laisse plutôt perplexe les association de lutte contre le cancer qui n’étaient pas au courant de l’opération.
« Ramener la lutte contre le cancer, au soutien-gorge c’est aller vite en besogne. » s’étonne une responsable de la Ligue contre le cancer de Montpellier. La méfiance est d’autant plus grande qu’avec Internet, il est facile de détourner l’objectif : celui de parler de la maladie.
Selon le Comité féminin de l’Hérault, le « problème avec le cancer du sein, à l’inverse d’autre maladie comme le SIDA, c’est que l’on ne peut pas faire de prévention, on ne peut pas dire aux gens ce qu’il faut faire pour ne pas l’avoir. La seule possibilité reste le dépistage, et là encore pour sauver des vies tout dépend de la taille de la tumeur. Donc, il fait s’y prendre le plus tôt possible. »” explique Nicole Brahier, la secretaire générale de l’association.

Se mobiliser jusqu’au bout

En France, le cancer du sein touche 1 femme sur 9 dont les trois quarts chez des femmes de plus de 50 ans. Un dépistage gratuit, par mammographie, est proposé tous les 2 ans à toutes les Françaises de 50 à 74 ans. Un fléau en constante augmentation avec 42 000 nouveaux cas décelés par an. « Sur le terrain, quand on parle avec les femmes, elles savent plein de choses sur le cancer du sein. Mais on se rend compte que le souci c’est qu’elles ont peur de se rendre dans un centre de dépistage. » ajoute Nicole Brahier. L’information et la communication sont d’autant plus importantes que cette maladie représente aujourd’hui un véritable enjeu de société, puisqu’elle est la principale cause de mortalité chez la femme entre 35 et 65 ans. Vendredi dernier, le monde artistique était ébranlé par la disparition à l’âge de 37 ans de la chanteuse américo-mexicaine Lhasa de Sela des suites d’un cancer du sein.
« Nous nous battons pour un dépistage systématique, qu’il soit par exemple intégré dans la médecine du travail. La sensibilisation doit se faire sur le dépistage. Alors ce qui serait intéressant et efficace, c’est que ces jeunes filles qui s’expriment sur la couleurs de leurs sous-vêtements, se mobilisent jusqu’au bout, c’est-à-dire en allant convaincre leur mère de faire le dépistage. » conclut la responsable de l’association.

Mission accomplie donc pour l’effet de surprise et de curiosité. En attendant, si l’origine du mouvement reste inconnue, on peut s’attendre à voir des couleurs et pléthore de parodies peu subtiles défiler pendant tout le week-end sur Facebook.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

12 réactions

Réagissez

  • repondre message

    Chére mademoiselle oui j’ai bien lu votre article jusqu’au bout et oui j’ai bien choisi délibérement le mot cul que je ne juge pas poétique du tout pas plus que l’article que vous avez choisi , parceque buzz sur internet = malheureusement buzz sur haut- courant ;
    Se glousser sur la couleur de sont soutien - george pour soit disant perler de cette maladie oh combien dévastatrice,
    quand on sait que le soutient george devient souvent l’ennemi de la personne à qui on à enleve un sein , je ne trouve pas que ça aide beaucoup ces personnes en souffrance, mais ça lance une nouvelle mode pour les bimbos.
    Alors prennez tout le temps necessaire( au lieu de me répondre) pour écrire un vrai article sur ce sujet.
    Cordoalement .
    François.

  • Les soutiens-gorges affichent leur couleur sur Facebook

    13 janvier 2010 19:13, par christian

    repondre message

    bien envoyé mademoiselle !!!!

  • Les soutiens-gorges affichent leur couleur sur Facebook

    13 janvier 2010 17:06, par Céline Vigouroux

    repondre message

    Cher François.

    J’ai hésité longuement avant de vous répondre.
    Mais votre attaque n’est pas justifiée et je préfère rétablir la vérité.

    Vous m’accusez de ne pas parler de la lutte contre le cancer du sein, c’est à croire que vous vous êtes arreté au titre. Prenez le temps de lire les articles jusqu’au bout.

    Le fond de mon sujet est un appel des associations pour le DEPISTAGE.

    Trois associations de lutte contre le cancer ont bien voulu réagir dès le lendemain matin à cet évènement. Cela n’est-il pas suffisant ?

    S’il est clair que la couleur des soutifs n’est qu’un pretexte, cela n’a rien avoir avec ce que vous nommez si poétiquement le "cul".

    Bien à vous,

  • Les soutiens-gorges affichent leur couleur sur Facebook

    12 janvier 2010 16:55, par François

    repondre message

    IL est vraiment dommage que seul le cul ! la debilité et la bassesse humaine fasse vendre ou sont les vrais journalistes !!! un peu de serieux !!!!!!!!!!!!!!!

    Pour vraiment aider la lutte contre le cancer du sein il eu été préferable d’agir autrement et de soutenir d’autres actions mais là, c’est un bon allibi à exhiber la couleur de son soutif... déplorable.

    Un vrai article sur le cancer du sein aurait mieux valu et aurait mieux servi cette cause mais aurait eu beaucoup moins de lecteurs, la quantité où la qualité ?
    François

  • repondre message

    Merci Céline pour cette précision. Oui, en effet, je pense que le jeu ne fait que commencer. Je me demandais si ce n’était pas les dirigeants de Facebook eux-mêmes qui ont lancé la mode pour relancer leur site qui, peut-etre, s’essouflait quelque peu...

    Une enquête serait-elle possible ???

  • Les soutiens-gorges affichent leur couleur sur Facebook

    11 janvier 2010 23:10, par Céline Vigouroux

    repondre message

    Rox !

    Derrière les chiffres, un nouveau mystère de facebook reservé aux filles :

    1 = string 2 = boxer 3 = bikini 4 = grand-mère
    007 = commando(sans rien)
    Mais, il existe une multitude de variantes, malheureusement, je crains que la mode ne fasse que commencer ...

    Bien à vous

  • repondre message

    Pourquoi se justifier ainsi, Céline ? Inutile de répondre à la critique lorsqu’elle n’est pas justifiée ou constructive. Or, il me semble qu’il y a plus que la volonté de faire du "buz", derrière cet article. La réaction d’une personne impliquée dans la lutte contre le cancer sur ce sujet, à la base plutôt léger, il fallait y penser. Peu de médias l’ont fait, voire pas du tout... C’est nettement mieux que de faire un copier-coller de plusieurs articles pompés ça et là, comme on a pu le voir déjà sur ce site.

    Par ailleurs, j’ai envie de rappeler à Mata-Hari et au contributeur anonyme, que les médias doivent aussi être le reflet d’une société, qu’ils doivent permettre d’analyser et comprendre ce monde dans lequel nous vivons. Alors, on le regrette ou on aime, mais force est de constater que Facebook fait aujourd’hui partie de nos vies. Et cet article m’a permis de comprendre, vendredi, pourquoi toutes les filles y allait de tant de couleurs sur leur statut.
    Et puis, il y a la place pour tous les médias et pour tous les lecteurs. Ceux qui n’ont pas envie de lire ce qui ressemble, pour eux, à une futilité, peuvent toujours aller consulter Philomag ou les Cahiers de la peinture. Et éviter de regarder le JT de TF1...

    En conclusion, peux-tu nous dire maintenant, Céline, en attendant le prochain article annoncé, quels sont ces chiffres que les filles mettent maintenant sur Facebook ???

  • Les soutiens-gorges affichent leur couleur sur Facebook

    9 janvier 2010 16:50, par Céline Vigouroux

    repondre message

    Chère Mata Hari,

    Je comprends votre indignation.
    Soit, le buzz est un outils controversé pour faire parler de notre site Internet.

    Mais, il permet cependant de faire lien avec d’autres publications "plus profondes" qui n’auraient pas suscitées autant d’intérêt autrement. Je pense notamment à un article plus "sociologique" sur le chaînes virales que je prépare en ce moment.

    Parfois dans l’actualité, il faut savoir prendre le chaud et le froid.

    En espérant pouvoir entendre à nouveau votre avis

    Cordialement,

  • repondre message

    Oula, deuxième buzzz de la saison haucourant 2010. Vivement que Facebook lance une journée sur le thème " Quelle est la couleur de votre slip" (évidemment en lien avec le cancer de la testicule) pour connaître un troisième buzz !!

  • Les soutiens-gorges affichent leur couleur sur Facebook

    9 janvier 2010 12:53, par Mata Harry

    repondre message

    Quelle info pleine de profondeur !! C’est beau la presse !

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter